Kazakhstan - États-Unis (Mondial 2012, à Helsinki)

IMG 8577

Après le Bélarus la veille, les États-Unis affrontent le Kazakhstan. Deux matches en deux jours ont logiquement conduit Scott Gordon à remplacer Jimmy Howard, laissé au repos, par Richard Bachman, des Stars de Dallas. L'attaquant Craig James, qui vient de finir ses play-offs NHL avec les Predators de Nashville, apporte aussi un peu de fraîcheur au « Team USA » et densifie encore une attaque qui a pour l'instant la meilleure efficacité offensive du tournoi.

De quoi justifier le choix du sélectionneur Andrei Shayanov d'aligner 9 défenseurs ! En réalité, Andrei Korabeinikov, pour son premier match contre la Slovaquie, a donné satisfaction à l'arrière. Du coup, le défenseur Yevgeni Fadeyev, de retour de blessure, est passé ailier gauche.

Le début du match est plutôt à l'avantage des Américains mais leurs tirs butent sur les 1m90 de Vitali Kolesnik qui couvre beaucoup d'espace et ne laisse pas beaucoup de rebonds en plus.

Le Kazakhstan reste discipliné. Mieux, Talgat Zhailauov prend de vitesse la défense côté gauche se présente face au gardien. Il lève bien son tir à bout portant pour chercher la lucarne, voire un peu trop car le palet tape la transversale.

IMG 8482

À la première pause, le score est encore de 0-0, aucune pénalité n'a été distribuée, mais les Américains ont tiré 16 fois contre 6 fois seulement pour les Kazakhs.

En deuxième période, sur une contre-attaque kazakhe, Richard Bachman s'avance loin de son but pour être le premier sur le palet, mais il ne peut que contrer le puck qui rebondit et arrive dans des crosses kazakhs qui s'empressent de balancer vers le but vide, mais une forêt de joueurs revenus précipitamment se substituer au gardien de Dallas empêche le palet de rentrer. Puis c'est Justin Abdelkader qui bénéficie d'un breakaway sur un palet intercepté par Nate Thompson, mais il ne parvient pas à dribbler le portier kazakh.

Il faut attendre la mi-match pour voir la première pénalité. C'est Jim Slater, le doyen de l'équipe à seulement 29 ans, qui inaugure la prison pour une crosse haute. Sur le jeu de puissance kazakh, les attaquants Joey Crabb et Cam Atkinson partent en échappée mais Vitali Kolesnik s'interpose magnifiquement.

Revenus à cinq contre cinq, les défenses laissent décidément beaucoup de trous et Konstantin Romanov part affronter Richard Bachman en solitaire.

Le temps a déjà trop duré pour JT Brown qui prend les choses en mains : il récupère la rondelle, la passe à Justin Abdelkader qui lui remet, remonte toute la patinoire et s'en va battre le gardien côté mitaine du cercle gauche d'un tir à mi-hauteur. C'est le premier but du tournoi pour le jeune ailier de Tampa Bay Lightning. 0-1 à 34'12 (photo ci-dessous)

IMG 8484-(Premier but USA)Jack Johnson charge irrégulièrement Yevgeni Rymarev contre la bande et l'arbitre n'hésite pas à envoyer en prison pour deux minutes le capitaine américain, peut-être déjà en sursis dans l'esprit de l'arbitre après une charge avec la crosse non sifflée sur Talgat Zhailauov quelques minutes auparavant. La sanction est immédiate. Sur le jeu de puissance kazakh, Konstantin Pushkaryov marque d'une belle reprise. 1-1 à 38'17

Ironie du sort que ce soit le Kazakhstan, qui a tant souffert de son indiscipline au cours des matches précédents, qui profite cette fois de l'indiscipline américaine pour entamer la troisième période sur un score de parité alors qu'ils sont dominés dans le jeu et dans les tirs (12 à 7 dans le deuxième tiers-temps).

Le troisième tiers-temps continue sur la même tendance avec une domination américaine qui va à nouveau se concrétiser grâce à un effort individuel. Cette fois celui de Justin Faulk. Le défenseur des Carolina Hurricanes remonte la patinoire entre dans la zone offensive plein axe, feinte le défenseur et se décale dans le cercle droit d'où il décoche un bon tir mi-hauteur qui bat le gardien côté mitaine. Copie conforme du premier but. 1-2 à 44'58 (photo ci-dessous)

IMG 8536-(Deuxieme but USA)Les joueurs du Kazakhstan jouent toujours disciplinés et ne commettent pas de faute malgré la pression américaine. Mais ce qui est vrai pour les joueurs de champs ne l'est pas pour le gardien kazakh qui est sanctionné de deux minutes pour trébucher. La supériorité numérique américaine ne donne rien, même pas un power-play, car le quatuor kazakh fait un bon travail défensif.

La foule, venue davantage pour le Finlande-Canada qu suit que pour cette rencontre, s'enthousiasme sur une grosse occasion kazakh. Le près de 10 000 personnes s'enflamment pour une échappée de Talgat Zhailauov et acclament le Kazakhstan comme les Lions la veille lorsque le petit attaquant de Barys Astana égalise, trop contents de voir une petite équipe accrocher un concurrent à la Finlande dans son groupe. 2-2 à 55'54

On se dirige donc vers la prolongation. Les Kazakhs ne prennent absolument aucun risque et restent tous derrière à 4 contre 4, où la différence de technique individuelle entre les deux équipes est plus marqué.Les Américains tournent comme sur un jeu de puissance, canardent la cage adverse et arrachent finalement les 2 points de la victoire à 22 secondes de la fin ! L'inévitable Max Pacioretty passe en retrait devant le but et Justin Faulk fusille une cinquantième et dernière fois dans la partie le gardien pour son doublé. 2-3 à 64'38 (photo du but après les commentaires des joueurs).

IMG 8641Le « Team USA » évite ainsi la roulette des tirs au but mais ne ramène que 2 points dans leur course aux quart de finale et ont probablement perdu un peu de leur confiance offensive. Le Kazakhstan, comme l'avait promis son entraîneur, joue en effet de mieux en mieux et ils ont franchi la première étape, la plus facile, pour faire vivre l'espoir de ne pas être relégué. Mais s'ils veulent se maintenir, il  leur faudra réaliser des miracles face au Canada et à la Finlande.

Désignés joueurs du match : Konstantin Pushkaryov pour le Kazakhstan et Kyle Okposo pour les États-Unis.

Commentaires d'après-match :

JT Brown (attaquant des États-Unis) : « Notre départ était bon, c'était un match serré. On s'attendait à un match serré car à ce niveau, toutes les équipes jouent assez proche. On est un peu fatigués mais une fois équipé, on n'y pense plus et on est prêt pour le match suivant. »

Talgat Zhailauov (attaquant du Kazakhstan) : « On voulait prendre les 3 points. On en a besoin, on ne jouait que pour les 3 points. On a joué avec le cœur. Il nous reste le Canada et la Finlande. Les Américains avaient un match hier pendant qu'on se reposait. On le dit à chaque fois, mais on a joué seulement trois matches de préparation contre l'Italie, il nous fallait plus de rencontres pour jouer en équipe. »

IMG 8647-(But en overtime)-(700)

 

Kazakhstan - États-Unis 2-3 après prolongation (0-0, 1-1, 1-1, 0-1)
Vendredi 11 mai 2012 à 16h15 à la Hartwall Areena de Helsinki. 9856 spectateurs.
Arbitrage de Jari Levonen (FIN) et David Lewis (CAN) assistés de Petr Blümel (TCH) et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Kazakhstan 2' (0', 0', 2', 0') ; États-Unis 4' (0', 4', 0', 0').
Tirs : Kazakhstan 19 (6, 7, 6, 0) ; États-Unis 50 (16, 12, 14, 8).

Évolution du score :
0-1 à 34'12" : Brown assisté de Abdelkader
1-1 à 38'17" : Pushkaryov assisté de Zhailauov et Upper
1-2 à 44'58" : Faulk Assisté de Goligoski
2-2 à 55'54" : Zhailauov assisté de Pushkaryov et Novopashin
3-2 à 64'38" : Faulk assisté de Pacioretty et Stasny
 

Kazakhstan

Gardien : Vitali Kolesnik (2').

Défenseurs : Vitali Novopashin (A) – Denis Shemelin (+1) ; Sergei Yakovenko (-1) – Aleksei Troshchinski (-1) ; Roman Savchenko (-1) – Aleksei Litvinenko ; Vladislav Kolesnikov (-1) – Andrei Korabeinikov (-1).

Attaquants : Talgat Zhailauov (A) – Dmitri Upper (C) – Konstantin Pushkaryov (+1) ; Vadim Krasnoslobodtsev (-1) – Dmitri Dudarev (-1) – Yevgeni Rymarev (-1) ; Yevgeni Bumagin – Fyodor Polishuk – Konstantin Romanov ; Evgeni Fadeyev (-1) – Andrei Spiridonov (-1) – Aleksei Vorontsov (-1).

Remplaçants : Alexei Ivanov (G). Absents : Vitali Eremeïev (G), Konstantin Savenkov, Roman Starchenko (commotion).

États-Unis

Gardien : Richard Bachman.

Défenseurs : Cam Fowler – Jack Johnson (C, 2') ; Justin Faulk (+3) – Alex Goligoski (+3) ; Chris Butler (-1) – Jeff Petry (-1) ; Justin Braun ().

Attaquants : Bobby Ryan – Paul Stastny (+1) – Max Pacioretty (+1) ; Ryan Lasch (+1) – Jim Slater (A, 2') – Kyle Okposo (-1) ; J.T. Brown (+1) – Justin Abdelkader – Cam Atkinson (+1) ; Joey Crabb – Nate Thompson (A, +1) – Patrick Dwyer (+1) ; Craig Smith (-1).

Remplaçant : John Curry (G). Non-utilisé : Jimmy Howard (G), Kyle Palmieri.

IMG 8452