Angers - Briançon (Ligue Magnus, quart de finale, match 3)

Angers avec détermination

ALCAINEander110924044Le Haras a fait le plein pour ce troisième match des quarts de finale (1200 spectateurs). Des Ducs décimés par les blessures (Jonathan Bellemare, Thiery Poudrier, Simon Lacroix, Valentin Michel et le dernier en date Jean-François David). Des joueurs qu'on ne reverra pas avant... la saison prochaine. De son côté, Briançon se présente au complet.

Angers démarre fort et presse haut des Briançonnais un peu déconcertés par le début de match tonitruant des Ducs. Kévin Igier lance ainsi trois missiles consécutifs qui frôlent les poteaux d'Ander Alcaine, le portier espagnol des Diables Rouges (2'). Les protégés de Luciano Basile ont du mal à s'approcher des cages d'Andrej Hocevar, tout juste inquiété par des tirs de la bleue de Maks Selan ou encore Viktor Szelig (5' et 6'). Les Angevins sont bien en jambes et continuent de presser haut et de gêner les relances visiteuses. À ce petit jeu, Daniel Carlsson récupère à la bleue et lance ras glace à la cage, la déviation de Damien Raux finit sur la base du poteau droit d'Alcaine (7').

Briançon a de belles individualités, et Marc-André Bernier, bien lancé par Braden Walls, vient s'offrir un duel avec Andrej Hocevar ; le portier slovène des Ducs, d'un grand écart bluffant, ferme la porte (11'). Quelques instants plus tard, une charge virile de Tomas Baluch au milieu de la glace laissera Edo Terglav à terre. Immobile de longues minutes, le Briançonnais rentrera finalement clopin-clopant directement au vestiaire. On ne le reverra plus de la partie (12').

C'est logiquement qu'Angers prend l'avantage. Brice Chauvel - sur le côté gauche - sert idéalement Julien Albert devant le slot qui dévie astucieusement dans la lucarne gauche d'Ander Alcaine (1-0, 15'53"). Plus rien ne sera marqué et Andrej Hocevar rassure les siens sur des incursions de Castonguay (17' et 19'). Brendan Walls, au coup de sirène, met une charge dans le dos à Éric Fortier le long de la bande. S'ensuit un petit brassage, mais le défenseur briançonnais prend un logique 2'+10'.

Le deuxième tiers reprend de la même manière que le premier avec un pressing incessant des Ducs. Ni Marc Bélanger (21') ni Lauri Lahesalu (22') – blessé au pied mais bien présent dans l'arrière-garde angevine – ne feront trembler le jeune portier ibérique des Diables Rouges. Sur une mise en jeu gagnée par Brian Henderson, Julien Albert ne se pose pas de questions et envoie un missile dans la lucarne gauche d'Alcaine, impuissant sur cette action (2-0, 23'57"). Le Haras est en ébullition et voit en ce score la révolté d'un groupe décimé mais tellement volontaire (ce qui est bluffant comparé au comportement de ces mêmes joueurs lors de la saison régulière).

FORTIEReric110903088Dès lors, les Briançonnais vont accélérer. La volonté des joueurs de Basile se conjugue à la fatigue des Ducs qui – en effectif limité – ont produit des efforts assez conséquents. Mais Andrej Hocevar tient la baraque et est l'auteur d'un double arrêt devant Éric Castonguay (26'). Le portier angevin craque sur un tir ras glace de la bleue plein axe de Viktor Szelig. Masqué, Andrej Hocevar voit le palet finir entre ses bottes (2-1, 30'47"). À partir ce moment, Briançon passe réellement la seconde et les Angevins peinent à reprendre leur souffle. Leur défensive tient bon, même en infériorité numérique.

Le troisième tiers reprend avec des Angevins qui ont profité pleinement du repos. Ils se lancent sur la cage d'Ander Alcaine, mais ce dernier reste serein quand Brian Henderson fait le tour de la cage et essaie de placer la rondelle, par deux fois, au ras du poteau (41' et 42'). Mais Angers se donne un peu d'air une nouvelle fois. Marc Bélanger de la bleue tire ras glace. Tomas Baluch, posté devant le slot dévie la palet sur le plastron d'Alcaine. Ce dernier laisse un mauvais rebond qu'exploite Damien Raux du revers (3-1, 44'30").  Briançon ne se laisse pas faire et Marc-André Bernier – décidément au-dessus du lot côté visiteur – dévie un tir de la bleue de Maks Selan en pleine lucarne d'Andrej Hocevar. Superbe but (3-2, 44'49").

Le Haras retient son souffle mais, à l'instar de son folklorique entraîneur, Briançon finit par craquer mentalement et faire plus de fautes que de raison. Les Ducs – qui se retrouvent en double supériorité numérique – retrouvent deux buts d’avance quand Alcaine laisse un rebond flottant qu'Éric Fortier reprend de volée dans le petit filet droit (4-2, 54'49"). Les Ducs filent vers une victoire plus que méritée.

Quatrième acte au Haras où les Ducs auront la possibilité de plier cette série et d'accéder aux demi-finales du championnat. Seul bémol, la débauche d'énergie des joueurs de Jay Varady pourra être un facteur devant une équipe dos au mur et qui n'a plus le droit à l'erreur...

 

Angers - Briançon 4-2 (1-0, 1-1, 2-1)
Vendredi 9 mars 2012 à 20h30. 1060 spectateurs.
Arbitrage de Alexandre Hauchart assisté de Maxime Durand et Matthieu Loos.
Pénalités : Angers 14' (4', 6', 4') ; Angers 34' (4'+10', 2', 18').

Évolution du score :
1-0 à 15'53" : Albert assisté de Chauvel et Henderson
2-0 à 23'57" : Albert assisté de Henderson
2-1 à 30'47" : Szelig de Castonguay et Vanhoosten (sup. num.)
3-1 à 44'30" : Raux assisté de Baluch et Bélanger (sup. num.)
3-2 à 45'36" : Bernier assisté de Selan et Szelig
4-2 à 54'49" : Fortier assisté de Bélanger et Raux (double sup. num.)

 

Angers

Gardien : Andrej Hočevar.

Défenseurs : Lauri Lahesalu - Pavol Mihálik ; Daniel Carlsson - Kévin Igier ; Charlie Doyle.

Attaquants : Tomáš Balúch (A) - Éric Fortier - Marc Bélanger (C) ; Brice Chauvel - Brian Henderson - Julien Albert ; Nicolas Hébert ou Norbert Abramov - Damien Raux - Juho Jokinen (A).

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Christophe Colombel, Paul Bahain, Léo Nalliot-Izacard. Absents : Jonathan Bellemare (épaule), Simon Lacroix (dos), Valentin Michel (doigt), Thierry Poudrier (main), Jean-François David (pied).

Briançon

Gardiens : Ander Alcaine.

Défenseurs : Gary Lévèque (A) - Steven Vanoosten ; Viktor Szélig - Maks Selan ; Aleksi Holmberg - Bence Szirányi.

Attaquants : Mickaël Pérez - Éric Castonguay - Marc-André Bernier (A) ; Jean-François Caudron - Edo Terglav (C) - Braden Walls ; Robin Gaborit – Marek Dubec - Sébastien Rohat ; Peter Bourgaut - Cédric Di Dio Balsamo - Lucas Bini.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Florian Chakiachvili.