Extraliga (½ finales) : Košice et Bratislava expéditifs

KRISTEK Jaroslav_P2193197Contrairement à la saison régulière et aux quarts-de-finale, les duels du dernier carré n’ont réservé aucune surprise ; Košice et Bratislava n’ont eu besoin de ne fournir que le minimum pour se qualifier en finale, la sixième opposant les deux monstres sacrés de Slovaquie en dix-neuf éditions. Ultime fait d’armes en Extraliga pour les Danubiens, fortement pressentis en KHL la saison prochaine ?

HC Košice – HKm Zvolen : 4-0 (7-4, 6-2, 6-1, 5-3)

Zvolen a créé la sensation en sortant au tour précédent l’un des grands favoris au titre, Skalica, meilleure force de frappe du championnat. S’il est évident que l’équipe menée par « Žigo » Pálffy a sous-estimé la formation de Slovaquie centrale, il n’en reste pas moins que les Zvolenčania ont recouvré leur mordant du début d’exercice, celui même qui leur avait valu d’être leader en automne. Mais sortir le champion en titre dans la foulée représentait un défi trop élevé pour les hommes de Peter Mikula, il est vrai peu aidés par le sort. Déjà menés 2-0 dans la série, une angine virale a décimé le vestiaire local, mettant sur le carreau douze de ses éléments sur les matches retours, dont Vladislav Baláž, le meilleur pointeur de la bande.

Difficile dès lors de rivaliser avec des Cassoviens sûrs de leur fait. Sans avoir visiblement forcé leur talent, ils se qualifient sans coup férir et sans bobo pour leur cinquième finale consécutive. Les Oceliari peuvent par ailleurs se réjouir de la constance de leur meilleur archer Vladimír Dravecký (sept buts en play-off) et du retour au premier plan de Jaroslav Kristek. Le centre tchèque, prêté par le HC Lev Poprad à Košice fin janvier après y être parti cet été, a notamment inscrit la bagatelle de cinq buts dans le match d’ouverture, performance qui n’avait plus été réalisée en Extraliga depuis son actuel capitaine Miroslav Zálešák, alors sous le maillot de Skalica, le 10 octobre 2004 contre Nitra.

HC Slovan Bratislava – Dukla Trenčín : 4-0 (5-4 a.p., 6-4, 6-2, 4-3)

Slovan garde un très mauvais souvenir de sa dernière confrontation en play-off avec le Dukla. C’était la saison dernière, en quarts-de-finale, et les Belasí avait perdu la bataille après avoir pourtant mené la série 3-0, terminant alors le championnat à une peu glorieuse cinquième place ! Si le standing de l’effectif danubien laisse entrevoir une fin plus heureuse cette année, le visage très offensif affiché par Trenčín contre Poprad au tour précédent présage une lutte équilibrée. Les deux premières parties disputées dans la capitale ont confirmé cette prévision mais les locaux sont parvenus à faire la différence au plus fort du suspens. Plus tactiques, les deux rencontres suivantes ont bien plus été à l’avantage de Bratislava même si les scores finaux sous-entendent le contraire. Les « Aigles » ont donc bien retenu la leçon et peuvent remercier leur première attaque composée de Libor Hudáček (5+2), Ján Lipiansky (0+9) et du capitaine Miroslav Šatan (3+7). Le titulaire de la Stanley Cup et de la médaille d’or mondiale, 37 ans, retrouve dans ces phases finales une seconde jeunesse ; en l’absence de l’autre icône Pálffy, Šatan est le plus productif en play-off.

Quatrième en 2010/2011, Trenčín monte d’un cran dans la hiérarchie nationale : c’est sa troisième médaille de bronze (en plus de trois titres et quatre finales perdues).

 

HUDACEK Libor_P2172777 AFinale : où est le favori ?

- Programme : 8 et 9 avril à Košice, 12 et 13 avril à Bratislava. Matches d’appui : 16 avril à Košice, 18 avril à Bratislava, 21 avril à Košice.

- Les deux équipes se sont rencontrées six fois en saison régulière : chacune a remporté ses trois matches à domicile.

- Les deux équipes se retrouvent pour la dixième fois en play-off et pour la sixième fois en finale (Bratislava a remporté trois titres aux dépens de son rival national). C’est par ailleurs la douzième finale disputée par les « Orientaux », la dixième par le club de la capitale.

- Avec sept couronnes, Bratislava est en tête du palmarès slovaque mais Košice peut revenir à auteur des Danubiens en cas de succès. Ce serait alors le quatrième titre consécutif des Oceliari.

- Košice et Bratislava ont connu exactement le même parcours en play-off : cinq matches en quarts et quatre en demi-finale.