Mannheim - Hambourg (DEL, quarts de finale match n°5)

BrathwaiteFredBattu à domicile dimanche, Mannheim a réagi mercredi soir en allant s’imposer dans la cité hanséatique. Les Aigles comptent désormais trois victoires et disposent donc ce soir d’une première possibilité de conclure la série. Toujours privé de Chris Lee, blessé au cours du premier match, Harold Kreis en profite pour aligner en attaque Niko Dimitrakos. Hambourg non plus ne joue pas au complet, Ryan Stone s’est ajouté à la liste des absents comportant déjà Colin Murphy et Marius Möchel.

Le match démarre sur les chapeaux de roue sous l’impulsion des Freezers mais leurs ardeurs sont rapidement refroidies. Christoph Ullmann mène la première attaque des Aigles côté gauche. Adam Mitchell aspire les deux défenseurs au premier poteau laissant Ken Magowan libre de tout marquage dans le cercle opposé. Il reprend dans le filet ouvert (1-0, 55’’). Dans la foulée, Hambourg bénéficie d’une première situation spéciale suite à un cinglage de Shawn Belle. Patrick Traverse, Brett Engelhardt et Christoph Schubert, par deux fois, tentent leur chance mais Fred Brathwaite est impérial. Comme depuis le début de la série tout simplement.

La pénalité se termine sans conséquence pour la marque et les deux équipes proposent un jeu vivant, la rondelle passant peu de temps en zone neutre (6’). Traverse met une nouvelle fois à l’épreuve Brathwaite d’un tir frappé limpide, mais le cerbère canadien lance magistralement sa botte gauche. Contrairement à ce dernier, John Curry voit peu le palet de l’autre côté de la glace.

Sur une contre-attaque, Frank Mauer et Yanick Lehoux jouent à deux mais la déviation du premier nommé ne surprend pas Curry. Mannheim ne profite pas d’un surnombre hambourgeois mais obtient une deuxième chance lorsque Kevin Schmidt donne un coup de bâton à Marcus Kink. Après de longs instants à faire tourner la rondelle autour de la cage, Mike Glumac s’avance et prend sa chance du cercle. Son lancer est contré par un patin mais il reprend son propre rebond victorieusement en logeant le disque dans la lucarne (2-0, 17’28’’). Hambourg termine la période par une minute d’avantage numérique mais ne parvient pas à s’installer. Dominer n’est pas marquer, Mannheim l’a rappelé avec brio dans cette première période aux joueurs de Benoit Laporte dont le réalisme a fait défaut.

Sur la lancée de leur avantage numérique de début de période, les Freezers s’installent en zone offensive. Braithwaite est mis immédiatement à contribution. Adam Mitchell profite d’une perte de palet pour partir en contre à deux contre un accompagné de Ken Magowan. Ce dernier est toutefois trop court pour conclure. Ullmann vient remettre une couche un instant plus tard, en vain. Le rythme retombe doucement dans la partie et les minutes s’égrainent sans grosse occasion de but.

LehouxYanickCraig MacDonald récupère la rondelle sur une mauvaise sortie de zone et prend un lancer mais Curry est vigilant (31’). Christoph Ullmann contraint alors Jerome Flaake à la faute. L’international allemand est sanctionné d’une pénalité mineure pour avoir fait trébucher. Sur le deuxième engagement, Ullmann transmet à Lehoux. Le Québécois lance et provoque un rebond qu’Ullmann reprend du revers dans le haut du filet (3-0, 31’11’’). Traverse réplique par un nouveau slap de la bleue, Brathwaite accorde un rebond mais se couche finalement sur le disque.

Au moment où Mannheim met petit à petit la main sur le jeu, Hambourg trouve enfin la faille. Aleksander Polaczek profite du trafic devant la cage pour lancer du poignet et trouver la lucarne. Les arbitres demandent la vidéo mais valident bel et bien le but (3-1, 35’31’’). L’écart est le même qu’à la première pause mais on sent la vapeur se renverser progressivement. Les Freezers ont mis beaucoup d’énergie en phase offensive sans être récompensés et paient probablement leurs efforts. Les locaux sont désormais à vingt minutes de la qualification.

La possession est pour les hommes d’Harold Kreis en début de période, toujours avec Yanick Lehoux à la baguette. Si sa première passe pour Arendt arrive dans les patins, il trouve ensuite la palette de Frank Mauer, qui tarde toutefois à lancer et laisse donc le temps à Curry de se replacer. La réplique ne tarde pas et derrière la cage Rob Collins trouve dans l’enclave Garett Festerling en pleine course. Réflexe de la jambière de Brathwaite pour détourner le disque.

Mannheim gère la fin de rencontre, poussant même à la faute les Freezers. Une indiscipline qui réduit à néant leurs derniers espoirs de recoller au score. Charlie Cook, Patrick Traverse à deux reprises et Kevin Schmidt sont envoyés au cachot au cours des onze dernières minutes. Mannheim n’en profite pas pour aggraver la marque. La dernière banderille aurait pu être portée par Ronny Arendt après que Ken Magowan ait bénéficié d’une erreur de Daniel Nielsen mais son violent tir s’écrase sur la barre transversale. La sortie de John Curry en toute fin de match est vaine et Mannheim s’adjuge donc son ticket pour le dernier carré. Les Aigles retrouveront le troisième de la saison régulière, Ingolstadt, pour une série au meilleur des cinq matches qui débutera jeudi.

Trois étoiles du match : 1. Fred Brathwaite, 2. Christoph Ullmann, 3. Ken Magowan.

Commentaires d’après-match :

Benoît Laporte (entraîneur de Hambourg) : « Je commencerai par remercier nos fans ce soir, qui sont venus nous soutenir. Bravo à Mannheim, nous n’étions prêts qu’à partir du troisième match à disputer les playoffs, je pense qu’ensuite nous avons bien joué. Ça reste une bonne saison pour nous, avec cette cinquième place en saison régulière, j’avais un bon groupe à disposition. Bonne chance à Mannheim pour la suite. »

Harold Kreis (entraîneur de Mannheim) : « Je félicite avant tout mes joueurs ce soir. La dernière victoire d’une série est toujours difficile à obtenir. Hambourg a livré une belle opposition à partir du troisième match, on a été chanceux dès le début de la série. On a eu le momentum tout de suite, c’est quelque chose de primordial. Hambourg a montré son vrai niveau sur les derniers matches, on a vu du bon hockey, des rencontres serrées et du beau jeu. Ce fut une belle série. »

 

Mannheim - Hambourg 3-1 (2-0, 1-1, 0-0)
Vendredi 30 mars 2012 à 19h30 à la SAP Arena. 10 429 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Piechaczek et Stephan Bauer assistés de Benjamin Hoppe et Christoffer Hurtik.
Pénalités : Mannheim 4' (4', 0’, 0'), Hambourg 14' (4', 2’, 8’).
Tirs : Mannheim 35 (10, 19, 6), Hambourg 33 (12, 16, 5)

Évolution du score :
1-0 à 00'55" : Magowan assisté d'Ullmann et Mitchell
2-0 à 17'28" : Glumac assisté de Seidenberg et Belle (sup. num.)
3-0 à 31'11" : Ullmann assisté de Lehoux et Magowan (sup. num.)
3-1 à 35'31" : Polaczek assisté de Köttstorfer et Nielsen

Mannheim

Gardien : Fred Brathwaite.

Défenseurs : Jamie Sifers – Shawn Belle ; Denis Reul – Nikolaï Goc ; Florian Kettemer – Steve Wagner.

Attaquants : Adam Mitchell – Christoph Ullmann – Ken Magowan ; Mike Glumac – Craig MacDonald – Marcus Kink (C) ; Frank Mauer – Yannick Lehoux – Ronny Arendt (A) ; Niko Dimitrakos – Marc El-Sayed – Yannic Seidenberg.

Remplaçants : Félix Brückmann (G), Matthias Plachta. Absent : Chris Lee (blessé au "haut du corps").

Hambourg

Gardien : John Curry (sorti de 59’04’’ à 59’36’’).

Défenseurs : Patrick Traverse (A) – Charlie Cook ; Christoph Schubert (C) – Patrick Köppchen (A) ; Daniel Nielsen – Rainer Köttstorfer ; Kevin Schmidt.

Attaquants : Jerome Flaake – Garrett Festerling – David Wolf ; Brett Engelhardt – Rob Collins – Brendan Brooks ; Thomas Oppenheimer – Serge Aubin – Thomas Dolak ; Aleksander Polaczek - Jesper Jensen

Remplaçant : Niklas Treutle (G). Absents : Colin Murphy (épaule), Marius Möchel (épaule), Ryan Stone (épaule).