Rouen - Angers (Ligue Magnus, demi-finale, match 1)

Rouen au métier

GUTIERREZromain110827124Les Dragons se sont imposés d'un but à domicile face aux Ducs. Le RHE76 a marqué grâce à Paré qui a égalisé et à Guénette, contre un but de Baluch qui avait ouvert le score. L'ASGA, malgré une très bonne discipline, était trop diminué, sans quatre titulaires, et n'a pas pu revenir en fin de rencontre à cause de ces absences. Rouen se donne un point dans la série des demi-finales.

Angers est un peu plus dans le coup que son adversaire en ce début de match. Fabrice Lhenry sauve déjà la maison noire et jaune devant Brian Henderson qui se trouve seul devant lui (01'11). Plus tard, le jeu qui monte en intensité s'équilibre, Romain Gutierrez a une occasion (7'43). Mais les visiteurs pèsent. Tomas Baluch est frustré par Lhenry (8'10). Les coéquipiers de Marc Bélanger insistent. Dans la bande derrière son but, Jonathan Janil perd la rondelle. Éric Fortier peut lancer de la pointe. Un tir que dévie Baluch (0-1 à 11'42). Anthony Rech a une chance mais Hocevar veille (13'03). Lhenry préserve son filet de la botte sur un lancer de Bélanger (13'20), puis les Normands emballent le match. En moins de cinq minutes, les champions en titre n'ont pas moins de six possibilités d'égaliser !

À la première pause, les Dragons sont toujours menés, mais au vu des dernières minutes du premier tiers, l'inquiétude n'est pas de mise sur les gradins des bords de Seine. Peu de temps après la reprise, dans le haut du slot, Paré égalise d'un tir flippé des poignets. Hocevar sans doute masqué doit concéder (1-1 à 21'35). Les Ducs ont de la ressource car Bélanger provoque en duel Lhenry. La feinte du Canadien ne fonctionne pas (23'29). C'est ensuite Hocevar qui frustre Mallette bien placé dans le slot (25'27). Lhenry est de nouveau salvateur lors d'un trois-contre-deux terminé par Jokinen butant sur le cerbère international (26'11). Finalement cela bascule en faveur des hommes de Rodolphe Garnier. Pierre-François Guénette s'en va provoquer Hocevar et, du revers, le joueur de centre donne l'avance au RHE76.

HOCEVARandrej110920033L'ASGA ne met pas en œuvre une supériorité (de 29'58 à 31'58). Là, on commence à penser que le ressort offensif angevin est sans doute cassé et à coup sûr peu inspiré. Les Lahesalu et autre Bélanger, derniers vestiges d'une attaque à cinq orpheline de Bellemare et Poudrier, où Raux est curieusement sous-employé, ne sont pas servis.

Dans un choc (de bas en haut) avec Henderson, les poings légèrement décollés de l'international heurtent la tempe de Jimi Santala qui s'écroule sous l'uppercut du numéro 22 sans qu'aucun des deux zèbres royaux ne dise mot et ne souffle dans leurs instruments de musique pour appréhender le coupable (34'47) ! Finalement, la sirène de la fin de la période médiane retentit. MM. Barbez et Hauchart sortent sous une bronca pour l'ensemble de leur œuvre.

Un peu sous pression au retour du vestiaire, Lhenry est sanctionné d'un retard de jeu. Mais le jeu de puissance angevin n'y est toujours pas (de 43'52 à 45'52). Peu de temps après, Bélanger ne cadre pas une occasion (47'57) tout comme Mallette (48'21). Depuis qu'ils ont mené, les Ducs ont durci le jeu. Bélanger donne un coup de coude à Demèn-Willaume sans que l'attaquant ne soit sanctionné (51'20). Mihalik met tout ce qu'il peut dans un tir de loin que Lhenry aura toute les difficultés du monde a stopper de la botte (53'52). Ce sera la dernière chance des joueurs de Varady. À part la dernière minute, pendant laquelle le coach angevin remplacera son gardien par un attaquant, les Dragons acculent les Ducs sur la cage d'Hocevar sans parvenir à tuer le match.

Néanmoins, Rouen préserve l'essentiel : la victoire, qui les met sur de bons rails dans cette série de confrontations. Une victoire qui est aussi la seconde d'affilée à domicile dans les play-off 2012, une bonne habitude à prendre, surtout pour demain où tout sera remis en cause entre Ducs et Dragons !

 

Rouen – Angers 2-1 (0-1, 2-0, 0-0)
Vendredi 16 mars 2012 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2446 spectateurs.
Arbitragte de Nicolas Barbez et Alexandre Hauchart assistés de Thibaut Juret et Matthieu Loos.
Pénalités : Rouen 8' (0', 2', 6') ; Angers 0' (0', 0', 0').
Tirs cadrés : Rouen 38 (13, 11, 14) ; Angers 27 (7, 10, 10).
Chances : Rouen 12 (8, 1, 3) ; Angers 10 (3, 3, 2).

Évolution du score :
0-1 à 11'42" : Baluch assisté de Fortier et Bélanger
1-1 à 21'35" : Paré assisté de Gutierrez et Rech
2-1 à 28'09" : Guénette assisté de Werenka


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Juha Alen – Jonathan Janil ; Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Antonin Manavian – Jimi Santala [sorti sur blessure à 34'47].

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Marc-André Thinel (A) ; Teemu Elomo – François-Pierre Guénette – Ilpo Salmivirta ; Romain Gutierrez – Jean-Philippe Paré – Anthony Rech.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Raphaël Faure, Nicolas Lehericey, Alexandre Mulle, Loïc Lampérier, Quentin Berthon.
 
Angers

Gardien : Andrej Hocevar [sorti à 58'57'].

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Pavol Mihalik ; Daniel Carlsson – Kévin Igier ; Charlie Doyle.

Attaquants : Tomas Baluch (A) – Éric Fortier – Marc Bélanger (C) ; Brice Chauvel – Brian Henderson – Julien Albert ; Nicolas Hebert ou Norbert Abramov – Damien Raux – Juho Jokinen (A).

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Christophe Colombel. Absents : Jean-François David (pied), Simon Lacroix (dos), Jonathan Bellemare (épaule), Thiery Poudrier (main), Valentin Michel (doigt).