Lettonie - République Tchèque (Euro Hockey Challenge, match 1)

Vampola averti avec sursis

SOTNIEKS Kristaps-110508-263La République Tchèque n'a jamais perdu contre la Lettonie, même si elle a souvent souffert, à l'instar de l'élimination prématurée évitée en prolongation aux derniers Jeux olympiques de Vancouver. Elle doit donc se méfier du piège que peut constituer ce voyage à Riga.

Mais l'Arena Riga n'est plus le chaudron d'autrefois. À une époque, aller en Lettonie signifiait affronter un public grenat en folie et une ambiance de tous les diables. Aujourd'hui, le Dinamo joue dans cette patinoire toute l'année, et ce que l'équipe nationale a gagné en matière de cohésion, elle l'a perdu pour ce qui est de faire l'évènement. Un match international n'a plus la même saveur, et ce début de préparation se déroule devant une patinoire à moitié vide.

Dommage que les supporters lettons n'aient pas été plus nombreux pour rendre hommage à Karlis Strastins. Avant le match, le maillot numéro 7 de l'ancien capitaine de l'équipe nationale, décédé en septembre dans le crash de Yaroslavl, est hissé sous le toit de l'Arena Riga.

La faible affluence doit simplifier la tâche d'une équipe tchèque déjà redoutable. Si certaines sélections sont encore provisoires à ce stade, ce n'est pas le cas des Tchèques qui ont déjà pas mal de cadres à disposition, notamment en défense où trônent quatre champions du monde de 2010.

Alois Hadamczik tenait cependant à se servir de cette première phase de préparation pour tester aussi quelques jeunes. Trois débutants ont ainsi été intégrés, Petr Holík, Tomáš Kudelka et Petr Strapác. Les deux premiers ont en commun d'avoir été formés à Zlín.

Arrivés le jour du match, et alors qu'ils n'ont plus joué depuis trois semaines en moyenne, les Tchèques sont quand même vite en action et dominent nettement le début de match. Chaque équipe couvre bien sa ligne bleue et le jeu est plutôt défensif. Tout s'accélère à la quinzième minute. Tout d'abord, Jekimovs se dirige seul vers la cage, mais le défenseur Tomas Mojzis l'arrête au dernier moment. Et sur l'action suivante, ce sont les visiteurs qui ouvrent le score. Bien servi par Nemec, Jiri Novotny marque d'un tir dévié par le patin d'Ankipans (0-1).

La République Tchèque semble contrôler la situation et ajoute un deuxième but par Petr Holik, attaquant au patronyme célèbre (mais sans lien de parenté) qui fête dignement sa première sélection. Et même si Aleksejs Širokovs réduit le score sur passe de Cipulis, il annule son propre but en prenant une pénalité dans la foulée. Kaspar reçoit le palet dans le slot et échoue sur Masalskis, mais Petruzalek a suivi au rebond (1-3).

Le match semble joué, mais dans les cinq dernières minutes, Petr Vampola - joueur souvent en balance pour être titulaire ou non dans la sélection définitive - se fait pénaliser deux fois. Deux indisciplines qui coûtent... deux buts ! Un lancer de la ligne bleue de Kristaps Sotnieks, puis l'égalisation de Girts Ankipans à 6 contre 4 après la sortie du gardien (3-3).

En prolongation, le vétéran letton Macijevskis a une énorme occasion de faire tomber les Tchèques pour la première fois, mais il la rate. La Lettonie se fait donc battre aux tirs au but, où Jakub Petruzalek prouve sa capacité d'adaptation : alors qu'il opte généralement pour un lancer direct en KHL face à des gardiens russes moins habitués, il change de tactique et adopte plutôt une feinte face à un portier "européen" (Masalskis). Avec aplomb, Petruzalek lui met même deux fois le même mouvement, conclu d'un revers dans le haut du filet.

Commentaires d'après-match

Alois Hadamczik (entraîneur de la République Tchèque) : "La plupart des Lettons jouent ensemble au Dinamo Riga, ce ne sont pas des adversaires faciles. Nous avions le match sous contrôle et nous nous sommes mis en difficulté tout seuls. Vampola est entré en jeu en troisième période et il a pris deux pénalités inutiles. Nous l'avons payé. Je ne le condamne pas, je suis le genre de coach qui donne une seconde chance à un joueur, mais Petr doit se rendre compte qu'il ne peut pas se permettre ce manque de discipline."

 

Lettonie - République Tchèque 3-3 (0-1, 1-2, 2-0, 0-0) / 1-2 aux tirs au but
Vendredi 6 avril 2012 à 17h00 à l'Arena Riga. 3532 spectateurs.
Arbitrage d'Andris Ansons et Gints Zviedritis (LET) assistés de Jevgenijs Griškevičs et Andrejs Korsaks (LET).
Pénalités : Lettonie 6' (0', 4', 2', 0'), République Tchèque 20' (2', 2', 6'+10', 0').
Tirs : Lettonie 32 (4, 12, 13, 3), République Tchèque 39 (17, 10, 9, 3).

Évolution du score :
0-1 à 14'25" : Novotny assisté de Nemec
0-2 à 24'59" : Holik assisté de Kreps
1-2 à 36'06" : Širokovs assisté de Cipulis et Ankipans
1-3 à 38'40" : Petruzalek assisté de Kaspar (sup. num.)
2-3 à 56'50" : Sotnieks assisté de Širokovs et Ankipans (sup. num.)
3-3 à 59'39" : Ankipans assisté de Tribuncovs et Cipulis (sup. num.)

Tirs au but :
République Tchèque : Kaspar (arrêté), Petruzalek (réussi), Tenkrát (au-dessus).
Lettonie : Bukarts (réussi), Macijevskis (arrêté), M. Redlihs (arrêté).
Tirs supplémentaires : Bukarts (arrêté), Petruzalek (réussi).


Lettonie

Gardien : Edgars Masalkis [sorti de 59'04" à 59'40"].

Défenseurs : Guntis Galvins - Krisjanis Redlihs (C) ; Atvars Tribuncovs - Oskars Cibulskis ; Kristaps Sotnieks (A, -1) - Janis Andersons (-1) ; Martins Porejs.

Attaquants : Roberts Jekimovs - Aleksandrs Macijevskis - Mikelis Redlihs (A, 2') ; Girts Ankipans - Aleksejs Širokovs (4') - Martins Cipulis ; Gints Meija (-1) - Armands Berzinš (-1) - Roberts Bukarts (-1) ; Koba Jass - Juris Štals - Gunars Skvorcovs.

Remplaçant : Maris Jucers (G). En réserve : Rodrigo Lavins, Martins Jakovlevs, Janis Sprukts, Kaspars Saulietis.

République Tchèque

Gardien : Jakub Kovár.

Défenseurs : Petr Cáslava - Ondrej Nemec (2') ; Miroslav Blaták - Jakub Nakládal ; Tomáš Kudelka (+1) - Lukáš Krajicek (+1) ; Tomáš Mojžíš.

Attaquants : Jakub Petruzálek (2'+10') - Jiri Novotny (C) - Lukas Kaspar ; Ondrej Veselý - Kamil Kreps (+1) - Petr Tenkrát ; Ivan Rachunek (+1, 2') - Pavel Kašparík - Petr Holík (+1) ; Martin Adamský - Petr Strapác - Michal Birner ; puis à 40'00" Petr Vampola (4').

Remplaçants : Tomas Pöpperle (G), Lukáš Klimek.