Grenoble a pris froid

Le deuxième match de la finale de Ligue Magnus a pris du retard ce soir, d'abord en raison d'un mouvement social des surfaceurs de la patinoire, et ensuite à cause d'un gros trou dans la glace lors du passage effectif de la surfaceuse après la reprise du travail ! Le RHE se retrouve à nouveau "otage" du bras de fer entre le personnel municipal affecté au surfaçage et la mairie.

Au-delà d'une demi-heure de retard, le règlement prévoit que le match puisse être reporté. Mais les deux entraîneurs ont donné leur accord pour qu'il ait quand même lieu. Malheureusement pour les Grenoblois, ils ont dû prendre froid pendant ce décalage. Ils n'ont pas réussi à démarrer la machine et ont été balayés 6-0 dès le premier tiers-temps. Ils n'avaient plus qu'à attendre le score final d'une défaite inévitable (8-2) et s'apprêter à revenir chez eux vendredi et samedi en comptant sur leur invincibilité à domicile en play-offs pour égaliser dans la série.