Lettonie - République Tchèque (Euro Hockey Challenge, match 2)

Un trio en parfaite entente

KASPAR Lukas100509-159

Ted Nolan fête son 54e anniversaire aujourd'hui, et l'ancien entraîneur de NHL compte sur son équipe, la Lettonie, pour lui faire un beau cadeau. Il a effectué quelques changements dans son effectif et compte certainement beaucoup sur le centre numéro 1 Janis Sprukts, au repos hier.

C'est pourtant un nouvel entrant bien moins connu, le défenseur de 20 ans Martins Jakovlevs, qui se crée la première occasion. Parfaitement servi par Mikelis Redlihs entre les cercles, il oblige Tomas Pöpperle à un premier arrêt difficile. Le gardien tchèque sera beaucoup moins heureux en encaissant sous le bras droit un tir en angle très fermé de Martins Cipulis, qui a débordé sur l'aile droite. La Lettonie mène donc au score. Même si les Tchèques ont une domination territoriale, ils prennent très peu de tirs.

Il est donc temps qu'ils se réveillent au deuxième tiers-temps. Kamil Kreps manque de peu sur la première occasion. Le déclic vient d'une longue passe de Tomas Kudelka qui trouve Jakub Petruzalek à la ligne bleue entre les défenseurs Galvins et Jakovlevs. L'attaquant de l'Amur Khabarovsk fusille Maris Jucers côté plaque pour le 1-1.

Pour le jeune défenseur Jakovlevs, la soirée devient de plus en plus difficile. Il perd un palet fraîchement gagné en zone défensive, et Petr Vampola en profite pour servir Pavel Kašparík seul devant le but qui marque en deux temps. Les Lettons sont maintenant menés au score et deviennent plus nerveux. Koba Jass provoque Michal Birner dans une empoignade musclée qui se termine à terre. En fin de période, ils ont une réaction plus positive, mais les tirs de Meija et Bukarts échouent sur Pöpperle.

Les Lettons essaient d'accroître la pression au début du troisième tiers-temps, mais leurs efforts sont interrompus par une pénalité de Sotnieks. La République Tchèque installe son jeu de puissance et enfonce le clou par un slap de Lukas Kaspar, bien masqué par Petruzalek. Comme hier, le score est de 1-3 à quelques minutes de la fin. Les blancs n'ont pas retenu la leçon de discipline puisque, une fois de plus, ils concèdent deux pénalités bêtes en fin de match (surnombre et obstruction de Vesely). Mais même à 6 contre 4, la Lettonie ne reviendra pas cette fois.

En plus de Petr Zámorský, qui devait connaître sa première sélection mais n'a même pas pu être du voyage à Riga à cause d'une angine, trois autres joueurs sont coupés par le sélectionneur Alois Hadamczik après ce match : Petr Strapác, Lukáš Klimek et Pavel Kašparík. Son effectif va se gonfler peu à peu avec six nouveaux joueurs attendus dans la semaine, avant les premiers renforts de NHL qui arriveront le lundi 16 (Pavelec, Plekanec, Tlusty).

L'attaque tchèque devrait encore subir pas mal de modifications, mais parmi les hockeyeurs déjà présents, la ligne Petruzálek-Novotny-Kaspar semble avoir de sérieux arguments pour être présente aux Mondiaux. Elle a en effet montré beaucoup de complémentarité, ce qui n'a rien d'étonnant quand on sait que Kaspar ne quitte pas Novotny en club, et qu'il évoluait déjà avec Petruzalek à Litvinov en cadets et en juniors !

Désignés joueurs du match : Guntis Galvins pour la Lettonie et Jakub Petruzalek pour la République Tchèque.

Commentaires d'après-match

Josef Palecek (entraîneur-adjoint de la République Tchèque) : "Au premier match, il y avait peu de mobilité de notre part, cette fois nous avons mieux patiné et combiné. C'est vrai que [Kaspar, Novotny et Petruzálek] ont bien joué dans ces deux matches. Il est encore tôt, nous verrons comment la situation se développe ensuite. Mais si les joueurs gardent cette forme et répètent ces performances, il y a des chances [qu'ils soient sélectionnés pour les Mondiaux]."

 

Lettonie - République Tchèque 1-3 (1-0, 0-2, 0-1)
Samedi 7 avril 2012 à 17h00 à l'Arena Riga. 3318 spectateurs.
Arbitrage de Eduards Odinš et Aleksandrs Borisovs (LET) assistés d'Elvijs Trankalis et Juris Balodis (LET).
Pénalités : Lettonie 10' (0', 6', 4'), République Tchèque 12' (0', 8', 4').
Tirs : Lettonie 20 (7, 9, 4), République Tchèque 25 (3, 13, 9).

Évolution du score :
1-0 à 18'36" : Cipulis assisté de K. Redlihs et Galvins
1-1 à 26'51" : Petruzalek assisté de Kudelka
1-2 à 29'08" : Kasparik assisté de Vampola
1-3 à 45'40" : Kaspar assisté de Nemec et Novotny


Lettonie

Gardien : Māris Jučers [sorti à 58'45"].

Défenseurs : Guntis Galviņš - Krišjānis Rēdlihs (C, +1) ; Atvars Tribuncovs - Oskars Cibulskis (2') ; Kristaps Sotnieks (A, -1, 2') - Rodrigo Laviņš ; Mārtiņš Jakovļevs (-2).

Attaquants : Aleksandrs Macijevskis (-1) - Jānis Sprukts (-1) - Miķelis Rēdlihs (A, -1) ; Ģirts Ankipāns (+1) - Aleksejs Širokovs (+1) - Mārtiņš Cipulis (+1) ; Roberts Bukarts (-1) - Armands Bērziņš (-1) - Gints Meija (-1) ; Roberts Jekimovs - Juris Štāls - Kaspars Saulietis (2') ; Koba Jass (4').

Remplaçant : Edgars Masalkis (G). En réserve : Jānis Andersons, Martins Porejs, Gunars Skvorcovs.

République Tchèque (2' pour surnombre)

Gardien : Tomas Pöpperle.

Défenseurs : Tomáš Mojžíš (+1) - Ondrej Nemec ; Miroslav Blaták - Jakub Nakládal ; Tomáš Kudelka (+1) - Lukas Krajicek (+1).

Attaquants : Jakub Petruzálek (+1) - Jiri Novotny (C, +1) - Lukas Kaspar (2') ; Ondrej Veselý (2') - Kamil Kreps - Petr Tenkrát puis à 40'00" Petr Holík ; Ivan Rachunek - Pavel Kašparík - Petr Vampola ; Lukáš Klimek (2') - Petr Strapác - Michal Birner (4') puis à 29'19" Martin Adamský.

Remplaçant : Jakub Kovár (G). Absent : Petr Cáslava (palet dans la main hier).