République tchèque - Danemark (Mondial 2012, à Stockholm)

Pour leur entrée en lice dans ce championnat du monde finno-suédois, les Tchèques étaient opposés au Danemark, équipe largement à leur portée, située juste devant la France au classement mondial.

Si les Danois ont quelques ambitions à faire valoir avec un effectif homogène largement composé de joueurs évoluant en Suède et de 2 bons éléments de NHL, Lars Eller (Montréal) et Jannik Hansen (Vancouver), l'équipe de République Tchèque attaque ce nouveau rendez-vous mondial avec des lignes de grande qualité. En attendant le possible retour de Jaromir Jagr (Philadelphie), les lignes offensives tchèques sont impressionnantes : Frolik-Plekanec-Tenkrat, Michalek-Krejci-Hemski, Novotny-Nedved-Prucha, pour ne citer que les trois premières.

2012-05-04-Tcheque-Danemark

Ce duel à priori déséquilibré sent pourtant rapidement le match piège de début de compétition pour les Tchèques. Après de bonnes premières minutes dont une première supériorité numérique, les coéquipiers d'un Plekanec omniprésent laissent peu à peu venir les Danois. Lars Eller n'est d'ailleurs pas loin d'ouvrir le score à la 9e minute. Dans cette première période, si les présences de la première ligne tchèque font mal aux Scandinaves, le gardien Fredrik Andersen n'est pas vraiment mis en danger. Le premier tiers temps se termine par une pénalité discutée contre les Danois pour faire trébucher. Inoffensifs, les Tchèques se font même surprendre sur la sortie de prison de Nielsen qui manque de peu de marquer le premier but de la rencontre.

0-0 après 20'. Une première période où les deux équipes se sont neutralisées. On sent que tous les automatismes ne sont pas encore trouvés côté tchèque, en particulier dans les phases de supériorité numérique, très mal négociées. Bon début de championnat des Danois, qui développent un jeu simple vers l'avant.

Au retour des vestiaires, les supporters tchèques présents donnent enfin de la voix, et leurs joueurs semblent revenir avec de bien meilleures intentions. Piqués au vif par les premières charges de leurs adversaires, les Danois, emmenés par un Jannik Hansen très en vue, répondent rapidement avec une belle occasion à 24'. Commence alors une grosse période danoise qui aurait pu être le tournant du match. Tour à tour, Kutlak (faire trébucher), Krejci (retard de jeu) et Hemsky (accrocher) rejoignent le banc de pénalité. Après un break-away raté de Eller (25'), les Danois ne parviennent pas à concrétiser à 5 contre 3, malgré quelques déviations devant un Jakub Kovar irréprochable.

Incapables de faire la différence sur ces opportunités, les Scandinaves accusent le coup en fin de période. Impéccables défensivement, les Tchèques restent malgré tout assez brouillons et inoffensifs. Une pénalité pour accrocher (Larsen) en toute fin de période leur donne pourtant le coup de pouce dont ils avaient besoin. À 5 secondes de la sonnerie, Ales Hemsky ouvre le score. À la droite de la zone offensive, le vétéran Petr Nedved trouve Tomas Plekanec sur la ligne de but à la gauche de Andersen. Le capitaine tchèque remise brillamment sur Hemsky qui dévie à bout portant. 1-0 à 39'55.

2012-05-04-Tcheque-Danemark2

Ayant raté l'occasion qui leur était donné de débloquer la situation face à des Tchèques en dedans, les Danois se voient punis en fin de tiers. Un des rares beaux mouvements de trois de leurs joueurs clefs aura suffi aux Tchèques pour prendre l'avantage.

En troisième période, le match gagne enfin en intensité. Tandis que les Danois jettent toutes leurs forces dans la bataille avec un gros échec avant, la défense tchèque se montre toujours aussi solide, à l'image d'un Lukas Krajicek exemplaire. Après avoir obtenu leur plus grosse chance du match sur un palet dévié par Frederik Storm sur le poteau de Kovar (43'), les Danois s'essoufflent peu à peu.

Un match très bien géré par les Tchèques, très frustrant pour les Danois. Il le devient encore plus à la 56e minute. Tomas Plekanec donne alors une leçon de hockey à ses adversaires du jour pour amener le deuxième but de la rencontre. Auteur d'un gros pressing et d'un échec avant impressionant, Plekanec récupère la palet derrière les cages d'Andersen, puis le gèle de longues secondes le long de la bande côté droit. Incapables de lui prendre la rondelle, les Danois perdent leur sang-froid, à trois sur le dos du Tchèque. Plakanec parvient à libérer le palet pour Frolik qui sert Petr Tenkrat. L'ancien joueur des Bruins de Boston marque en one-timer. 2-0 à 57'21.

Malgré un jeu assez séduisant, l'équipe du Danemark n'aura pas créé la surprise espérée. La faute à un manque d'efficacité sur les quelques occasions franches dont ils ont bénéficié, et surtout à un Jakub Kavor parfait dans les cages de la République tchèque. Il faudra garder un oeil sur ce jeune gardien de 24 ans... Il a d'ailleurs été élu joueur du match côté tchèque. Jannik Hansen a été le meilleur danois.

Les Tchèques empochent une première victoire dans cette édition 2012. Mais dans un groupe composé entre autres de la Suède et de la Russie, on attend bien mieux de ce collectif impressionnant.

Désignés joueurs du match : Jakub Kovar pour la République Tchèque et Jannik Hansen pour le Danemark.

Commentaires d'après-match

Alois Hadamczik (entraîneur de la République tchèque) : "Nous avons gagné et accompli notre mission. Je n'ai pas apprécié notre jeu, mais j'ai vu que les joueurs en voulaient. Kovar a bien joué pour son premier match en Mondial. Demain, Stepanek, qui a souvent affronté les Suédois, sera dans les cages. Kovar a dépensé beaucoup d'énergie, nous avons besoin des deux gardiens. [...] L'organisation à Stockholm est désastreuse. Après le match, j'ai dû aller dans un studio de télévision, puis à la conférence de presse, qui se déroule au niveau de la seconde glace. On m'a transporté sur une voiturette de golf, ça a dû prendre huit minutes en tout." 

 

République tchèque - Danemark 2-0 (0-0, 1-0, 1-0)
Vendredi 4 mai 2012 à 16h15 au Globen de Stockholm. 1610 spectateurs.
Arbitrage de Keith Kaval (USA) et David Lewis (CAN) assistés de Jonathan Morrison (USA) et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : République tchèque 8' (2', 6', 0'), Danemark 8' (4', 2', 2').
Tirs : République tchèque 24 (8, 9, 7), Danemark 26 (6, 11, 9).

Évolution du score :
1-0 à 39'55" : Hemsky assisté de Nedved et Plekanec (sup. num.)
2-0 à 57'21" : Tenkrat assisté de Frolik et Plekanec

 

République tchèque

Gardien : Jakub Kovar

Défenseurs : Miroslav Blatak - Jakub Nakladal ; Zdenek Kutlak (4') - Petr Caslava ; Ondrej Nemec (+2) - Lukas Krajicek (+2).

Attaquants : Michael Frolik (+1) - Tomas Plekanec (C, +2) - Petr Tenkrat (+1) ; Milan Michalek - David Krejci (2') - Ales Hemsky (+1) [puis Prucha à 40'] ; Michal Vondrka - Petr Nedved (A, +1) - Petr Prucha [puis Hemsky à 40'] ; Lukas Kaspar - Jiri Novotny (A) - Jakob Petruzalek

Remplaçant : Jabub Stepanek (G).

Danemark

Gardien : Frederik Andersen [sorti de 57'56" à 58'07"]

Défenseurs : Jesper B. Jensen (-1) - Philip Larsen (-2, 2') ; Daniel Nielsen (-1, 2') - Stefan Lassen ; Kasper Jensen - Mads Bødker (-1) ; Philip Hersby.

Attaquants : Nichlas Hardt - Frans Nielsen (A, -1, 2') - Lars Eller (-1) ; Jannik Hansen (-1, 2') - Julian Jakobsen (-1) - Morten Madsen (A, -1) ; Kirill Starkov - Morten Green (C) - Kim Lykkeskov ; Frederik Storm - Jesper Jensen - Morten Poulsen ; Bjarke Møller [une présence].

Remplaçant : Simon Nielsen (G).