Slovaquie : l’Extraliga en folie (VIII)

GRMAN Michal_PB259684Les performances du HC Košice ont pu paraître souvent fragiles cette saison, il n’empêche que le triple tenant du titre s’est assuré le gain d’une nouvelle saison régulière dimanche dernier en s’imposant, encore dans la douleur (4-3), face au très combattif Martin, dont le panache en février n’aura eu aucune répercussion sur son proche avenir : les médaillés de bronze 2010 doivent une fois de plus se contenter de la neuvième place, synonyme de vacances anticipées. Nitra déjà condamné aux play-down, on connaît donc l’identité des huit quart-de-finalistes mais il faudra cependant attendre les ultimes secondes de l’ultime journée, le 4 mars, pour en connaître les affiches définitives. De Bratislava, deuxième, à Zvolen, huitième, l’ascenseur de l’immeuble Extraliga est en effet loin d’être bloqué à seulement deux journées du terme de la phase principale ! 

HC’05 Banská Bystrica

Si les Béliers n’avaient pas connu un mois de février resplendissant (six succès en huit sorties), on aurait pu allégrement leur coller l’étiquette de la plus grosse déception sportive du cru actuel. Mais le regain de compétitivité des derniers médaillés de bronze pourrait changer la donne et augurer un parcours beaucoup moins chaotique que les cinq premiers mois de compétition au cours desquels Banská Bystrica n’est jamais parvenu à exploiter un effectif intéressant mais incapable de signer une série de victoires à long terme. Les Rouges et Blancs ont été défaits douze fois sur les seize premières rencontres et sont les seuls de toute la meute à avoir laissé des plumes contre les juniors d’Orange (défaite 1-2 en fusillade le 6 octobre). Résultat de cet étonnant marasme, le club de Slovaquie centrale s’est embourbé en fond de classement – lanterne rouge à la Toussaint – avant de reprendre du poil de la bête ces dernières semaines ; il est aujourd’hui septième après avoir récemment eu le scalp de tous les membres du Top 5 et celui de Zvolen, son rival régional qui l’avait battu à cinq reprises auparavant.

Mais que le chemin fut long avant la rédemption offensive. Le vieil attaquant Richard Kapuš a été le premier à payer les frais de la faillite collective. Dans le collimateur de son coach Alpo Suhonen, le quintuple champion de Slovaquie a été écarté du groupe à la 16e journée car pas assez bon patineur aux yeux du réputé technicien finlandais… qui jetait finalement l’éponge cinq jours après et était « remplacé » par Milan Staš ! Vint ensuite le tour de Roman Tománek de s’attirer les foudres de son mentor : de retour à Banská Bystrica après un exil à Třínec aussi bref que raté, le meilleur canonnier de la précédente saison régulière a peut-être cru qu’on le fêterait en héros à la maison. Pas du tout ! Embourgeoisé, Tománek a fait preuve d’une telle nonchalance dans l’attaque des Béliers que Staš n’a pas hésité à mettre un bon coup de pied aux fesses de son ancien élève prodigue et le contraindre à refaire ses classes ailleurs, en l’occurrence chez le dernier Nitra. Enfin, pour clouer le tout, Jaroslav Jabrocký, autre archer en verve en 2010/2011, se cassait la main peu après son arrivée chez les Barani et Lukáš Hvila préférait retrouver ses ex-camarades de jeu à Košice alors qu’il était de loin l’attaquant du club le plus inspiré du moment (dix-sept points en 15 matches).

Devant le manque évident de leader(s) offensif(s), la mauvaise gestion de ses avantages numériques et la faible efficacité de ses soldats (la plus mauvaise de la ligue), c’est Michal Grman, le défenseur de Košice échangé contre Marek Kolba, qui est devenu l’un des meilleurs atouts des Béliers à l’avant (7+10) ! Le nouveau capitaine a montré la voie à son équipe qui a petit à petit retrouvé la recette de son lustre passé. Jabrocký a signé un probant retour après plus de deux mois d’absence (deux buts depuis le 16 février), Miroslav Hlinka, jeté sans pitié par Poprad, retrouve sa jeunesse sous le maillot rouge (2+5 en 9 matches) et le duo venu du Grand Nord Jarmo Jokila – Marcus Kristoffersson répond enfin aux attentes placées en lui cet été (14+22 pour le Finlandais, 11+16 pour le Suédois). La santé offensive des Banskobystričania va de pair avec la gringa de ses gardiens Matúš Kostúr (93,20 % d’arrêts) et Sergei Khoroshun (92,34%) qui, après avoir longtemps piétiné à l’image de l’équipe, sont parvenus à se hisser tous deux dans le Top 5 des portiers les plus prolifiques du championnat. Si sa mauvaise position à l’issue de la saison régulière lui garantit un gros poisson en quarts-de-finale, Banská Bystrica peut toutefois entrevoir les play-off avec un optimiste certain.

KRISTOFFERSSON Marcus_PB259517JOKILA Jarmo_P2243954

Arrivées : Adam Beňa (D, 24, Liptovský Mikuláš, SVK-2), Michal Grman (D, 29, Košice), Peter Huba (D, 25, prêté par Košice), Lukáš Hvila (A, 30, Jesenice, AUT/SLO), Jaroslav Jabrocký (A, 31, Chomutov/Kadaň, TCH-2), Miroslav Hlinka (A, 39, Poprad), Matúš Kamzík (A, 19, juniors), Patrik Lamper (A, 18, Orange 20/Banská Bystrica U20), Mário Lunter (A, 18, Orange 20/juniors), Peter Novajovský (D, 22, prêté par Spišská Nová Ves, SVK-2), Lukáš Novák (A, 25, prêté par Spišská Nová Ves, SVK-2), Tuukka Pulliainen (A, FIN, 27, HPK Hämeenlinna, FIN), Roman Tománek (A, 26, Mladá Boleslav, TCH), Ivan Zorvan (A, 22, Detva, SVK-2), Ľubor Zuzin (A, 26, Detva, SVK-2).

Départs : Branislav Bendík (A, 22, Jesenice, SLO/AUT),  Joni Haverinen (D, FIN, 24, Kiekko-Vantaa, FIN-2), Lukáš Hvila (A, 30, Košice), Richard Kapuš (A, 39, Berkut Kiev, UKR), Marek Kolba (D, 31, Košice), Alpo Suhonen (E, FIN, 63, démission), Andrej Themár (A, 23, Martin), Roman Tománek (A, 26, Nitra).

 

Classement au 29 février 2012 (53 matches)

Classement (53 matches)

 

 

 

 

 

 

 

JABROCKY Jaroslav_P2243906 BMarqueurs

Marqueurs (53 matches)