République Tchèque - Norvège (Mondial 2012, à Stockholm)

HAUGEN Lars-110430-263Dans un groupe qui pourrait bien promettre ses deux premières places aux Russes et aux Suédois, déjà très à l'aise, c'est la chasse aux points pour la République Tchèque et la Norvège dans l'optique d'une qualification pour les quarts de finale.

Vainqueurs du Danemark en ouverture du tournoi, les Tchèques en comptabilisent déjà trois, contrairement à la Norvège, toujours à zéro, mais qui espère bien en grappiller ce jour. D'entrée, la Norvège se retrouve en infériorité numérique, Mats Trygg rejoignant le banc des pénalités. Cela permet à la Tchéquie de s'installer rapidement, Ondrej Nemec obtient la première opportunité du match devant le slot.

Les Scandinaves auront l'occasion eux aussi de s'illustrer en jeu de puissance, surtout que ça se remplit dans la geôle tchèque : Hemsky, Kaspar et Plekanec se tiennent chaud et donnent un double avantage numérique aux Norvégiens pendant plus d'une minute. Une chance qu'ils ne vont pas rater. Jakub Kovar essuie plusieurs lancers successifs, celui de Mathis Olimb, poteau droit, est celui de trop (0-1, 11'16").

La République Tchèque se remet à l'ouvrage, notamment à 4 contre 4 avec une nouvelle opportunité de Nemec, démarqué. Finalement, c'est une contre-attaque rapide qui permettra l'égalisation. Petr Nedved intercepte de sa zone défensive et part couloir gauche. Le repli norvégien laisse à désirer, Nedved centre pour Ales Hemsky qui avait dépassé Mads Hansen, il trompe Lars Haugen (1-1, 16'41").

Dès l'entame du deuxième tiers-temps, la Norvège reprend l'avantage. Mathis Olimb contre et offre une belle transversale en direction de Lars Erik Spets, démarqué poteau gauche (1-2, 21'39"). Pas de quoi effrayer la Tchéquie, emmenée notamment par Lukas Kaspar, intenable. Derrière les filets, il sert d'abord Novotny puis Nemec qui manquent tous deux leur chance devant le but. À la 29e, Kaspar tente à son tour sa chance, malheureusement trop croisée. Cinq minutes plus tard, une longue passe tchèque atterrit dans la palette de Michael Frolik qui élimine Tollefsen et part seul, Haugen s'interpose.

Les Ours polaires ne se contentent pas de défendre et donnent toujours autant de fil à retordre. À la 37e minute, Per-Åge Skrøder fait le tour de la cage et transmet devant l'enclave à Mads Hansen, pour un sauvetage de Kovar. Les Scandinaves ne pourront creuser l'écart, bien au contraire. La star des Bruins de Boston, David Krejci, s'avance couloir gauche et loge la rondelle dans la lucarne opposée (2-2, 37'04"). Les hommes d'Alois Hadamczik se font dangereux une fois de plus à une quarantaine de secondes du buzzer, la reprise de volée de Blatak est toutefois captée par la mitaine de Haugen.

FROLIK Michael-110511-044Son homologue tchèque contrôle mal un rebond au début de la dernière période, Jakub Kovar est à deux doigts de se faire piéger par Marius Holtet qui lui fait écran.

Ça se bouscule d'ailleurs devant le slot, y compris de l'autre côté de la glace, avec Skrøder et Frolik en très bonne position, Milan Michaelek tentant lui le passage en force.

Menée au tableau de marque par deux fois, la République Tchèque prend cette fois-ci le contrôle de la rencontre. Un palet gagné le long de la bande sourit à Michael Frolik, très actif dans ce match et enfin récompensé (3-2, 47'56"). Les Tchèques mènent enfin... mais pas pour longtemps ! Trois minutes plus tard, le défenseur Jonas Holøs inscrit la troisième réalisation scandinave d'une puissante reprise de volée (3-3, 50'51").

Dans les dernières minutes, la Norvège domine outrageusment les débats, particulièrement dangereuse avec une action en solo de Patrick Thoresen et un tir du revers de Holøs. La prolongation, inévitable, est a contrario dominée par la République Tchèque. Frolik, omniprésent, opte pour un débordement de la droite avant de se retrouver isolé poteau gauche.

Les deux équipes sont incapables de se départager, elle le devront via la séance des tirs au but. Ales Hemsky sera le seul à valider son essai, battant Haugen d'un tir du poignet ras de terre.

La République Tchèque s'impose sur le fil face à une accrocheuse Norvège. La bataille pour les quarts ne fait que commencer.

Élus joueurs du match : Lars Haugen pour la Norvège, Petr Nedved pour la République Tchèque.


République Tchèque - Norvège 3-3 (1-1, 1-1, 1-1, 0-0) / 1-0 aux tirs au but
Lundi 7 mai 2012 à 16h15 au Globen de Stockholm. 3383 spectateurs.
Arbitrage de David Lewis (CAN) et Brent Reiber (SUI) assistés de Pierre Dehaen (FRA) et François Dussureault (CAN).
Pénalités : République Tchèque 8' (8', 0', 0', 0'), Norvège 4' (4', 0', 0', 0').
Tirs : République Tchèque 28 (11, 7, 10, 0), Norvège 27 (6, 10, 7, 4).

Évolution du score :
0-1 à 11'16" : M. Olimb assisté de Holøs et Ask (sup. num.)
1-1 à 16'41" : Hemsky assisté de Nedved
1-2 à 21'39" : Spets assisté de M. Olimb et Bastiansen
2-2 à 37'04" : Krejci assisté de Tenkrat et Caslava
3-2 à 47'56" : Frolik assisté de Plekanec et Michalek
3-3 à 50'51" : Holøs assisté de Thoresen et Bonsaksen

Tirs au but :
République Tchèque : Hemsky (réussi), Nedved (arrêté), Krejci (arrêté).
Norvège : Skrøder (arrêté), Thoresen (arrêté), Ask (arrêté).


République tchèque

Gardien : Jakub Kovar

Défenseurs : Tomas Mojzis - Jakub Nakladal ; Ondrej Nemec - Lukas Krajicek (+1) ; Petr Caslava - Miroslav Blatak (+1).

Attaquants : Michael Frolik (+1) - Tomas Plekanec (C, +1, 2') - Petr Tenkrat ; Milan Michalek - David Krejci (-1) - Petr Prucha (-1) ; Michal Vondrka (+1) - Petr Nedved (A, +1) - Ales Hemsky (+1, 4') ; Lukas Kaspar (2') - Jiri Novotny (A) - Jakob Petruzalek

Remplaçant : Jakub Stepanek (G). En réserve : Zdenek Kutlak.

Norvège

Gardien : Lars Haugen.

Défenseurs : Ole-Kristian Tollefsen (C, -1) - Mats Trygg (-1, 2') ; Alexander Bonsaksen (+1) - Jonas Holøs (+1) ; Henrik Solberg (-1) - Juha Kaunismäki (-1) ; Lars Løkken Østli.

Attaquants : Patrick Thoresen (A) - Mads Hansen (2') - Per-Åge Skrøder ; Mathis Olimb (-1) - Anders Bastiansen (A, -1) - Lars Erik Spets ; Marius Holtet - Kristian Forsberg - Martin Røymark (-1) ; Tommy Kristiansen - Morten Ask - Andreas Martinsen ; Ken Andre Olimb.

Remplaçant : Lars Volden (G). En réserve : Pal Grotnes (G), Mats Rosseli Olsen.