Angers - Rouen (Ligue Magnus, demi-finale, match 4)

Une pénalité qui coûte cher !

2012-03-21-Angers-Rouen3Match très important pour les Ducs d'Angers, dos au mur pour ce quatrième match de la demi-finale de Ligue Magnus. Toujours en effectif restreint, les Angevins – étrillés la veille 7 buts à 1 – veulent croire en leur chance devant un public venu en nombre (1200 spectateurs).

Les Angevins prennent les commandes du match dès l'entrée de jeu en asphyxiant des Dragons un peu surpris par l'envie des protégés de Jay Varady. Les visiteurs sont ainsi poussés à la faute dès la deuxième minute mais le jeu de puissance des Ducs ne donne rien. Quelques instants plus tard, Juha Alen se retrouve pénalisé en accrochant Marc Bélanger qui filait seul au but. Malgré cet accrochage, le Franco-canadien d'Angers tente un tir en angle mort que Fabrice Lhenry a toutes les peines à arrêter (7'). D'abord en difficulté pour s'installer dans la zone offensive, les Ducs finissent par s'imposer dans la surface de vérité. Dans un jeu tout en passes, Éric Fortier jette le palet ras glace vers la cage ; Damien Raux – plus prompt que l'arrière-garde normande – dévie du bout de la crosse entre les jambières du portier visiteur (1-0, 07'25"). Superbe but qui récompense l'envie et la discipline des Angevins dans ce début de partie.

Les Rouennais ne s'en laissent pas compter et François-Pierre Guénette – suite à une erreur de relance de Kévin Igier - part seul en break défier Andrej Hocevar, auteur d'une parade surréaliste pour empêcher la rondelle de franchir la ligne fatidique (8').

Ce même Guénette accroche illégalement Daniel Carlsson à la ligne rouge puis file seul au but. Bien malmené par Marc Bélanger, le feu-follet canadien laisse une petite passe abandon pour Marc-André Thinel qui bat de près Andrej Hocevar, impuissant (1-1, 15'04"). Le Haras est furieux et hue à pleins poumons ce qu'il ressent – à juste titre – comme une injustice. Quelques instants plus tard, le duo de zèbres inflige deux minutes sévères sur Darcy Werenka pour obstruction, qui sonne pour les supporters angevins comme une compensation. Une supériorité qui ne donne pas grand chose...

2012-03-21-Angers-RouenLes Rouennais prennent le dessus sur des Angevins qui commencent à donner quelques signes de fatigue. Un jeu fluide associé à la vitesse et la précision des passes font que les Dragons mettent à mal Andrej Hocevar. Mais le portier local est présent et laisse peu de rebonds.

Le deuxième tiers reprend sur un pressing important des joueurs de Rodolphe Garnier. Les Dragons butent alors sur un Hocevar des grands jours. Ni Carl Mallette (21') ni Antonin Manavian de la bleue (23') n'ébranlent la sérénité du cerbère des Ducs. Mais ce qui devait arriver arriva. Guénette – en position claire de hors-jeu – est lancé côté gauche par Antonin Manavian. Après avoir patienté et tiré dans une forêt de jambes, le palet lui revient dans la palette. La deuxième tentative sera la bonne puisqu'Andrej Hocevar ne s'était pas bien replacé après le premier tir (1-2, 24'57"). Un retard dure à avaler pour des Angevins solidaires.

Même si les deux buts des visiteurs sont entachés de deux fautes d'arbitrage, il faut bien reconnaître que la supériorité des Dragons est flagrante. Ils continuent d'ailleurs de malmener l'arrière-garde angevine qui a de plus en plus de mal à se dégager et qui concède bon nombre de dégagements interdits. Darcy Werenka – une nouvelle fois pénalisé – laisse une occasion aux Angevins de souffler et d'inquiéter Fabrice Lhenry. Mais le gardien de l'équipe de France est impérial contre Brian Henderson de près et Marc Bélanger de la bleue (39').

Le troisième tiers reprend avec des Ducs en supériorité, mais bien vite les Dragons vont remettre le turbo en marche. Néanmoins, Andrej Hocevar tient la baraque comme il le faut et laisse surtout l'espoir à ses partenaires. Les rares incursions angevines ne donnent pas beaucoup d'espoir au public présent. Les Ducs, repoussés dans leurs retranchements, commettent des fautes et sont justement sanctionnés quand Lauri Lahesalu est coupable d'une crosse haute. Paradoxalement, c'est à ce moment là – en infériorité – que les Angevins vont se procurer leur meilleure occasion. Brian Henderson chipe le palet à Antonin Manavian, puis élimine avec une facilité déconcertante le vétéran Darcy Werenka avant d'envoyer une mine en plein plastron de Lhenry (48').

2012-03-21-Angers-Rouen4Brice Chauvel récupère le palet derrière la cage adverse puis repique vers celle-ci et en deux fois place la rondelle dans le but. Mais l'arbitre avait sifflé avant pensant que la rondelle était gelée par Lhenry (55'). Tollé général chez les Ducs et leur public qui se demandent bien comment les deux arbitres principaux n'ont pas pu voir que le palet était toujours jouable...

Mais le tournant du match se situe à quatre minutes de la fin lorsque Kévin Igier – de façon assez inexplicable – charge inutilement et de manière scandaleuse l'infortuné Juha Alen, qui ne demandait rien à personne. Une faute assez incompréhensible, et on se demande bien ce que faisait le numéro 8 dans la zone défensive des Dragons. Résultat, une expulsion logique et les Ducs finiront ce match en infériorité (5'+20', méconduite pour le match). Quelques secondes plus tard, Carl Mallette dévie subtilement un tir d'Ilpo Salmivirta dans les cages angevines (1-3, 57'05"). Une erreur stupide de Kévin Igier qui annihile les derniers espoirs de ses partenaires. Les Ducs tentent le tout pour le tout en enlevant leur gardien quand Antonin Manavian se retrouve – enfin – pénalisé pour l'ensemble son oeuvre. Plus rien ne sera marqué malgré la tentative de Marc Bélanger qui échoue sur la barre transversale de Fabrice Lhenry (60').

Les Ducs sont éliminés et voient leur saison se terminer. L'absence des cadres (Bellemare, David et Poudrier notamment) a été préjudiciable dans cette course aux play-offs. Néanmoins, en effectif limité, Angers a fait preuve de courage et d'envie durant ces séries. Un autre visage que celui présenté tout au long de la saison régulière. À Jay Varady – dont le contrat a été renouvelé pour les deux prochains exercices – de recomposer une équipe pour la saison 2012-2013.

Les Rouennais, de leur côté, se sont rassurés et peuvent être optimistes dans leur quête du graal suprême contre les Brûleurs de Loups de Grenoble.

Étoiles du match : *** François-Pierre Guénette (Rouen), ** Fabrice Lhenry (Rouen), * Andrej Hocevar (Angers).

2012-03-21-Angers-Rouen2

 

Angers - Rouen 1-3 (1-1, 0-1, 0-1)
Mercredi 21 mars 2012 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1200 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colléoni et Alexandre Bourreau assisté de Thomas Caillot et Matthieu Loos.
Pénalités : Angers 33' (2', 4', 2+5+20') ; Rouen 12' (8', 2', 2').

Évolution du score :
1-0 à 07'25" : Raux assisté de Fortier et Lahesalu (sup. num.)
1-1 à 15'04" : Thinel assisté de Guénette
1-2 à 24'57" : Guénette assisté de Manavian
1-3 à 57'05" : Mallette assisté de Salmivirta et Manavian (sup. num.)
 

Angers

Gardien : Andrej Hocevar.

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Pavol Mihalik ; Daniel Carlsson – Kévin Igier ; Charlie Doyle.

Attaquants : Tomas Baluch (A) – Éric Fortier – Marc Bélanger (C) ; Brice Chauvel – Brian Henderson – Julien Albert ; Nicolas Hebert ou Norbert Abramov – Damien Raux – Juho Jokinen (A).

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Christophe Colombel, Paul Bahain, Léo Nalliot-Izacard. Absents : Jean-François David (pied), Simon Lacroix (dos), Jonathan Bellemare (épaule), Thiery Poudrier (main), Valentin Michel (doigt).

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Antonin Manavian – Jonathan Janil ; Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Raphaël Faure – Juha Alen.

Attaquants : Julien Desrosiers – Loïc Lampérier – Marc-André Thinel (A) ; Teemu Elomo – François-Pierre Guénette – Ilpo Salmivirta ; Jean-Philippe Paré – Carl Mallette (C) – Anthony Rech.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Nicolas Lehericey, Alexandre Mulle, Romain Gutierrez, Quentin Berthon. Absent : Jimi Santala (blessé).