Nashville Predators - Detroit Red Wings (NHL, quart de finale de conférence, match 5)

Les fans de Detroit ne sont pas vraiment habitués à un début d’été aussi rapide. Leur équipe a été éliminée au premier tour, ce qui n’était plus arrivé depuis 2006, et elle est la première équipe éliminée de la compétition. Même la réserve de la franchise en AHL, les Griffins de Grand Rapids, ne joue plus car elle n’a pas atteint les playoffs de cette ligue. L’été va peut-être sembler long dans le Michigan mais il pourrait être mouvementé car il pourrait y avoir des changements importants dans l’effectif. La principale interrogation est surtout de savoir si Nicklas Lidström, le capitaine de l’équipe qui va fêter ses 42 ans, va resigner. D’autres vétérans, comme Tomas Holmström, pourraient également raccrocher les patins.

Du côté de Nashville, cela ressemble à une passation de pouvoir entre l’équipe qui a dominé quasiment sans partage la division Centrale ces deux dernières décennies et la franchise qui monte en puissance. Les Predators avaient déjà affronté les Wings en playoffs dans leur courte histoire mais ils n’avaient jamais réussi à les vaincre. Leur première série victorieuse en playoffs, l’an passé face à Anaheim, avait été une étape important de l’émergence de l’équipe. Mais cette fois, la victoire en 5 matchs sur un adversaire du calibre des Wings place Nashville parmi les prétendants sérieux au titre.

Si le score est net en faveur de Nashville, la série a été plus serrée que cela. Ainsi, quatre des cinq matchs ont fini avec un but d’écart. Les Wings étaient sans doute l’équipe avec le plus de talent offensif, mais ils n’ont pas réussi à battre un Pekka Rinne en grande forme et laissant peu de rebonds exploitables, terminant la série avec un pourcentage d’arrêts de 94,4%. La pression était pourtant importante : lors des troisièmes périodes des quatre précédents matchs, Detroit a largement dominé aux tirs cadrés (60 contre 36). Même face à l’élimination, L’entraîneur Mike Babcock n’a rien changé à ses lignes et à son plan de jeu, faisant confiance à la possession de palet de son équipe. Mais cela n’a pas fonctionné, Nashville ayant même réussi à tirer au but plus que son adversaire dans cette ultime rencontre.

Le seul changement dans les lignes d’attaque est venu de l’entraîneur des Predators, Barry Trotz. Il a choisi de casser la doublette « européenne » Andrei Kostitsyn – Alexander Radulov pour mettre le rookie de 21 ans Gabriel Bourque aux côtés de Radulov et David Legwand. Le rapide et travailleur Bourque était ainsi chargé de créer des espaces pour Radulov et se voyait récompensé pour sa bonne série (3 buts en 4 matchs). Le changement a été payant car ce trio s’est mis en valeur dans ce match 5.

La première action sérieuse du match est à mettre au crédit des Wings : sur une relance de Ian White derrière le but de Jimmy Howard rapidement prolongée par Jiri Hudler à la bande droite, Henrik Zetterberg surprend Kevin Klein dans la zone neutre pour récupérer le palet et le dépasse pour entrer en zone offensive. Roman Josi en couverture pousse l’ailier suédois (reconverti centre) vers le cercle gauche mais Zetterberg parvient à déclencher un tir, bien qu’il ne surprenne pas Rinne qui le détourne de la jambière (4’15). Puis c’est Valtteri Filppula qui parvient à prendre de vitesse Shea Weber dans la zone neutre sur un service de Zetterberg. Le Finlandais tire depuis le slot mais Rinne écarte le danger avec son bouclier (10’44).

Les locaux réagissent ensuite : le centre de Detroit Pavel Datsyuk projette Patric Hornqvist sur la bande avec dureté dans la zone neutre et Sergei Kostitsyn profite d’un instant de relâchement des joueurs (qui attendaient sans doute une pénalité des arbitres) pour récupérer le palet et se diriger vers le but d’Howard. Lidström couvre en défense face à l’ailier biélorusse, dont le tir est finalement repoussé par la jambière gauche d’Howard (11’44). La situation se décante lorsque Bourque envoie un palet dans le fond pour Nashville. Legwand est au pressing sur Kyle Quincey derrière le but et il parvient à intercepter sa passe vers Jonathan Ericsson. Legwand centre directement vers le slot où Radulov est tout seul. L’ailier droit russe n’a plus qu’à battre Howard sur sa reprise de volée pour ouvrir le score (1-0, 16’10). C’est ensuite Legwand qui échappe à Zetterberg dans la zone neutre pour se présenter seul face à Howard. Le portier des Wings repousse le palet vers la bande avant que Legwand ne puisse tirer mais la rondelle est récupérée par Bourque. Il centre à l’aveugle vers le slot mais, si Radulov avait encore bien suivi l’action, il ne parvient pas cette fois à contrôler le palet et le laisse passer alors que le but était grand ouvert. Niklas Kronwall peut dégager en catastrophe (17’35).

En deuxième période, les locaux cherchent à se mettre rapidement à l’abri : sur une phase d’attaque, Ryan Suter tire depuis la ligne bleue en profitant de l’écran offert par le colosse Paul Gaustad. Howard parvient à repousser le tir mais il laisse un rebond à Hornqvist qui tente de profiter du but grand ouvert en se retournant. Mais l’angle est trop fermé et son tir touche un montant d’Howard, qui s’était couché contre son poteau pour tenter d’arrêter le tir (27’35). Puis, dans la foulée, Craig Smith intercepte une passe hasardeuse de Brad Stuart vers Kronwall pour tirer sur Howard, mais le portier des Wings n’est pas surpris et écarte le danger (26’01).

La pression offensive de Nashville gêne Detroit mais les Red Wings parviennent à se montrer dangereux quand ils passent le premier rideau défensif et qu’ils parviennent à trouver des espaces. Jiri Hudler parvient ainsi à combiner avec Zetterberg dans la zone neutre et le Suédois parvient à entrer avec de la vitesse dans la zone. Contenu par Klein, il centre du revers vers le slot. Filppula se jette au premier poteau mais il est gêné par Josi et il ne parvient qu’à prolonger le palet. Mais, au second poteau, Hudler prend de vitesse Gaustad et trompe Rinne, malgré un grand écart du portier des Predators (1-1, 33’45).

Au début de la troisième période, la tension est à son comble mais la situation va rapidement évoluer : Zetterberg gagne la première mise au jeu face à Legwand et le palet arrive dans la crosse de Stuart. Le défenseur tente de faire une passe vers Hudler, à la bande droite, mais elle est manquée et Josi en profite pour gratter le palet, qui part dans la zone de Detroit. Radulov se précipite pour en profiter car Stuart est hors de position et Kronwall doit précipitamment le couvrir. Radulov effectue alors une passe en faisant un demi-tour vers Bourque. Celui-ci reprend le palet et se dirige vers le slot mais il est pris en tenaille par Kronwall et Filppula. Le palet arrive alors dans la crosse de Legwand, à l’entrée du slot, qui trompe Howard avec un tir précis du poignet (2-1, 40’13). En treize secondes, les Predators ont assommé les visiteurs.

Hornqvist peut ensuite profite des possibilités de contre-attaque pour lancer un 3 contre 2, il choisit finalement de tirer sur Howard, sans succès (50’44). Sur une autre situation de contre-attaque, c’est Legwand qui lance Weber pour défier Howard mais le portier repousse de la jambière le revers au ras de la glace envoyé par le capitaine des Predators (54’27).

Detroit jette ses dernières forces dans la bataille : Kronwall tire de la bleue en voulant profiter de l’écran de Johan Franzen devant Rinne mais le gardien finlandais repousse le tir (58’31) puis c’est un tir lointain de Quincey qui offre un rebond intéressant à Zetterberg mais il ne parvient pas à contrôler le palet (59’47). C’est trop tard pour espérer égaliser et Nashville remporte la deuxième série de playoffs de son histoire sur ce cinquième match.

3 étoiles du match : David Legwand (Nashville), Alexander Radulov (Nashville) et Pekka Rinne (Nashville)

 

Nashville Predators – Detroit Red Wings : 2-1
Nashville remporte la série 4 matchs à 1

Tirs cadrés : Nashville 25 (10, 8, 7) ; Detroit 22 (8, 6, 8)

Evolution du score
1-0 à 16’10 : Radulov assisté par Legwand
1-1 à 33’45 : Hudler assisté par Filppula et Zetterberg
2-1 à 40’13 : Legwand assisté par Bourque et Radulov


Nashville Predators

Gardien : Pekka Rinne

Défenseurs : Shea Weber (C) – Ryan Suter (A) ; Kevin Klein – Roman Josi ; Francis Bouillon – Ryan Ellis

Attaquants : Sergei Kostitsyn – Mike Fisher (A) – Martin Erat ; Gabriel Bourque – David Legwand – Alexander Radulov ; Andrei Kostitsyn – Nick Spaling – Patric Hornqvist ; Craig Smith – Paul Gaustad – Brandon Yip

Remplaçant : Anders Lindback (G). En réserve : Jordin Tootoo, Matt Halischuk, Jack Hillen et Colin Wilson. Blessés : Hal Gill et Brian McGrattan.

Detroit Red Wings

Gardien : Jimmy Howard

Défenseurs : Nicklas Lidström (C) – Ian White ; Niklas Kronwall (A) – Brad Stuart ; Kyle Quincey – Jonathan Ericsson

Attaquants : Valtteri Filppula – Henrik Zetterberg – Jiri Hudler ; Johan Franzen – Pavel Datsyuk (A) – Danny Cleary ; Drew Miller – Justin Abdelkader – Todd Bertuzzi ; Gustav Nyquist – Cory Emmerton – Tomas Holmström

Remplaçant : Ty Conklin (G). En réserve : Chris Conner et Jan Mursak. Blessés : Darren Helm (coupure à l’avant-bras) et Patrick Eaves (dent).