Philadelphie Flyers - Pittsburgh Penguins (NHL, quart de finale de conférence, match 6)

Le duel de la Pennsylvanie pour les Flyers :

C'était la série la plus attendue et la plus suivie entre les éternels rivaux de l'Etat de Pennsylvanie que sont les Pittsburgh Penguins et les Philadelphie Flyers. La saison des Penguins fut très bonne avec 108 points amassés à la fin de l'exercice et à un petit point des Rangers de New-York et de la tête de la conférence... mais ils ont été classés automatiquement quatrièmes derrière les champions de division. Le retour de Sidney Crosby en fin de saison ajouté à la grande forme du centre russe Evgeni Malkin et du gardien Marc-André Fleury laisse présager un joli printemps du côté du Consol Energy Center où beaucoup voit déjà les « Pens » soulever la coupe Stanley en juin prochain.

Chez les Flyers, la saison fut plus mouvementée malgré une campagne à plus de 100 points (103 au total). La blessure de Chris Pronger en début d'exercice fut le premier point noir des Flyers, avant de lourdes défaites à domicile et une défaite lors du Winter Classic. De plus, le poste de gardien ne donnait pas entière satisfaction car Ilya Bryzgalov enchaînait les contre-performances dans les cages de Philadelphie. Mais on a tout de même noté l'avènement de Claude Giroux qui est devenu le leader offensif sur la ligne de Scott Hartnell et Jaromir Jagr et a fait oublier le départ de Richards et Gagné.

La série n'a pas tout à fait commencé lors des play-offs mais un peu plus tôt lors des derniers matchs de saison régulière ; en effet cette série fut connue longtemps à l'avance et cette confrontation fut un tremplin pour lancer pleinement les séries éliminatoires avec de nombreuses intimidations, bagarres et mise en échec plutôt rudes entre les joueurs, même les coaches se sont envoyés des noms d'oiseaux depuis leurs bancs respectifs à la toute fin de match alors que sur la glace une mêlée générale éclatait.

Ce quart de finale de conférence commence par une victoire de Philadelphie qui a encaissé trois buts au premier tiers mais s'est ensuite imposé en prolongations grâce à Jakub Voracek (4-3). Le second match est encore à l'avantage des visiteurs (8-5). Les Flyers rentrent à la maison pour le match le plus disputé et le plus âpre de la série. Mises en échec, sales coups et bagarres pleuvent durant la partie, chose plutôt rare en play-offs. Même les deux stars de chaque équipe, à savoir Sidney Crosby et Claude Giroux, en viennent aux mains, mais au final ce sont encore une fois les Flyers qui remportent ce match (8-4). Philadelphie peut donc en finir dès le quatrième match mais le réveil de Pittsburgh a enfin sonné avec cinq buts inscrits en seconde période. Bryzgalov jusque-là solide s'effondre et est remplacé (10-3). Retour donc au Consol Energy Center pour un cinquième match qui fut une partie de gardiens où Marc-André Fleury sort une très belle prestation avec plusieurs arrêts décisifs pour au final l'emporter (3-2).

Le sixième match à Philadelphie peut donc alors débuter à une heure traditionnelle le dimanche, à savoir midi (télévision oblige). Malgré cela la foule est bruyante et est prête pour ce match qui peut être décisif pour leurs protégés. Déjà la rudesse se fait sentir puisque dès les premières secondes Claude Giroux vient mettre une solide mise en échec à son rival Sidney Crosby, Giroux livre une grosse première présence car quelques secondes après cette mise en échec importante il vient marquer le premier but suite à une erreur de Sullivan et grâce à un magnifique lancer précédé d'un belle feinte qui termine en plein lucarne (1-0, 0'32''). Les Flyers continuent leur pressing sur la cage de Fleury et lors d'un power-play Scott Hartnell vient pousser le palet qui traînait dans les jambières du portier des Pens (2-0, 13'01''). La fin du tiers se traduit encore par un gros pressing local et il faudra un bon gardien bien aidé par sar barre lors d'une reprise de Hartnell au niveau du slot pour éviter un troisième but.

Le second tiers débute par la même intensité. Même si les visiteurs se réveillent en multipliant les incursions en zone offensive, ils sont totalement muselés par la défensive des Flyers et c'est le jeune Gustafsson qui creuse l'écart grâce un rapide lancer en entrée de zone qui trompe le portier québécois. Sur cette action, on notera la passivité des Penguins qui laissent le joueur suédois manoeuvrer à son aise (3-0, 25'25''). La révolte des visiteurs s'ensuit via le jeu de puissance et un très grand Malkin qui trompe son homologue grâce un lancer précis. L'euphorie des joueurs de Philadelphie coûte cher puisqu'ils ont multiplié les contres et oublié de se replacer défensivement lors de cette infériorité (3-1, 28'34''). Ce retour des visiteurs sera bref puisque Daniel Brière redonne une avance aux siens. Après un cafouillage devant la cage, il arrive à pousser le palet derrière la ligne de but (4-1, 29'10'').

Le troisième tiers marque encore la domination de Philadelphie où Pittsburgh est incapable de construire un jeu offensif. Lors des dernières minutes les visiteurs tentent le tout pour le tout et sortent leur gardien, les Flyers peuvent alors marquer un dernier but en cage vide via Brayden Schenn (5-1, 59'52'') et laisser exploser leur joie.

Les Flyers créent donc la surprise lors de ce quart en sortant l'un des favoris au titre. Les Penguins de Pittsburgh auront souffert sur le plan physique face à la rudesse de Philadelphie à l'image de Sidney Crosby qui a été totalement muselé lors de ce dernier match et incapable de produire quoi que ce soit. Les Flyers peuvent voir l'avenir avec optimisme tant le jeu proposé est efficace avec un excellent meneur qu'est Claude Giroux, bien accompagné par Hartnell et Jagr sur sa ligne ; des joueurs d'impact qui fournissent un gros de travail dans les coins avec notamment Maxime Talbot et Sean Couturier ou bien encore une bonne arrière-garde avec des joueurs comme Matt Carle et Kimmo Timonen.

Trois étoiles  du match: Claude Giroux *** ; Erik Gustafsson ** ; Ilya Bryzgalov *

 

Philadelphie Flyers - Pittsburgh Penguins 5-1 (2-0, 2-1 ,1-0)
Dimanche 22 avril 2012 à 12h30 au Wells Fargo Center. 20127 spectateurs.
Pénalités : Philadelphie 10' (4', 2', 4') , Pittsburgh 6' (4', 0', 2').
Philadelphie remporte la série 4-2.

Evolution du score

1-0 à 0'32'' : C.Giroux sans assistance
2-0 à 13'01 : S. Hartnell assisté de C. Giroux et J. Voracek
3-0 à 25'25'' : E. Gustafsson assisté de B. Coburn et C. Giroux
3-1 à 28'34'' : E. Malkin sans assistance
4-1 à 29'10'' : D. Brière assisté de J. Voracek et M. Carle
5-1 à 59'52'' : B. Schenn sans assistance.

Philadelphie Flyers:

Gardien: Ilya Bryzgalov

Défenseurs: Matt Carle-Braydon Coburn;Kimmo Timonen-Erik Gustafsson, Andreas Lilja-Pavol Kubina

Attaquants: Scott Hartnell-Claude Giroux-Jaromir Jagr; Braydon Schenn-Daniel Brière-Jakub Voracek; Wayne Simmonds-Matt Read-James Von Riemsdyk;Maxime Talbot-Sean Couturier-Eric Wellwood.

Remplaçants: Sergei Bobrovsky (G)

Blessés: Andrej Mejzaros;Chris Pronger (D);Marc-André Bourdon (D);Nicklas Grossman (D);Tom Sestito (A); Blair Betts (A).

En reserve: Joddy Shelley (A); Zach Rinaldo (A)

Pittsburgh Penguins:

Gardien: Marc-André Fleury

Défenseurs: Matt Niskanen-Zbynek Michalek; Karl Letang-Brooks Orpik; Deryk Engelland-Simon Despres.

Attaquants: James Neal-Sidney Crosby-Pascal Dupuis; Steve Sullivan-Egveni Malkin-Chris Kunitz;Matt Cooke-Jordan Staal-Tyler Kennedy; Craig Adams-Joe Vitale.

Remplaçants: Brent Johnson (G); Brian Strait (D).

Absent: Aaron Asham (A) (suspendu).

En reserve: Dustin Jeffrey (A); Richard Park (A).