Amiens - Angers (U22 Elite)

2012-04-15-amiens-angers-u22Après un mois de 'trêve' pour les Espoirs amiénois durant lequel certaines équipes rattrapaient leurs matchs en retard, les Gothiques retrouvent le championnat pour le dernier match de leur saison régulière. Ils accueillent ainsi la formation des Ducs d’Angers ce dimanche sur la petite glace du Coliséum.

Les Angevins mènent pour l’instant deux rencontres à une en championnat, et la victoire amiénoise remonte au 11 septembre, en ouverture de la saison, où les Gothiques avaient finalement eu raison des Ducs au cours des prolongations (5-4).

De plus, les U22 doivent aujourd’hui se passer d’une partie des U18 qui complètent habituellement leurs rangs et qui sont retenus jusqu’au 18 avril en équipe de France des moins de 18 ans.

Les deux équipes entrent rapidement dans la partie, les rouges et noirs donnent la première alerte qu’Alexis Neau arrête entre ses jambières. Les Ducs répondent par deux fois sur la cage de Léo Bertein, sans succès.

Les Angevins écopent de la première pénalité mais les U22 Gothiques ne vont pas pouvoir en faire grand-chose en parvenant à s’installer dans la dernière minute de leur supériorité. Quelques secondes avant le retour sur la glace de Christophe Colombel, Norbert Abramov contre César Boucault à la bleue et part défier le portier amiénois. Le défenseur local est obligé de le faucher, offrant un pénalty aux visiteurs. Le 9 des Ducs, victime de la faute, se proclame tireur mais ne convertit pas l’opportunité : Léo Bertein ferme correctement l’angle que celui-ci voulait trouver (6’38’’).

Qu’à cela ne tienne, une minute plus tard, les blancs ouvrent malgré tout le score, sur un rebond vainqueur alors que le portier amiénois faisait déjà le grand écart devant ses filets (0-1 ; 7’42’’).

Norbert Abramov est encore présent dans l’enclave et tente de glisser le puck sous les bottes d’un Léo Bertein vigilant, qui ne pourra pourtant pas stopper le slap en pleine lucarne de Paul Bahain, arrivant lancé à pleine vitesse en zone offensive (0-2 ; 11’08’’).

2012-04-15-amiens-angers-u22-3Les Gothiques se reprennent alors de la meilleure des façons en ripostant rapidement sur une belle action collective poussée derrière les patins d’Alexis Neau, déporté (1-2 ; 11’37’’).

Qui plus est, les rouges et noirs arrachent l’égalisation dans les dernières secondes d’un avantage numérique grâce à un slap de Marius Serer qui troue absolument tout sur son passage (2-2 ; 16’50’’).

De retour sur le glaçon pour le tiers médian, les locaux sont à l’attaque et cela a pour mérite de payer assez vite lorsque Quentin Fauchon permet leur permet de passer devant au tableau d’affichage (3-2 ; 21’05’’).

Les Angevins se remobilisent en attaque et tentent de trouver la faille sans pour autant donner l’impression de forcer leur talent. Norbert Abramov peut s’octroyer un break mais est rattrapé par David Artano qui place sa crosse en oposition. Le premier se montre à nouveau lors d’une supériorité des Ducs, dépasse son défenseur direct mais échoue sur Léo Bertein qui détourne son tir cadré.

Si les locaux n’exploitent pas un surnombre, ils négocient plutôt bien l’infériorité qui les sanctionne en montant deux contres en zone d’attaque. Entre temps, durant la pénalité, Léo Bertein a laissé sa place à Quentin Kello pour garder les filets amiénois. Au complet, les rouges et noirs repartent à l’attaque. Valentin Claireaux emmène le puck avec lui, laisse à Aina Rambelo sur lequel Alexis Neau se focalise complètement, oubliant Marc-Antoine Herbet devant sa cage vide qui n’a plus qu’à pousser au fond la passe du capitaine Gothique (4-2 ; 33’34’’).

Quelques instants plus tard, on revoit les Ducs à l'offensive. Ces derniers profitent en plus des pénalités qui tombent sur les casques amiénois et satisfont le clan angevin qui réclamait des fautes depuis un moment. Cependant, les locaux sont bien placés pour annihiler le tout quand Angers s’énerve de toujours buter sur Quentin Kello, stoppant rigoureusement chaque tir de loin.

2012-04-15-amiens-angers-u22-2Les blancs ne se pressent pas tellement pour jouer leur supériorité qui reprend lors de la dernière période. L’arbitre du jour sévit, et à quatre contre quatre, Amiens est plus prompt à s’installer dans sa zone offensive, sans toutefois apporter de conséquence au tableau d’affichage.

Les esprits s’échauffent, le jeu est rapide et les angevins agressifs mais n’arrivent à rien. Les Ducs manquent cruellement de réalisme, loupant le plus souvent le cadre lorsque ce ne sont pas les défenseurs amiénois qui reprennent les palets flottant en zone offensive. Christophe Colombel sur le côté de la cage amiénoise lance à bout portant mais heurte le plastron du gardien picard.

Mais Angers enclenche doucement sa remontée, d’abord par Alexandre Monnier (4-3 ; 53’16’’) puis par Nicolas Hebert dont la reprise d’un tir anodin touche le poteau avant de rentrer dans les filets amiénois (4-4 ; 57’49’’). En revanche, en face, Alexis Neau est relativement tranquille depuis un bout de temps, alors qu’Amiens n’arrive plus à créer le danger. Il reste une minute dans la partie quand un but des Ducs est refusé par l’arbitrage.

Dans les dernières secondes du temps réglementaire, Valentin Claireaux centre pour Maurin Bouvet dont la déviation loupe le coche. Le buzzer annonce l’heure des prolongations.

Les angevins sont punis une fois de trop à presque deux minutes de jeu dans la prolongation. La première alerte vient alors d’Aina Rambelo qui met la rondelle entre le patin du portier angevin et son poteau, mais finalement, Valentin Claireaux, excentré au second poteau, donne la victoire aux locaux.

Pour autant, cela ne change pas la place des Espoirs Gothiques au classement. Ceux-ci restent cinquièmes et, à quelques points près, manquent les phases finales du championnat U22 Elite.

Ils disputeront donc le maintien en championnat Junior, tout comme Villard de Lans, Gap et Reims. Les Amiénois rencontreront d’ailleurs prochainement les Phénix rémois pour les demi-finales des phases de maintien.

Emilie Enault / Photos : Pascal Enault


Amiens - Angers 5-4 après prolongation (2-2 ; 2-0 ; 0-2 ; 1-0)
Dimanche 15 avril 2012 au Coliséum d’Amiens
Arbitrage d’Adrien Ernecq
Pénalités : Amiens 20’ (0’, 8’, 12’, 0’), Angers 14’ (4’, 2’, 6’, 2’)

Evolution du score :
0-1 à 7’42’’ : Bouvier assisté de Nalliod-Izacard et Bahain
0-2 à 11’08’’ : Bahain assisté de Forn
1-2 à 11’37’’: Fauchon assisté de Claireaux
2-2 à 16’50’’ : Serer assisté de Bouvet (sup. num.)
3-2 à 21’05’’ : Fauchon assisté de Claireaux
4-2 à 33’34’’ : Herbet assisté de Rambelo
4-3 à 53’16’’ : Monnier assisté de De Coquereaumont (sup. num.)
4-4 à 57’49’’ : Hebert assisté de Doyle (inf. num.)
5-4 à 62’45’’ : Claireaux assisté de Bouvet et Rambelo (sup. num.)

Amiens

Gardien : Léo Bertein puis Quentin Kello à 30’39’’

Défenseurs : Alvin Matima – Marc-Antoine Herbet ; David Artano – César Boucault ; Rémy Fournier – Fabien Durbin

Attaquants : Valentin Claireaux – Quentin Fauchon – Aina Rambelo ; Eric Guibert – Maurin Bouvet – Marius Serer ; Gabin Da Silva – Emilien Déposé – Jason Thorrignac

Absents : Aziz Baazzi, Rémi Thomas (blessure), Nicolas Leclerc, Romain Carpentier, Leyland Plaire Coudrier, Fabien Kazarine, Fabien Métais (retenus en EDF U18)

Angers

Gardien : Alexis Neau

Défenseurs : Charlie Doyle – Léo Forest ; Maxime Raveneau – Paul Bahain ; Christophe Colombel – Arthur Michaut

Attaquants : Norbert Abramov – Alexandre Monnier – Nathan Bouvier ; Bastien Guerin – Félix De Coquereaumont – Adrien Ricou ; Arnaud Forn – Nicolas Hebert – Léonard Nalliod-Izacard