Slovaquie - Danemark (Euro Hockey Challenge, match 2)

Le Danemark a donné une leçon de réalisme à la Slovaquie en l’emportant dans la Steel Aréna 3-1 après un match relativement équilibré. Dès le coup d’envoi du second chapitre, le lendemain, les locaux se montrent bien plus enclins à l’offensive et le gardien Frederik Andersen, déjà excellent la veille, doit de nouveau faire étalage de sa dextérité. Malgré trois jeux de puissance slovaques et deux danois, le score reste vierge à l’issue de la première période, clairement dominée par les hommes de Vladimír Vůjtek. 

ANDERSEN Frederik-100516-303Il en est tout autrement en deuxième période où les filets tremblent à cinq reprises. Tomáš Surový en prison, le Danemark développe efficacement le power-play en faisant tourner la rondelle dans le camp slovaque. Steffan Lassen tente sa chance dans le cercle gauche, le gardien Július Hudáček repousse mais le rebond arrive directement sur le capitaine Morten Green qui reprend victorieusement à droite (0-1, 26'18). La Slovaquie ne s’en trouve cependant pas abattue et repart à l’attaque. Elle va même prendre l’avantage en moins d’une minute par Mikúš & Co.

Les Slováci récupèrent la rondelle dans le camp danois après un bon fore-checking de René Vydarený. Tomáš Surový déborde à droite avant de centrer dans le coin pour Juraj Mikúš, lequel, démarqué devant le but, doit s’y prendre deux fois pour égaliser (1-1, 31'12). Un tour d’aiguille plus tard, c’est au tour de son homonyne Peter de trouver la voie des filets après un slap décoché sur la ligne bleue (2-1, 32'12).

La domination au score des blancs est toutefois de courte durée. Alors que le jeu perd quelque peu en intensité, le palet passant d’un camp à l’autre sans réelle occasion, Kirill Starkov trace une belle diagonale depuis la bande droite et permet aux Rouges de recoller au tableau d’affichage (2-2, 34'54) avant de reprendre les commandes en double supériorité grâce à un tir frappé de Lassen au milieu du cercle droit (2-3, 37'11).

Le troisième tiers-temps confirme la perte de rythme entrevu à partir de la demi-heure de jeu. Les Danois reculent en défense et agissent en contre. Quant aux Slovaques, ils prouvent comme la veille leur grandes difficultés à accélérer et à concrétiser le geste final. Ils parviennent malgré tout à égaliser en avantage numérique. Vydarený envoie un missile depuis la « bleue » qu’Andersen ne peut contenir. Juraj Mikúš récupère le rebond au poteau droit avant de glisser dans le dos du portier danois (3-3, 51'24).

En prolongation, Radivojevič est d’entrée prié de faire un tour en prison mais les Danois ne profitent pas de l’aubaine. C’est même le capitaine slovaque qui a la balle de match sur son retour sur la glace mais le portier scandinave contient sa frappe. Pour la seconde fois cette saison (la précédente à l’Österreich Cup), la Slovaquie doit en découdre en fusillade. Après que Juraj Mikúš ait trouvé le poteau gauche d‘Andersen, Julian Jakobsen trompe Hudáček, son habituel gardien à Södertalje, et offre par la même aux siens un second succès en vingt-quatre heures.

Désignés joueurs du match : Ivan Baranka (Slovaquie) et Frederik Andersen (Danemark).

Commentaires d’après-match

Vladimír Vůjtek (entraîneur de la Slovaquie) : « On a offert aujourd’hui un bien meilleur visage qu’hier. Dès le début on s’est efforcés de jouer sur un rythme soutenu. Ce n’est pas encore idéal, on a réussi de meilleures combinaisons mais on a subi parfois la pression. On aurait dû tuer le match lorsqu’on a mené au score mais on a commis des erreurs. Après, on a difficelement accroché la prolongation. Notre performance est certes meilleure mais le résultat est identique. On doit beaucoup donner pour marquer et on encaisse frop facilement. »

Per Bäckman (entraîneur du Danemark) : « On a rencontré aujourd’hui plus de problèmes. Les Slovaques ont joué avec intensité mais nous aussi nous avons mené une belle bataille. Je suis staisfait des deux matches, c’est prometteur pour l’avenir. »

Július Hudáček (gardien de la Slovaquie) : « Nous devons nous préparer à rejouer ce genre de matches, notamment contre la France ou le Kazakhstan. Notre adversaire a exploité deux supériorités numériques et dans le hockey moderne ce sont elles qui décident d’un match. Les Danois nous ont montré comment il fallait jouer un jeu de puissance. Mais on a encore assez de temps devant nous pour nous améliorer. »

Peter Mikuš (défenseur de la Slovaquie) : « On aurait peut-être pu l’emporter avec le troisième Mikuš qui joue au Canada ! C’est mon premier but en équipe nationale et en plus à Košice où j’ai joué dans le passé. Je suis content que ce soit justement là mais c’est dommage que la rencontre se soit conclue sur une défaite. »

Juraj Mikúš (attaquant de la Slovaquie) : « On a mieux joué aujourd’hui mais on a de nouveau commis des fautes en défense. On a été sanctionnés plusieurs fois et notre adversaire a eu de bons power-plays. Certes, les Danois ont excellemment pressé mais on doit quand mieux défendre que ça. Je pense pas que même contre le Danemark nous ne sommes pas vraiment favoris. On va pas faire une tragédie de ces deux défaites mais c’est quand même dommage car on était plus forts. »

 

Slovaquie – Danemark 3-3 (0-0, 2-3, 1-0, 0-0) / 0-1 aux tirs au but 
Samedi 7 avril 2012 à 17h00 à la Steel Aréna de Košice. 2458 spectateurs.
Arbitrage de Jozef Kubuš et Rudolf Lauff assistés de Martin Korba et Rastislav Gajan (tous SVK)
Pénalités : Slovaquie 14' (4', 6', 2', 2') ; Danemark 10' (6', 0', 4', 0')
Tirs : Slovaquie 36 (16, 10, 9, 1) ; Danemark 25 (5, 12, 5, 3)

Evolution du score :
0-1 à 26'18'' : Green assisté de Lassen (sup. num.)
1-1 à 31'12'' : J. Mikúš assisté de Surový
2-1 à 32'12'' : P. Mikuš assisté de Lušňák
2-2 à 34'54'' : Starkov assisté de Lykkeskov
2-3 à 37'11'' : Lassen assisté de Grønvaldt (double sup. num.)
3-3 à 51'24'' : J. Mikúš assisté de Vydarený et Hovorka (sup. num.)

Tirs au but :
Slovaquie : Ružička (arrêté), J. Mikúš (poteau gauche), Radivojevič (repoussé)
Danemark : Madsen (repoussé), Green (repoussé), Jakobsen (réussi)

 

Slovaquie

Gardien : Július Hudáček.

Défenseurs : Ivan Baranka (A, -1) – Tomáš Starosta (-1) ; René Vydarený (+1) – Kristián Kudroč (A, 2', +1) ; Peter Mikuš (2', +1) – Michal Grman (+1) ; Richard Stehlík (2') – Michal Sersen.

Attaquants : Marcel Hossa – Martin Cibák (2', -1) – Branko Radivojevič (C, 2') ; Tomáš Surový (2') – Juraj Mikúš (2', +1) – Marek Hovorka ; Štefan Ružička (+1) – Mário Bližňák (+1) – Patrik Lušňák (+1) ; Rastislav Špirko – Milan Kytnár – Ján Sýkora.

Remplaçant : Peter Hamerlík (G).

Danemark

Gardien : Frederik Andersen.

Défenseurs : Simon Grønvaldt (2') – Christoffer Pedersen (+1) ; Emil Kristensen (-1) – Stefan Lassen (A, 2'+2', -1) ; Philip Bruggisser – Rasmus Damgaard (-1). 

Attaquants : Morten Madsen (A) – Julian Jakobsen (+1) – Jannik Karvinen ; Kim Lykkeskov – Morten Green (C, 2', -1) – Kirill Starkov ; Morten Poulsen (-1) – Bjarke Möller (-1) – Frederik Storm (-1) ; Christian Nordentoft – Nicklas Carlsen (2') – Sebastian Svendsen.

Remplaçant : Sebastian Dahm (G).