Slovan champion : les réactions

Attention : un Hudáček peut en cacher un autre ! Gardien du triplé de Košice, Július n’est plus en Extraliga depuis cette saison. Son frangin Libor si. Mais sous les couleurs de Bratislava. Finaliste malheureux en 2009, le cadet de la fratrie a pris la plus belle des revanches hier soir (auteur des deux buts de Slovan) et entretient ainsi la réputation du patronyme. Ces coéquipiers ne s'y sont pas trompés en le fêtant dans le vestiaire après la remise de trophée. « Je ne sais même pas si je dois sourire ou pleurer, déclarait à chaud le héros du succès danubien. C’est pour moi comme dans un rève ; mettre deux buts dans le même match et décider de la finale, c’est quelque chose de fabuleux. »

Retrouvez maintenant, en commençant par celles des vaincus, les autres réactions suivies de quelques photos trouvées sur le site du HC Košice et de HokejPortal

Richard Jenčík (attaquant de Košice, auteur de l’ouverture du score) : « Dans la mesure où l’on a perdu le titre dans le match décisif, mon but n’a aucune valeur. Dites-moi à quoi il sert ? C’est une grande frustration, on y a jeté toutes nos forces... »

Alexandr Hylák (gardien de Košice) : « C’est une énorme déception. C’est pratiquement ce qu’il y a de pire que de perdre dans la prolongation du septième match. On a disputé plus de soixante-dix matches cette saison, nous sommes tous physiquement et mentalement épuisés. La moitié de notre équipe a joué avec de la température et la seconde moitié a été sérieusement rajeunie. On a tout donné dans la bataille et je crois qu’on peut avoir bonne conscience. Nous avons eu notre dose de chance sur le cinquième match, c’est aujourd’hui Slovan qui l’a eue. »

Miroslav Zálešák (attaquant et capitaine de Košice) : « C’est pour nous une immense désillusion. C’est difficile pour moi d’en parler à chaud. Je ne pense pas que ce soit le meilleur qui l’est emporté mais c’est le sport. La saison a été longue mais on avait tous faim de victoire sur ce match décisif. Ça ne nous a malheureusment pas souri. Nous avons eu quelques pépins de santé mais cela ne nous excuse en rien. »

Jan Neliba (entraîneur de Bratislava) : « Le match a été très équilibré. On a été les plus chanceux à la fin. C’est extraordinaire, je suis vraiement en extase ! Ce sont des détails qui ont décidé du sort de la série. Je pense que nous avons disposé d‘un meilleur gardien. C’est un bel adieu de Slovan à l’Extraliga slovaque. »

Roman Kukumberg (attaquant de Bratislava) : « C’est une finale mémorable avec tous les ingrédients nécessaires : on gagne contre Košice à Košice dans la prolongation du septième match ! On ne pouvait vraiment rien espérer d’autre ! Une longue route vers la maison nous attend désormais, de même qu’une longue fête qui va peut-être durer une semaine ! On devait en profiter un max. »

Miroslav Šatan (attaquant et capitaine de Bratislava) : « On a eu ce qu'on voulait. Les gars se sont entraînés dur toute l'année pour atteindre cet objectif. On avait une chance infime mais nous y sommes quand même parvenus. Cela valait vraiement le coup. Je voulais aider Slovan à retrouver les sommets. C'est pour le club un titre d'une grande valeur, surtout maintenant puisque c'est sa dernière saison en Extraliga. »

Peter Frühauf (défenseur de Bratislava) : « Ce sont des sensations extraordinaires ! On s‘empare du titre sur la galce de notre adversaire et ce malgré le fait que nous avions la plus grande pression. Nous voulions vraiment soulever le trophée afin de faire nos adieux à l’Extraliga comme il se doit. »

Branislav Konrád (gardien de Bratislava) : « A Košice, dans le septième match, en prolongation… Ce sont des émotions intenses que je n’oublierais jamais ! Le titre nous revient après quatre saisons, pour moi c’est le premier en tant que gardien numéro un. C’est un moment fantastique ! Quand j’ai vu Libor partir sur l’aile, je me suis dit : « Pourvu qu’il ne tire pas de suite mais qu’il fonce au but ». C’est exactement ce qu’il a fait, j’ai vu alors les gars sauter de joie et j’ai couru les rejoindre. »

Ján Lipiansky (attaquant de Bratislava) : « Le dernier duel n’avait aucun favori. Ce sont les deux meilleures équipes du championnat qui se sont rencontrées et ce fut une sacrée bagarre. Ce genre de rencontres restera à coup sûr gravé dans la mémoire des supporters. Chacun s’est donné à fond dans la partie, c’était même parfois proche du « va-tout ». Tout s’est finalement joué sur un tir. Je suis heureux que nous ayons été les plus chanceux. Košice mérite également d’être félicité car la série a été difficile et disputée. Les deux équipes en avait marre mais, nous, de notre côté, nous avions gardé quand même beaucoup d‘envie. Le retour à Bratislava risque d’être long mais très joyeux. Peut-être même qu’on aura besoin de deux jours... »


Photos :

- La déception des joueurs du HC Košice (de gauche à droite : Ján Homer, Ján Tabaček et Peter Bartoš)
- Honneur aux vaincus (dans l’ordre : Alexandr Hylák, Samuel Mlynarovič et Gabriel Spilár).
- Branislav Konrád, l’autre homme du match côté Slovan
- Photo de classe dans une Steel Aréna quasiment désertée
- Un nouveau trophée pour le capitaine Miroslav Šatan
- Douche de champagne pour Michal Hudec
- Richard Jenčík, moustachu déçu
- Une huitième médaille d’or pour Slovan Bratislava