Florida Panthers - New Jersey Devils (NHL, quart de finale de conférence, match 7)

Les Devils terrassent les Panthers

Après douze ans d'absence, les Florida Panthers connaissent enfin leur troisième participation en série éliminatoires. De plus, au terme de la saison régulière, ils ont terminé champions de (la faible) division Sud-Est, ce qui est synonyme de troisième place dans la hiérarchie. Du côté des New-Jersey Devils, on retrouve également les play-offs, après les avoir manqué pour la première fois depuis 1996 au cours de la précédente saison.

Les Devils ont frappé d'entrée à l'extérieur avec trois buts au cours du premier tiers, et comme les Panthers en ont marqué deux durant la seconde période, il a fallu un grand Martin Brodeur pour permettre à New-Jersey de remporter ce premier match (2-3). Le second match a conduit les joueurs de Floride vers une victoire, construite durant la première moitié de match (4-3). La série est égale en arrivant dans le New-Jersey, et aussi en le quittant puisque les deux équipes se neutralisent, une manche revenant aux Panthers (2-4) et l'autre aux Devils avec un blanchissage de Brodeur (4-0). Le cinquième match a permis à Florida de prendre l'avantage grâce à un blanchissage pour José Théodore (3-0). Au sixième match, New-Jersey est revenu par une victoire acquise en prolongation par l'intermédiaire de Travis Zajac (3-2). Il y a donc, comme pour la plupart des autres séries disputées à l'Est, un septième et ultime match.

Dès la deuxième minute, les Devils ouvrent la marque par une déviation d'Adam Henrique sur un tir d'Anton Volchenkov à la ligne bleue (0-1 à 01'29''). C'est le premier but en playoffs de l'un des nominés au trophée Calder de meilleur débutant. Les Panthers de Floride se réveillent et à la sixième minute une contre-attaque lancée par Stephen Weiss est bien stoppée par Martin Brodeur. Le match s'équilibre et les équipes se neutralisent. Seule une action de Shawn Matthias du côté de Floride et un tir puissant de Marek Zidlicky du côté de New-Jersey vont inquiéter les deux gardiens.

Le début du second tiers ressemble fortement à la fin du premier tiers et il faudra attendre la trentième minute pour voir Stephen Gionta, le petit frère de Brian, creuser l'écart grâce à tir du revers (0-2 à 29'15''). Un Stephen Gionta qui n'a disputé qu'un match de saison régulière, le dernier, avant de se réveler durant ce premier tour. Les visiteurs vont parvenir à tenir le score jusqu'à la sirène grâce à une défense solide et des contres placés au bon moment.

L'ultime tiers débute par un réveil des locaux jusque-là peu dangereux, mais malheureusement pour eux un but sera refusé pour la Floride suite à une collision entre Brodeur et Matthias. Le public, à partir de là, pousse de tout son cœur ses protégés et suivra le match debout jusqu'à la fin du match. Ce soutien donne des ailes aux Panthers qui réduisent l'écart quelques instants plus tard par un slap bien placé de Stephen Weiss (1-2 à 45'02''). Les joueurs de l'Etat de Floride ne vont alors plus rien lâcher et mettre une pression permanente sur la cage de Brodeur, mais ce dernier résiste avec brio... jusqu'à un but de Marcel Goc au rebond d'un tir de Sean Bergenheim en supériorité numérique (2-2 à 56'32''). Le public est en liesse et on se dirige vers une prolongation qui va envoyer l'équipe qui marque la première en demi-finale.

La Floride continue d'attaquer de toute part la cage de Brodeur, et ce dernier réalise à la soixante-troisième minute trois arrêts à la suite, devant son ancien coéquipier John Madden. Plus rien ensuite jusqu'à la seconde prolongation où les deux équipes sembles exténuées du combat qu'elles livrent. Mais à la quatre-vingt-troisième minute, Henrique envoie les Devils au paradis en récupérant de la main un palet traînant dans les airs. Il le rabat au sol et frappe après une feinte sur le défenseur adverse pour permettre à New-Jersey de continuer la belle aventure des séries éliminatoires.

Floride, malgré sa défaite, peut être fier de sa saison et peut voir enfin l'avenir avec optimisme tant cette équipe est talentueuse. Pour New-Jersey, l'aventure continue mais la série à venir contre les Philadelphie Flyers et leur leader Claude Giroux ne sera pas de tout repos. Il faudra encore un grand Martin Brodeur pour espérer aller en finale de conférence et une meilleure défense en infériorité : Florida aura fait très mal avec son jeu de puissance, qui n'a ralentit que lorsque Jason Garrison était absents aux matchs 4 à 6.

 

Florida Panthers - New-Jersey Devils (match 7): 2-3 (0-1; 0-1; 2-0; 0-1)
Jeudi 26 avril 2012 au Bank Atlantic Center à 20H00. 19313 spectateurs.
Pénalités : Florida 12' (6', 0', 4', 2') ; New-Jersey 12' (6', 0', 6', 0').
New-Jersey remporte la série 4-3.

Évolution du score :

0-1 à 01'29'' : Henrique assisté de Volchenkov et Clarkson
0-2 à 29'15'' : S. Gionta assisté de Harrold et Carter
1-2 à 45'02'' : Weiss assisté deCampbell et Samuelsson
2-2 à 56'32'' : Goc assisté de Bergenhiem et Garrison
2-3 à 83'47'' : Henrique assisté de Ponikarovsky et Clarkson
 

Florida Panthers

Gardiens : José Théodore.

Défenseur : Brian Campbell - Dimitri Kulikov ; Jason Garrison - Mike Weaver ; Ed Jovanovski - Erik Gubrandson.

Attaquants : Tomas Kopecky - Stephen Weiss - Kris Versteeg ; Sean Bergenheim - Marcel Goc - Mikael Samuelsson ; Scottie Upshall - Tomas Fleischmann - Marco Sturm ; Jarred Smithson.

Remplaçant : Scott Clemmensen (G).

New-Jersey Devils

Gardiens: Martin Brodeur.

Défenseur : Marek Zidlicky - Anton Volchenkov ; Bryce Salvador - Andy Greene ; Mark Fayne - Peter Harrold.

Attaquants: Ilya Kovalchuk - Patrick Elias - Zach Parise ; Alex Ponikarovsky - Adam Henrique - David Clarkson ; Dainius Zubrus - Travis Zajac - Petr Sykora ; Steve Bernier - Ryan Carter - Stephen Gionta.

Remplaçant : Johan Hedberg (G). Blessé : Henrik Tallinder (D).