Grenoble toujours maître chez lui

PAREjeanphilippe110825057Grenoble jouait ce soir la troisième manche de la finale dans sa forteresse de Pôle sud, devenue imprenable dans ces play-offs. Le visiteur Rouen se présentait sans Fabrice Lhenry, ménagé en raison d'une blessure au quadriceps et remplacé par Sebastian Ylönen. On retrouvait donc dans les cages deux joueurs prévus en numéro 2 en début de saison, puisque Sébastien Raibon gardait les filets locaux.

Mais les Rouennais étaient décidés à imposer leur loi même en Isère. Ils ont cherché à "tuer" la série en étouffant leur adversaire d'entrée. Un bon pressing à deux de Julien Desrosiers et François-Pierre Guénette a vite provoqué une perte de palet de l'autre Desorisers (Francis) à côté de cage, tout de suite exploitée par Thinel. Secoués, les Grenoblois ont réussi à égaliser par un travail dans la bande d'Avenel suivi d'un tour de cage de Leblond. La jambière d'Ylönen a repoussé à distance le palet, aussitôt repris par Alexandre Rouleau d'un slap en ucarne (1-1). Ce but a totalement relancé des Brûleurs de Loups mal embarqués qui ont remis la main sur le match.

Au deuxième tiers-temps, Grenoble a gagné la majorité des engagements, monopolisé le palet et maintenu une pression constante par un jeu direct, ce qui a abouti à deux buts sur rebond, par Christophe Tartari en cage ouverte après un surnombre rouennais (2-1) et par Joris Bedin dans le slot (3-2). Rouen a égalisé par deux fois en contre-attaque. Steiner a certes coupé la passe de Thinel en 2 contre 1, mais l'ailier canadien a ensuite récupéré le palet derrière la cage pour le remettre à Guénette dans le slot. C'est ensuite Jean-Philippe Paré qui marque d'un tir du poignet croisé au-dessus de la botte droite de Raibon. Quatre buts en quatre minutes !

Il semble que le temps fort grenoblois soit passé, car Rouen reprend l'avantage. Installé dans le slot où il capte le défenseur et le gardien, Jonathan Janil passe le palet dans son dos à Thinel qui n'a qu'à le pousser dans la cage vide. Mais Grenoble réplique à son tour : Baylacq dépasse Manavian couché pour servir en retrait son compère Arrossamena (4-4).

Le gardien grenoblois Sébastien Raibon réalise plusieurs arrêts décisifs au troisième tiers-temps. Il permet ainsi à Mitja Sivic de marquer le but décisif, après une passe levée de Rouleau en entrée de zone, sur un slap à grande puissance dans le haut du filet (5-4).

La bonne série continue à Pôle sud et Grenoble espère revenir à deux manches partout demain à 20h00, toujours en direct sur Sport+.