La Finlande renvoie deux joueurs de NHL

JOKINEN Jussi-100520-010D'un côté ou de l'autre de la Mer Baltique, on enlace un rêve : que ce Finlande - Suède de ce dimanche soit le dernier avant des retrouvailles en finale du Championnat du monde prévue le 20 mai, les deux rivaux étant co-organisateurs de l'évènement et de l'édition suivante d'ailleurs. Au-delà de battre les frères ennemis, la Finlande a l'opportunité de remporter ces Kajotbet Hockey Games organisés en République Tchèque après avoir défait la Russie (2-0) et les organisateurs (3-2). 
 
Même si le champion du monde Petri Vehanen n'avait pas démérité face aux Tchèques, loin de là, le gardien de Dallas Kari Lehtonen est de nouveau envoyé dans la bataille, une place qu'il pourrait bien occuper à plein temps très prochainement. Du côté suédois, il semble que la place du numéro 1 soit plus incertaine. Jhonas Enroth a la confiance de Mårts aujourd'hui, mais Viktor Fasth constitue une sérieuse alternative. Gabriel Landeskog est pour sa part absent en raison d'une hanche douloureuse, une mésaventure qui ne privera pas l'attaquant du Colorado de Mondial.
 
La Suède effectue un début cauchemardesque puisqu'après seulement 1 minute et 19 secondes, le bouillant défenseur de Färjestad Jonas Frögren est sanctionné pour obstruction. Jussi Jokinen permet alors aux Lions de prendre rapidement les commandes (1-0, 01'28"). Ce bénéfice, les Finlandais vont s'en contenter car Jhonas Enroth sera très peu inquiété avec seulement trois essais adverses à se mettre sous la dent. Les Suédois sont plus actifs et Calle Järnkrok sonne la charge, celui-ci temporise à la bleue, s'avance sans opposition et frappe dangereusement. Malgré une période dominante, la Suède ne réussit pas à faire la différence.
 
Victime d'un hold-up en première période, la caisse n'est cependant pas encore subtilisée, rien n'est joué. Linus Omark essaie de tromper du revers Lehtonen, sans réussite. Des joueurs suédois présents sur la glace ce dimanche après-midi, Victor Hedman paraît une des valeurs sûres. Le défenseur est imposant mais il est à deux doigts de marquer un but à son gardien, bien trop occupé à faire le ménage.
 
La Finlande se fait bousculer mais elle hausse le ton. Petri Kontiola loupe un 2 contre 1 avec un tir trop enlevé, Janne Pesonen est également menaçant. Ville Peltonen a plus de réussite avec un lancer frappé surpuissant, le palet passant sous le bras gauche de Enroth (2-0, 28'27"). La Suède tente de réagir par Mattias Ekholm mais l'occasion en or est pour Niklas Olausson : Jonas Andersson, côté droit, effectue une passe dos au but entre ses jambes, Olausson, qui est servi plein axe, manque malheureusement de lucidité face à Lehtonen. Pour rester en tête avant le deuxième intermède, les Finlandais mettent le feu par Jesse Joensuu et Ville Peltonen sans pour autant prendre le large. 
 
Niskala pénalisé, les Suédois créent peu de situations dangereuses mais c'est finalement à 5 contre 5 que la Tre Kronor va trouver la solution. Le malheureux Olausson tire mais ne cadre pas, Patrik Zackrisson, qui rodait dans le coin, y voit une aubaine (2-1, 44'42"). Les jaunes et bleus auraient même pu créer l'égalité : Mattias Karlsson rentre en zone offensive, fait demi-tour et sert à sa droite Fredrik Pettersson qui rate. Égalité, non, l'écart se creuse au contraire. Tuomas Kiiskinen profite d'une mauvaise relance suédoise, son lancer balayé est imparable (3-1, 49'06"). Une minute plus tard, Andersson se permet un slalom et frappe dangereusement. Ce sera la dernière occasion franche des Suédois tandis que Jussi Jokinen, Mikael Granlund et Antti Pihlström sont proches d'alourdir le score. Janne Pesonen aura finalement le dernier mot dans les filets désertés par Jhonas Enroth (4-1, 59'07"). 
 
La Finlande remporte le tournoi tchèque dont la dernière fois remonte à 2003, de bon augure avant le Championnat du monde. Sûr de son fait, l'entraîneur Jukka Jalonen n'hésitera pas à trancher dans le vif après le match : les joueurs de NHL Lennart Petrell et Petteri Nokelainen sont renvoyés à la maison, tout comme le vétéran Ville Peltonen !
 
La situation est plus alarmante pour la Suède qui a concédé un cinquième revers consécutif, une remise en cause s'impose et très vite. L'équipe reste à construire. Les arrivées de Niklas Kronwall, Johan Franzén, Henrik Zetterberg, Jonathan Ericsson (la cohorte de Detroit), Jakob Silfverberg, Daniel Alfredsson (Ottawa), Niklas Hjalmarsson et Marcus Krüger (Chicago) sont particulièrement attendues.
 
Commentaires d'après-match
 
Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "Bien sûr, nous n'avons pas été bons. Nous avons essayé beaucoup de choses mais cela n'a pas porté ses fruits depuis deux semaines. Les joueurs ont fait de leur mieux, nous avons combattu sans pour autant avoir été récompensés. Il nous faut trouver d'autres solutions." 
 
Finlande - Suède 4-1 (1-0, 1-0, 2-1)
Dimanche 29 avril 2012 à la Kajot Aréna de Brno. 4526 specteurs.
Arbitrage de Vladimir Sindler et Jan Hribik (TCH) assistés de Petr Blümel et Rudolf Tosenovjan (TCH).
Pénalités : Finlande 10' (8', 0', 2'), Suède 4' (2', 2', 0').
Tirs : Finlande 19 (3, 10, 6), Suède 27 (9, 9, 9).
 
Évolution du score :
1-0 à 01'28" : Jokinen assisté de Hietanen et Mäenpää (sup. num.)
2-0 à 28'27" : Peltonen assisté de Väänänen et Järvinen
2-1 à 44'42" : Zackrisson assisté de Olausson et Andersson
3-1 à 49'06" : Kiiskinen assisté de Jokinen
4-1 à 59'07" : Pesonen assisté de Granlund (cage vide)
 
 
Finlande
 
Gardien : Kari Lehtonen.
 
Défenseurs : Juuso Hietanen (+1, 2') - Mikko Mäenpää (+1) ; Janne Niskala (-1, 2') - Pasi Puistola (-1) ; Joonas Järvinen (+1, 2') - Ossi Väänänen (+1) ; Toni Söderholm - Mikko Kousa (2').
 
Attaquants : Tuomas Kiiskinen (+1) - Mikko Koivu (C, +1) - Jussi Jokinen (+1) ; Janne Pesonen (+1) - Petteri Nokelainen - Mikael Granlund (A, +1) ; Ville Peltonen - Niko Kapanen - Jesse Joensuu ; Lennart Petrell - Petri Kontiola - Antti Pihlström.
 
Remplaçants : Petri Vehanen (G), Mika Pyörälä.
Suède
 
Gardien : Jhonas Enroth (sorti à 59'00").
 
Défenseurs : Staffan Kronwall (C) - Mattias Ekholm ; Jonas Frögren (2') - Mattias Karlsson ; Daniel Fernholm - Jonas Ahnelöv ; Victor Hedman (-1) - Jonas Brodin (-1).
 
Attaquants : Jonas Andersson (+1) - Niklas Olausson (+1, 2') - Patrik Zackrisson ; Fredrik Pettersson (-1) - Joel Lundqvist (A, -1) - Linus Omark (-1) ; Jesper Fasth - Niklas Persson - Johan Harju ; Johan Larsson (-1) - Calle Järnkrok (-1) - Daniel Bång (-1).
 
Remplaçants : Viktor Fasth (G), Patrik Lundh.