Suède - Suisse (Euro Hockey Challenge, match 5)

La préparation se devait d'être crescendo pour les Suédois étant donné les adversaires prévus avant le Championnat du monde co-organisé dans leur territoire. Après avoir explosé la Norvège par deux fois (5-0 puis 7-1), la Tre Kronor a éprouvé beaucoup plus de difficultés face au Belarus (succès 4-3 et 2-1). Les premiers joueurs estampillés NHL sont néanmoins arrivés: le gardien de Buffalo Jhonas Enroth et l'attaquant de l'Alberta Linus Omark renforcent un effectif encore en version bêta. De son côté, le décevant (1 seul point en 55 parties avec les Islanders de New York) "El Niño" Niederraiter fait son apparition parmi les Suisses alors que Reto Berra, 15 jours après son blanchissage contre la Finlande, retrouve sa cage.
 
Les Suédois vont se mettre dans une position inconfortable dès le début du match puisque Damien Brunner hérite d'un tir de pénalité. Le meilleur marqueur de la Ligue Nationale A helvète fait mine de tromper Enroth par la droite , ce sera finalement à gauche. On jouait seulement depuis 61 secondes. C'est ensuite Julien Sprunger qui corse l'addition cinq minutes après le début de la deuxième période. D'un tir puissant à la ligne bleue, Daniel Fernholm réduira l'écart avant le deuxième intermède.
 
 
La dernière période sera largement à l'avantage des Scandinaves qui vont tout faire pour revenir à longueur de la Nati. Dans un petit périmètre, devant le but de Reto Berra, Fredrik Pettersson et Johan Harju s'amusent, le premier passe finalement au deuxième pour l'égalisation. Malgré leurs efforts, la Suède va concéder son premier revers dans sa préparation pour le Mondial puisque Daniel Rubin, profitant d'un rebond , et Patrick Von Gunten, dans la cage vide, selleront la marque à 4-2. Il s'agit de de la troisième victoire dans cet Euro Hockey Challenge pour une Suisse déjà rodée.
 
 
Suède - Suisse 2-4 (0-1, 1-1, 1-2)
Mercredi 18 avril 2012 à à 19h30 à la Behrn Arena de Örebro. 3513 spectateurs.
Arbitrage de Christer Lärking et Morgan Johansson (SUE) assistés de Fredrik Ulriksson et Jimmy Dahmén.
Pénalités : Suède 8' (2', 4', 2'), Suisse 10' (4', 4', 2').
Tirs : Suède 32 (7, 12, 13), Suisse 31 (8, 14, 9).
 
Évolution du score :
0-1 à 01'01" : Brunner (tir de pénalité)
0-2 à 25'01" : Sprunger
1-2 à 37'45" : Fernholm assisté de Harju
2-2 à 46'22" : Pettersson assisté de Harju
2-3 à 49'39" : Rubin assisté de Hollenstein et Trachsler
2-4 à 59'44" : Von Gunten (inf. num.)
 
Suède
 
Gardien : Jhonas Enroth puis Cristopher Nihlstorp à 36'20".
 
Défenseurs : Staffan Kronwall (C) - Jonas Brodin ; Daniel Fernholm (+1) - Jonas Ahnelöv (+1, 2') ; Mattias Karlsson (-1) - Tobias Viklund (-1) ; Jonas Frögren (-1).
 
Attaquants : Johan Harju (+1) - Joel Lundqvist (A, +2, 2') - Fredrik Pettersson (2') ; Linus Omark (-1) - Niklas Persson (A, -1) - Nicklas Danielsson (2') ; Patrik Zackrisson (-1) - Robert Rosén (-1) - Jonas Andersson (-1) ; Simon Hjalmarsson - Niklas Olausson (-2) - Jesper Fasth ; Patrik Lundh (-1).
 
Remplaçant : Daniel Bång.
 
Suisse
 
Gardien : Reto Berra.
 
Défenseurs : Félicien Du Bois (-2) - Goran Bezina (C, -2, 2') ; Romain Loeffel - Patrick Von Gunten (+2, 2') ; Alessandro Chiesa (+1, 2') - Robin Grossman (+2) ; Dean Kukan (+1).
 
Attaquants : Damien Brunner (-1, 2') - Kevin Romy (A, -1) - Simon Moser (-1) ; Nino Niederreiter - Michael Liniger - Roman Wick ; Julien Sprunger (A, +1) - Matthias Bieber (+2) - Benjamin Plüss (+2) ; Daniel Rubin (2') - Morris Trachsler - Denis Hollenstein ; Gregory Sciaroni.
 
Remplaçant : Leonardo Genoni (G).