Lettonie - Russie (Mondial 2012, à Stockholm)

Trois ans après son dernier titre, l'équipe de Russie est encore très attendue cette année. La pression est énorme sur le coach Zinetula Bilyaletdinov qui enregistre le retour providentiel de Yevgeni Malkin et Pavel Datsyuk pour doper une attaque en manque d'inspiration.

La Lettonie se dresse sur leur chemin pour ce premier match, une équipe plutôt jeune dont les joueurs évoluent en grande majorité au pays. Rien de mieux pour entamer la compétition que de se frotter aux Russes, à la fois exemples et ennemis suprêmes.

REDLIHS Mikelis-110508-283Côté russe, le choix est fait de ne pas aligner Datsyuk et Malkin ensemble, le premier étant associé à Perezhogin et Popov, le second étant également conservé dans son poste préférentiel de centre, entre Kuznetsov et Shirokov.

Les débats sont équilibrés et assez physiques dès l'entame du match. Les Russes se créent deux premières opportunités par Malkin et Nikitin, qui frappe même le montant en supériorité numérique (3'). Les Lettons souffrent mais ne rompent pas, rassurés par les premières interventions de leur gardien, Edgar Masalskis.

Les Baltes prennent alors le jeu à leur compte, profitant des largesses de la défense russe. Sur un lancer du revers, Mikelis Redlihs se crée sa première occasion. Cinq minutes plus tard, ce même Redlihs se défait de Medvedev sur un long renvoi et vient défier Varlamov du revers, sans succès. Mais la troisième tentative est la bonne : sur une contre-attaque lettonne, Galvins laisse le palet à Indrasis en entrée de zone. Son lancer du poignet trompe Varlamov au-dessus de la jambière. Le gardien de l'Avalanche du Colorado, qui n'était pas masqué sur ce tir de loin, encaisse un mauvais but. 1-0 à 11'32". Une fébrilité qui s'exprime encore une minute plus tard sur un rebond qu'il accorde à Redlihs.

Sans solution en ce début de match, les Russes sortent timidement la tête de l'eau en fin de période grâce à deux mouvements en solitaire de Malkin. Sur l'un deux, l'attaquant des Penguins de Pittsburgh tente sa chance dans un angle fermé, le rebond laissé par Masalskis profite à Popov, tout près de pousser le palet au fond (17'). En toute fin de tiers-temps, Svitov est chassé deux minutes pour une charge trop appuyée contre la bande, et les Lettons, par l'intermédiaire de l'intenable Mikelis Redlihs, sont à deux doigts de doubler la mise, son lancer du poignet touche le poteau.

Face à des Lettons résistants et très dangereux en contre-attaque, les Russes s'en remettent à des exploits individuels, ne parvenant que très rarement à se montrer dangereux. Varlamov, quant à lui, rate son entame de championnat.

Le début du deuxième tiers-temps est le moment choisi par les Russes pour augmenter la cadence. Malkin et Datsuyk sont alignés quelques minutes ensemble, ce qui a pour conséquence de considérablement presser les Lettons. Tandis que la paire Guntis Galvins - Krisjanis Redlihs tient le choc en défense, Kaspars Daugavins effectue son premier lancer du match, difficilement arrêté par Varlamov, masqué.

La bataille devient âpre à la mi-match. Dans ce défi physique, les Russes vont alors s'imposer. Alors que Malkin se crée deux bonnes occasions (31'), dont un lancer qui passe de peu à côté du poteau droit de Masalskis, les Baltes vont craquer à deux reprises en infériorité numérique.

Indrasis est envoyé au banc pour faire trébucher. Sur le jeu de puissance, le capitaine Ilya Nikulin décoche un puissant slapshot à la bleue. Le palet, dévié devant Masalskis, termine au fond des filets. 1-1 à 33'45". Dans la foulée, Dzerins est pénalisé pour un accrocher peu évident. Les sifflets des nombreux supporters lettons n'y feront rien. La ligne de rêve des Russes va faire le travail. En zone offensive, Malkin, Datsyuk, Perezoghin, Nikulin et Popov donnent le tournis à la défense lettone. Sur un double une-deux Malkin-Nikulin, le meilleur pointeur de la NHL s'ouvre le chemin des filets à la gauche de Masalskis. 1-2 à 36'29".

MALKIN Evgeni-100516-289

Punis par leur indiscipline alors qu'ils jouaient parfaitement le coup jusque là, les Lettons reçoivent un coup de massue sur la tête. Tout proches du deuxième but en début de période, les joueurs baltes ont été victimes d'un impressionnant tiers-temps de Malkin, auteur d'un but et d'une assistance.

Le troisième temps commence par une frayeur pour les Russes. Sur une contre-attaque, Varlamov est violemment percuté par un attaquant letton (44'). Il met plusieurs minutes à se relever mais garde sa place. Dans la foulée, Yevgeni Malkin rentre en zone offensive côté droit, laisse la rondelle à Aleksandr Popov qui lance. Surpris, Masalskis dévie le palet de la jambière, laissant un rebond inratable à... Malkin qui avait poursuivi son effort. Il inscrit un doublé sur son huitième tir du match. 1-3 à 45'03".

Sonnés, les Lettons ne répliquent que par un tir de Cibulskis, bloqué sans problème par Varlamov. En retard défensivement après avoir beaucoup donné dans les deux premières périodes, ils sont surpassés en fin de match par des Russes qui auront mis du temps à trouver leur rythme mais qui prennent beaucoup de plaisir, à l'image de Malkin et Kokarev, intenables. Perezhogin distance son vis-à-vis à gauche le long de la bande, il repique au centre pour servir Popov esseulé devant Masalskis. L'attaquant russe trompe le portier entre les jambes. 1-4 à 50'53".

En fin de match, deux buts seront marqués, un de chaque côté. Sur la deuxième pénalité du match de Nikulin, le seul joueur letton estampillé NHL, Kaspars Daugavins (Sénateurs d'Ottawa), inscrit son premier but sur un lancer du poignet sous la barre, depuis le rond d'engagement à la gauche de Varlamov. 2-4 à 55'21". De retour à 5 contre 5, les Russes closent le score grâce à Kuznetsov qui prend le meilleur en zone neutre avant de déclencher un lancer croisé dans la lucarne de Masalskis. 2-5 à 56'53".

Grâce à une montée régulière en puissance, les Russes s'imposent finalement assez tranquillement. Reste à confirmer face à des adversaires d'un autre calibre. Malkin, et dans une moindre mesure Datsyuk, semblent en tout cas prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes dans ce Mondial.

Joueurs du match : Yevgeni Malkin pour la Russie et Miks Indrasis pour la Lettonie.

Commentaires d'après-match :

Ted Nolan (entraîneur de la Lettonie) : "Nous avons fait un très bon début de match face à certains des meilleurs joueurs du monde. Après, face à de tels joueurs, il n'y a pas grand chose à faire."

Zinetula Bilyaletdinov (entraîneur de la Russie) : "Cela va sans dire, on a fait un mauvais début de match, mais les deux premiers buts sont extrêmement importants. Ce match nous permet de voir où l'on peut encore s'améliorer pour la suite. J'ai essayé plusieurs combinaisons, en particulier de faire jouer Malkin et Datsyuk ensemble. Je le ferai encore si nécessaire, mais il est clair que je ne peux pas les faire jouer tous les deux sur la même ligne durant tout un match."

 

Lettonie - Russie 2-5 (1-0, 0-2, 1-3)
Samedi 5 mai 2012 à 16h15 au Globen Arena de Stockholm. 5219 spectateurs.
Arbitrage de Keith Kaval (USA) et David Lewis (CAN) assistés de François Dussureault (CAN) et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Lettonie 6' (2', 4', 0'), Russie 8' (4', 2', 2').
Tirs : Lettonie 26 (10, 9, 7), Russie 40 (17, 15, 8).

Évolution du score :
1-0 à 11'32" : Indrasis assisté de Galvins et Sprukts
1-1 à 33'45" : Nikulin assisté de Perezhogin et Malkin (sup. num.)
1-2 à 36'29" : Malkin assisté de Nikulin (sup. num.)
1-3 à 45'03" : Malkin assisté de Popov
1-4 à 50'53" : Popov assisté de Perezhogin et Kalinin
2-4 à 55'21" : Daugavins assisté de Pujacs et Bartulis (sup. num.)
2-5 à 56'53" : Kuznetsov assisté de Kulyomin
 

Lettonie

Gardien : Edgars Masalskis.

Défenseurs : Guntis Galvins (+1) - Krisjanis Redlihs (A, -1) ; Oskars Cibulskis (-1) - Oskars Bartulis (-1) ; Kristaps Sotnieks (-1) - Georgijs Pujacs (A) ; Rodrigo Lavins (-1).

Attaquants : Mikelis Redlihs (-1, 2') - Janis Sprukts (C) - Miks Indrasis (2') ; Kaspars Daugavins (-1) - Aleksejs Sirokovs (-1) - Martins Cipulis (-1) ; Gints Meija (+1) - Andris Dzerins - Roberts Bukarts ; Kaspars Saulietis (-1) - Juris Stals (-1) - Armands Berzins (-1) ; Koba Jass [3 présences].

Remplaçant : Maris Jucers (G). En réserve : Ervins Mustukovs (G), Janis Andersons, Ronalds Kenins.

Russie

Gardien : Semyon Varlamov.

Défenseurs : Nikita Nikitin (-1, 2') - Ilya Nikulin (C, 4') ; Aleksei Emelin (+3) - Dimitri Kalinin (A, +3) ; Evgeni Medvedev - Denis Denisov.

Attaquants : Aleksandr Perezhogin (+1) - Evgeni Malkin (+2) - Aleksandr Popov (+1) ; Evgeni Kuznetsov (+1) - Pavel Datsyuk - Sergei Shirokov (-1) ; Nikolai Zherdev - Aleksei Tereshchenko (A) - Nikolai Kulyomin (+1) ; Evgeni Ketov - Aleksandr Svitov (2') - Denis Kokarev.

Remplaçant : Konstantin Barulin (G).