Ligue Magnus : c'est reparti pour un tour

Deux petites journées de relâche, et les rescapés du premier tour des play-offs retrouvent la glace. Face à eux, les gros du championnat. Les quatre qualifiés d'office de la saison régulière, en pleine forme. Et en complet manque de rythme après deux semaines sans compétition officielle.

Tout le Coliseum en rêvait. Les Gothiques l'ont fait. En éliminant Strasbourg, les Amiénois ont offert à leur public une série contre Rouen, cet imposant voisin champion de France en titre. Sur les bords de Seine comme sur les rives de la Somme, on imagine mal le collectif picard, au complet ce soir, capable de bousculer son adversaire. D'ailleurs, les joueurs de Heikki Leime y croient-ils eux-mêmes ? Côté rouennais, on ne prend pas cet adversaire, seulement huitième de la saison régulière, à la légère. Pour preuve, certains Dragons, Carl Mallette en tête, étaient à Amiens samedi soir, histoire de prendre quelques repères. Et on s'attend même à souffrir en début de partie. "Ils sont dans le rythme, l'intensité physique, l'émotion... Ils risquent de sortir fort dans le premier tiers", a ainsi expliqué Marc-André Thinel sur le site du RHE. Jonathan Janil, remis de ses soucis physiques, réintègre les lignes arrières des Dragons. Loïc Lampérier, en revanche, est incertain.

Après Morzine en huitièmes, Gap va tenter d'éliminer une seconde équipe haut-savoyarde de suite. Toujours privés de Jiri Rambousek, blessé à la clavicule, les Rapaces attaquent les quarts à Chamonix, face à l'invité surprise du top 4. Qui joue, du coup, avec le statut de favori. Une situation plutôt inédite pour les Chamois. Dijon n'a pas chômé depuis la fin de la saison régulière. Les Ducs ont affronté, en amical, Mulhouse, histoire de se maintenir en forme (victoire bourguignonne 5-1). Mais les joueurs de Jarmo Tolvanen sont aujourd'hui face à une inconnue. Quelle équipe vont-ils défier ? Le Grenoble éclatant, assez fort pour blanchir Angers (3-0 le 17 février) et battre Rouen (4-1 le 21 janvier) ? Ou le Grenoble plus brouillon, incapable d'éliminer une formation d'Epinal pourtant décimée par les blessures en moins de cinq parties ?

Entre Angers et Briançon, la lutte devrait être indécise. Contrairement à Amiens, Grenoble et Gap, encore sur le pont samedi soir, Angers s'est qualifié dès mardi dernier, après trois petites manches rondement menées contre Caen. Les Ducs, du coup, ont pu profiter d'une bonne semaine de repos. Et les Diables Rouges ne peuvent plus espérer jouer sur la fatigue d'un rival qui les a déjà battus à deux reprises en saison régulière. 

Quarts de finale :

Briançon - Angers. Début de la série ce soir à 19 h 30. Prochains maths : demain à Briançon (19 h 30), vendredi à Angers (20 h 30), samedi à Angers (18 h 30) si nécessaire, mardi 13 mars à Briançon (19 h 30) si nécessaire. La cote : Briançon 55 % / Angers 45 %.

Briançon : 4e de la saison régulière (35 points). 15 victoires dont 2 après prolongation, 11 défaites dont 5 après prolongation. 91 buts marqués, 78 buts encaissés.

Angers : 5e de la saison régulière (34 points). 16 victoires dont 2 après prolongation, 10 défaites dont 2 après prolongation. 75 buts marqués, 60 buts encaissés.

Cette saison : à Briançon, Angers bat Briançon 4-3 (26 novembre) ; à Angers, Angers bat Briançon 5-4 a.p. le 14 janvier.

Rouen - Amiens. Début de la série ce soir à 20 heures. Prochains maths : demain à Rouen (20 heures), vendredi à Amiens (20 heures), samedi à Amiens (20 heures) si nécessaire, mardi 13 mars à Rouen (20 heures) si nécessaire. La cote : Rouen 70 % / Amiens 30 %.

Rouen : 1er de la saison régulière (41 points). 20 victoires dont 2 après prolongation, 6 défaites dont 1 après prolongation. 129 buts marqués, 75 buts encaissés.

Amiens : 8e de la saison régulière (28 points). 13 victoires dont 5 après prolongation, 13 défaites dont 2 après prolongation. 76 buts marqués, 79 buts encaissés.

Cette saison : à Amiens, Rouen bat Amiens 5-1 (2 décembre) ; à Rouen, Rouen bat Amiens 6-3 le 8 janvier.

Chamonix – Gap. Début de la série ce soir à 20 h 30. Prochains matchs : demain à Chamonix (20 h 30), vendredi à Marseille (20 heures), samedi à Marseille (17 heures) si nécessaire, mardi 13 mars à Chamonix (20 h 30) si nécessaire. La cote : Chamonix 70 % / Gap 30 %.

Chamonix : 3e de la saison régulière (37 points). 18 victoires dont 3 après prolongation, 8 défaites dont 1 après prolongation. 99 buts marqués, 74 buts encaissés.

Gap : 11e de la saison régulière (21 points). 9 victoires dont 3 après prolongation, 17 défaites dont 3 après prolongation. 79 buts marqués, 99 buts encaissés.

Cette saison : à Chamonix, Chamonix bat Gap 6-2 (5 novembre) ; à Marseille, Chamonix bat Gap 5-3 (21 janvier).

Dijon - Grenoble. Début de la série ce soir à 20 heures. Prochains maths : demain à Dijon (20 heures), vendredi à Grenoble (20 heures), samedi à Grenoble (20 heures) si nécessaire, mardi 13 mars à Dijon (20 heures) si nécessaire. La cote : Dijon 70 % / Grenoble 30 %.

Dijon : 2e de la saison régulière (38 points). 18 victoires dont 3 après prolongation, 8 défaites dont 6 après prolongation. 123 buts marqués, 71 buts encaissés.

Grenoble : 7e de la saison régulière (32 points). 15 victoires dont 1 après prolongation, 11 défaites dont 2 après prolongation. 90 buts marqués, 75 buts encaissés.

Cette saison : à Grenoble, Dijon bat Grenoble 4-3 a.p. (19 novembre) ; à Dijon, Dijon bat Grenoble 5-2 (17 janvier).