Extraliga : le nouveau champion connu ce soir

P4079810On le savait avant. Cela s’est confirmé tout au long de la série : la dix-neuvième finale d’Extraliga est incapable de sortir un favori au titre. Alors que Košice était parvenu lundi à s’offrir une première balle de match, les Oceliari ont subi la tornade danubienne mercredi et ont dû se résoudre, après une lourde défaite 3-6, à défendre aujourd’hui leur couronne dans leur Steel Aréna à l’occasion du septième match décisif. Dans l’obligation de s’imposer, Bratislava a montré mercredi des ressources mentales exemplaires lorsqu’après avoir été mené 1-0 sur un coup du sort puis 2-1, le club a repris l’ascendant en inscrivant trois buts d’affilée. Le tir de pénalité raté de Dravecký, à 4-3, en début de troisième période sonnait le glas des Cassoviens qui déjouaient complètement par la suite. En attendant le verdict de la « belle », voici quelques points intéressants à connaître afin de mieux cerner les enjeux de cet ultime opus.

 - C’est la quatrième fois dans toute l’histoire de l’Extraliga que la finale se joue sur le septième match décisif. C’était arrivé auparavant en 2005 (victoire de Slovan sur Zvolen), en 2006 (Žilina sacré aux dépens de Poprad) et en 2008 lorsque Bratislava avait empêché... Košice de regoûter au titre national !

- En douze confrontations cette saison (six en phase régulière, six en play-off), le ratio victoires/défaites est identique pour chacun des deux clubs. Le treizième chapitre, ce soir, donnera enfin l’avantage à l’un des deux monstres nationaux. Le trophée en prime, évidemment.

- Les Oceliari ont raté mercredi la possibilité de soulever le trophée à Bratislava, confirmant ainsi la tendance historique : jamais un autre club que Slovan n’a été sacré dans la capitale. A l’inverse, les « Aigles » sont parvenus une fois, en 2003, à être titrés dans la métropole de Slovaquie orientale.

- En cas de succès ce soir, le HC Košice glanerait son quatrième trophée consécutif. Dans la mesure où le triplé obtenu l’an passé était déjà inédit, ce serait la plus grande série d’invincibilité en Extraliga. Par ailleurs, les Cassoviens reviendraient à hauteur des Belasí au palmarès national avec sept titres gagnés. Dernier champion de Slovaquie avant Košice, Bratislava, qui jouera en KHL la saison prochaine, entend bien cependant quitté la scène nationale en conservant le leadership en Extraliga.

- Miroslav Šatan confirme bel et bien qu’il est le joueur de référence de ces play-offs. En inscrivant un huitième but mercredi, le vainqueur de la Coupe Stanley 2009 conforte non seulement sa première place au classement des marqueurs (21 points) mais poursuit également une performance très flatteuse : le champion du Monde 2002 a inscrit au moins un point au cours de chaque match qu’il a disputé en phases finales. Allez « Miro », le Grand Chelem est à portée de crosse !

- Avec déjà cinq coupes levées à son actif (2002, 2005, 2009, 2010 et 2011), Ján Tabaček deviendrait en cas de victoire de Košice le joueur le plus titré de l’Extraliga en compagnie de Richard Kapuš. Rappelons que le défenseur a par ailleurs remporté deux fois l’Extraliga tchèque avec le Sparta Prague (2006 et 2007). Son coéquipier Stanislav Gron pourrait quant à lui s’imposer une cinquième fois en Extraliga (en 2006 avec Žilina et les trois dernières années avec Košice).

- S’ils ne sont pas des cadres de l’effectif cassovien, le défenseur Martin Gajdoš et les attaquants Marcel Baláž et Erik Piatak ont pourtant une belle occasion de réaliser une performance inédite à ce jour : remporter la même année les championnats de première et deuxième division slovaques (puisque lauréats de Prvá Liga il y a quelques semaines avec Bardejov, l’équipe réserve du HC Košice).

Résultat du match 6 à Bratislava / 3-3 dans la série

- Mercredi 18 avril 2012 : HC Slovan Bratislava – HC Košice 6-3 (2-2, 2-1, 2-0)
0-1 à 01'35'' : Dravecký *
1-1 à 12'22'' : Bulík assisté de Bartánus et Hudec
1-2 à 14'55'' : Dravecký assisté de Haščák et Chovan
2-2 à 16'33'' : Bartánus assisté de Lipiansky (sup. num.)
3-2 à 24'50'' : Harvey assisté de Frühauf et Bakoš
4-2 à 37'09'' : Šatan assisté de Harvey et Lipiansky
4-3 à 39'14'' : Homer assisté de Spilár (sup. num.)
5-3 à 47'34'' : Bartánus assisté de Frühauf et Dobroň
6-3 à 56'56'' : Buc assisté de Kudrna et Kukumberg

* Vladimír Dravecký est officiellement l’auteur de l’ouverture du score sans même avoir touché la rondelle ! Le gardien local Branislav Konrád, après s’est avancé jusque dans le cercle gauche pour relancer, est sous la pression de l’attaquant cassovien et trouve malencontreusement le patin de son coéquipier Marek Bartánus, lequel dévie dans ses propres filets.