Reims - Anglet (Division 1, quart de finale, match 1)

Acte 2 : Impressionnant

Lors du match aller, les Phénix avaient fait preuve d'une réaction d'orgueil en remontant un écart de 2 buts avant de finalement finir avec 4 buts d'avance. Pour cette rencontre, les hommes de François Dusseau n'ont pas eu ce problème puisqu'ils ont dominé la partie du début à la fin.



Les Rémois débutaient cette rencontre sur le même rythme que le semaine dernière et imposaient dès l'entame leur empreinte sur ce match. Du côté des Angloys, le constat était le même à l'image du troisième tiers du match précédent, ils ne parvenaient pas à contrer leurs adversaires et étaient poussés à la faute à plusieurs reprises. En power play, les Rémois menaçaient sans toutefois parvenir à trouver la solution mais, alors qu'il ne restait que quelques secondes en avantage numérique, Florian Sabatier effaçait son vis-à-vis avant de combiner avec son frère qui s'en allait battre du revers le portier adverse.

Après cette ouverture du score les Rémois poursuivaient leurs efforts et ce sont une nouvelle fois les frères Sabatier qui allaient frapper. Après un bon travail de Florian dans le coin qui récupérait la rondelle, il adressait une passe à son frère devant le filet qui trompait une deuxième fois le gardien des Orques (2-0 à 13’56"). A peine une minute plus tard, les Phénix continuaient leur travail de démolition face aux Orques, et cette fois c'est le troisième trio qui faisait tourner la tête à leurs adversaires.

Après un bon jeu entre Hordelalay et Vrielynck, c'est le jeune Houque qui se trouvait le plus réactif devant le filet pour expédier le palet derrière la ligne de but d'Eddy Fehri, médusé après cette action (3-0 à 15’15"). Après ce but, le coach des visiteurs tentait de remotiver ses troupes en appelant un temps mort mais malgré une période favorable aux Angloys ces derniers étaient de nouveau pénalisés offrant ainsi un troisième power play aux locaux.

Dés l'entame de la seconde période, les Rémois étaient poussés à la faute à deux reprises, et il fallait tout le brio de Filip Kubis pour garder sa cage inviolée bien aidé cependant par sa défensive. De retour à 5 contre 5, il ne fallait que 30 secondes aux Rémois pour inscrire un nouveau but par l'intermédiaire de l'inévitable Jérémy Sabatier qui s'offrait ainsi un tour du chapeau en envoyant un monstre tir dans la lucarne droite de l'ancien portier tricolore, immobile sur l'action. La suite de ce tiers allait être rythmé par les offensives à répétition des Rémois qui auraient pu avec un peu plus de réussite corser l'addition avant leur retour au vestiaire à l'image du tir de Yli Junnila qui frappait le montant.

Les 20 dernières minutes de ce match étaient à l'image des 40 premières avec un Filip Kubis en feu qui réalisait des merveilles devant sa cage et le reste de l'équipe qui jouait à merveille. La fin de match était quelque peu gâchée par les mauvais coups de certains Angloys sûrement vexés de leur prestation, à l'image de Bellier ou Molia qui se montraient dangereux à l'encontre de leurs adversaires.

Au final les Phénix l'emportent 4 à 0, et se sont montrés plus que convaincants dans le jeu avec un blanchissage mérité pour Kubis au vu de sa prestation.

Hommes du match : Reims => Sabatier Jérémy, Anglet => Neyens Florent

Compte-rendu du site officiel des Phénix de Reims


Reims – Anglet 4-0 (3-0, 1-0, 0-0)
Samedi 31 mars 2012 à 20h00 à Bocquaine. 734 spectateurs.
Arbitrage de Jérémy Rauline assisté de Jérémy Métais et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Reims 26' (0', 6’, 10’+10’), Anglet 41' (6', 2’, 6’+5’+20’).
Évolution du score :
1-0 à 11'00" : J. Sabatier assisté de F. Sabatier et Cosgrove (sup. num.)
2-0 à 13'56" : J. Sabatier assisté de F. Sabatier et Rehor
3-0 à 15'15" : Houque assisté de Hordelalay et Vrielynck
4-0 à 31'00" : J. Sabatier assisté de Fojtik