Palmarès 2011/2012 des trophées de la Ligue Magnus

Comme chaque année à pareille période la fédération met à contribution les entraîneurs des équipes de Ligue Magnus ainsi que les deux sélectionneurs nationaux, Dave Henderson et Pierre Pousse, afin d'attribuer plusieurs récompenses individuelles et collectives aux protagonistes de l'Élite du hockey francais. N'est prise en compte que la saison régulière pour ce vote.

Commençons par le trophée Albert Hassler du meilleur joueur francais, attribué au Dijonais Anthony Guttig. Pur produit de la formation dijonaise, le jeune international français est le premier joueur des Ducs à remporter cette récompense. Sixième pointeur au total, deuxième meilleur buteur du championnat, il a dominé également les joueurs francais dans ces deux chapitres. Un trophée amplement mérité pour un joueur qui confirme enfin trois ans après avoir été désigné meilleur espoir de Ligue Magnus. L'effet Jarmo Tolvanen, sans doute !

Un autre Dijonais a été récompensé, c'est le Canadien Martin Gascon qui remporte le trophée Charles Ramsay attribué au meilleur compteur de la saison régulière. Avec quinze buts inscrits et quarante-quatre assists distribuées en vingt-cinq matches, il relègue son premier poursuivant à huit longueurs. Pour Martin Gascon, le pas entre la Division 1 et la Ligue Magnus a été franchi avec brio !

Le trophée Jean Ferrand du meilleur gardien est attribué au néo-angevin Florian Hardy. Il a été l'un des principaux artisans de la bonne saison de Chamonix, avec une moyenne de buts alloués de 2.55, ce qui lui a valu un retour en équipe nationale. Il a gardé la cage à deux reprises cet hiver en Norvège. Ce retour aux sources en Anjou lui permettra peut-être d'asseoir sa position dans la hierarchie des gardiens français.

Autre grand artisan de la saison des Chamois : Stéphane Gros. Déjà récompensé avec Morzine-Avoriaz en 2007, il remporte une nouvelle fois le trophée Camil Gelinas du meilleur entraîneur. Disposant de moyens limités, l'entraîneur chamoniard a su tirer le meilleur de son groupe pour l'emmener vers les sommets de la Ligue Magnus, placant son équipe dans le dernier carré pour la première fois depuis 1995 !

Le trophée Albert Graff du meilleur espoir revient au Rouennais Anthony Rech. Vainqueur de la Coupe Continentale avec son club, capitaine de l'équipe de France U20 championne du monde de D1 B et toujours en lice en finale de Ligue Magnus, à vingt ans seulement il a un palmarès à faire pâlir bien des internationaux. Il a également disputé cette saison ses trois premiers matches avec l'équipe de France A, lors du tournoi en Norvège au mois de février. Tout ceci avant un départ vers l'étranger la saison prochaine ?

Enfin, deux derniers trophées ont été décernés. Le trophée Calixte Pianfetti désignant le meilleur arbitre revient à Nicolas Barbez, une première pour lui qui succède à Bruno Colleoni. Le trophée Marcel Claret récompensant l'équipe la plus fair-play passe de Briançon à Gap, une première également pour le club haut-alpin.

Résumé :

Meilleur joueur français (Trophée Albert Hassler) : Anthony Guttig / Dijon

Meilleur compteur (Trophée Charles Ramsey) : Martin Gascon / Dijon

Meilleur gardien de but (Trophée Jean Ferrand) : Florian Hardy / Chamonix

Meilleur entraîneur (Trophée Camil Gelinas) : Stéphane Gros / Chamonix

Meilleur espoir (Trophée Jean-Pierre Graff) : Anthony Rech / Rouen

Meilleur arbitre (Trophée Calixte Pianfetti) : Nicolas Barbez

Equipe la plus fair-play (Trophée Marcel Claret) : Gap