Plekanec, nécessaire capitaine

PLEKANEC Tomas-110513-014Avant de se crêper le chignon en famille, commençons par célébrer nos victoires communes... Voilà le raisonnement que tiennent Tchèques et Slovaques. Leur confrontation à Prague est en effet l'occasion de célébrer tous les deux le 40e anniversaire du Mondial 1972 remporté par la Tchécoslovaquie alors unie. Les deux équipes jouent le premier tiers-temps avec des maillots "rétro".

Les deux équipes ne regardent cependant pas dans le rétro, mais droit devant, en direction des Mondiaux. Les choses sérieuses commencent pour les Tchèques qui testent une nouvelle première ligne comprenant deux joueurs de NHL nouvellement arrivés au camp. Tomas Plekanec, le centre des Canadiens de Montréal, vient d'être désigné capitaine et se voit adjoindre Petr Tenkrat.

Mais celui qui attire les regards, c'est l'autre ailier, Jiri Tlusty, car c'est son premier match pour l'équipe nationale tchèque. En octobre 2007, Tlusty avait fait sensation en inscrivant un doublé dès son premier match de NHL. Mais ensuite, il a peiné à s'intégrer dans une équipe de Toronto éternellement en crise, avant de connaître divers pépins dont une rupture des ligaments complètes. À 24 ans, l'ancien premier tour de draft semble enfin percer. Il a enfin connu une saison complète à Carolina (36 points).

Son premier match international en senior se déroulera-t-il aussi bien que ses débuts en NHL ? À la septième minute, Tenkrat trouve une passe vers Tlusty qui s'infiltre entre deux défenseurs, mais il échoue dans les jambières du gardien Hamerlik. Il n'aura pas de but pour sa première.

Une charge à la tête de Cibak provoque la première supériorité numérique tchèque. Plekanec est placé en quatrième attaquant à la ligne bleue, mais l'unité en question ne fonctionne pas pour l'instant. Marcel Hossa lance une contre-attaque et sert dans l'enclave Branko Radivojevic qui bute sur Stepanek. C'est la deuxième ligne de powerplay tchèque qui trouve la faille. Zdenek Kutlak vise la lucarne sur passe de Petruzalek (1-0).

Le jeu de puissance slovaque ne semble pas aussi au point. Sa première occurence - en deuxième période - ne délivre qu'un maigre tir de la bleue de Peter Mikus. Sa seconde occurence est abrégée par une échappée de Plekanec, qui se procure une bonne position de tir. Dépassé, Sersen lui inflige un cinglage qui annule l'avantage. C'est à 5 contre 5 que la Slovaquie égalise. Surovy remporte une mise au jeu pour Kudroc qui envoie un tir du poignet gagnant depuis la ligne bleue (1-1).

Tout est prêt pour un troisième tiers-temps enlevé et animé, que les tribunes saluent d'une ola. C'est le premier bloc qui inscrit le but décisif, Kutlak à la bleue servant de relais entre Tlusty et Tenkrat qui exécute un revers rapide. Dans la dernière minute, les Slovaques profitent d'une pénalité de Mojzis pour jouer à 6 contre 4, mais Plekanec conquiert le palet et termine dans les filets déserts (3-1).

On a déjà eu un aperçu du rôle que tiendra le nouveau capitaine Plekanec dans l'équipe tchèque : celui d'un meneur utilisé dans toutes les situations de jeu. Si son poste en supériorité numérique reste à affiner, il a déjà été excellent en infériorité. Aussi bien en meneur qu'en pilier à 4 contre 5, Plekanec est d'autant plus important que l'habituel capitaine Rolinek souffre de la hanche.

Commentaires d'après-match

Alois Hadamczik (entraîneur de la République Tchèque) : "La satisfaction est plus grande à domicile qu'à l'extérieur. Mais il est vrai que l'on veut gagner, même si c'est seulement une préparation. Plekanec ne se discute pas, nous sommes heureux d'avoir un tel centre. Jiri Tlusty a montré une très bonne performance pour sa première, nous lui donneront de l'espace dans les prochains matchs. Malheureusement, Lukas Kaspar s'est blessé en heurtant la balustrade, il a une douleur au ventre. Novotny ne jouera pas le match retour en Slovaquie, il a joué tous les matchs et je ne veux pas qu'il soit surchargé. Plekanec sera aussi au repos."

Jakub Stepanek (gardien de la République Tchèque) : "Du fait de la chaleur dans la patinoire, je respirais plus difficilement. J'en souffrais parfois, mais un match vaut mieux que de l'entraînement et j'ai besoin de compétition. J'ai vu le tir [de Kudroc], mais il a changé de direction en touchant, je pense, la jambe de Kutlak. De ma perspective, cela ne fait pas de différence qu'Ondrej Pavelec soit là ou pas. Cela dépend des coaches de déterminer qui sera le numéro un."

 

République Tchèque - Slovaquie 3-1 (1-0, 0-1, 2-0)
Mercredi 18 avril 2012 à 18h00 à la O2 Arena de Prague. 9459 spectateurs.
Arbitrage de Vladimír Baluška (SVK) et Antonín Jerábek (TCH) assistés de Petr Blümel (TCH) et Miroslav Valach (SVK).
Pénalités : République Tchèque 12' (0', 6', 6'), Slovaquie 22' (2'+10', 6', 4').
Tirs : République Tchèque 36 (13, 8, 15), Slovaquie 28 (7, 11, 10).

Évolution du score :
1-0 à 17'18" : Kutlak assisté de Petruzalek et Kaspar (sup. num.)
1-1 à 34'51" : Kudroc assisté de Surovy
2-1 à 55'26" : Tenkrat assisté de Tlusty et Kutlak
3-1 à 59'27" : Plekanec (inf. num., cage vide)


République Tchèque

Gardien : Jakub Štepánek.

Défenseurs : Jakub Krejcík - Jakub Nakládal (2') ; Zdenek Kutlak (+1) - Petr Cáslava (+2) ; Tomáš Kudelka (2') - Tomáš Mojžíš (4') ; Petr Zámorský (-1).

Attaquants : Jirí Tlustý (+1) - Tomáš Plekanec (C, +2) - Petr Tenkrát (+1) ; Lukáš Kašpar - Jiri Novotny (+1) - Jakub Petruzálek ; Ivan Rachunek - Petr Nedved (2') - Petr Prucha ; Michal Vondrka (-1) - Jan Kovár (-1, 2') - Petr Kumstát (-1) ; Petr Vampola [à 40'], Petr Holík [à 40'].

Remplaçant : Jakub Kovár (G). Absents : Tomáš Pöpperle (G), Miroslav Blaták et Lukáš Krajicek (sous antibiotiques), Ondrej Nemec (main).

Slovaquie

Gardien : Peter Hamerlik [sorti de 59'08" à 59'27"].

Défenseurs : Peter Mikuš (-2) - Tomáš Starosta ; Michal Sersen (+1, 2') - Kristian Kudroc (+1, 2') ; Richard Stehlík (2') - Vladimír Mihálik ; René Vydarený (-2).

Attaquants : Marcel Hossa (-1) - Mario Bližnák (-1) - Branko Radivojevic (-1) ; Štefan Ružicka (+1) - Martin Cibák (2'+10') - Tomáš Surový (+1) ; Milan Bartovic (-1) - Juraj Mikúš (-2) - Marek Hovorka (-1, 2') ; Ratislav Špirko - Milan Kytnár (2') - Patrik Lušnák ; Jan Šýkora (+1).

Remplaçant : Julius Hudacek (G). Absents : Peter Hamerlik (G), Ivan Baranka (pouce droit).