Italie - Suède (Mondial 2012, à Stockholm)

L'Italie doit renoncer à Armin Helfer et, après avoir déjà perdu sur blessure Christian Borgatello, se retrouve à affronter l'équipe locale sans sa meilleure paire de défenseurs. Cornacchia fait débuter Roland Hofer, jeune de Vipiteno, présent depuis quatre ans en Finlande où il jouera encore l'an prochain avec le Peliitat Heinola. Pär Mårts, pour sa part, doit faire sans son étoile NHL (Detroit Red Wings) Johan Franzén, durement frappé par le défenseur russe Kalinin (disqualifié pour trois journées) dans la confrontation des deux équipes dominatrices du groupe de Stockholm.

Les deux entraîneurs savent qu'il s'agit d'un match au résultat éventé, et ils mélangent un peu les lignes ; toutefois, si pour les joueurs italiens c'est l'occasion de se mettre en valeur, la Suède veut se reprendre du choc 3-7 subi contre les Russes.

KARLSSON Erik-20100514-6957L'Italie joue avec ordre les premières minutes et contient l'attaque suédoise, ma ne peut rien faire après cinq minutes quand une belle manœuvre d'Alfredsson démarque Karlsson pour le tir. Bellissimo est rapide à la parade, mais le plus rapide est Marcus Krüger qui donne l'avantage aux siens.

Quelques contre-attaques des azzurri (Scandella à mi-tiers, puis Felicetti) font un peu respirer l'arrière-garde, même si le palet est presque toujours dans les palettes locales ; au premier powerplay (Holmqvist dehors) c'est encore Scandella qui cherche le but, mais Fasth pare. Puis c'est aux azzurri de jouer en infériorité, qui devient double pendant plus d'une minute (sans Fontanive et De Marchi), mais la Suède ne passe pas. Le deuxième but arrive presque en fin de période après une incursion de Scandella, sur le renversement d'attaque Gabriel Landeskog tire et Staffan Kronwall dévie derrière Bellissimo qui ne pouvait rien faire.

À la reprise, Bellissimo sauve deux fois face à Brodin et une face à Zetterberg, puis trois pénalités se succèdent contre les azzurri (Iori, Plastino, De Marchi) et cette fois à 5 contre 3 la Suède passe avec Karlsson qui clôt pratiquement la partie. Le rythme cale, l'Italie se fait voir par Fontanive, la Suède joue relâchée et permet à Bellissimo, qui jouera l'an prochain avec Timrå en Elitserien suédoise, de montrer sa bravoure devant Zetterberg et, en face-à-face, devant Holmqvist lancé par Kronwall.

Dans la dernière période, alors que Plastino est en prison, Landeskog conclut un parfait jeu en triangle avec Eriksson et Zetterberg. Ce sera le dernier but du soir, à sept minutes de la fin Tragust substitue Bellissimo et aura encore du travail face à Silfverberg et Alfredsson pendant que, de la part des Italiens, c'est Egger qui sollicite Fasth.

Maintenant la Suède est curieuse de connaître son adversaire en quart de finale et l'Italie croise les doigts en attendant le résultat entre la Lettonie et le Danemark.

Désignés joueurs du match : Dan Tudin pour l'Italie et Gabriel Landeskog pour la Suède.

 

Italie - Suède 0-4 (0-2, 0-1, 0-1)
Samedi 12 mai 2012 à 20h15 au Globen de Stockholm. 8979 specteurs.
Arbitrage de Antti Boman (FIN) et Vyacheslav Bulanov (RUS) assistés de Johnathan Morrison (USA) et Anton Semionov (EST).
Pénalités : Italie 16' (4', 10', 2'), Suède 6' (2', 0', 4').
Tirs : Italie 19 (6, 7, 6), Suède 42 (13, 17, 12).
 
Évolution du score :
1-0 à 05'13" : Krüger assisté de Karlsson et Alfredsson
2-0 à 19'12" : S. Kronwall assisté de Landeskog
3-0 à 25'45" : Karlsson assisté de Zetterberg (double sup. num.)
4-0 à 41'45" : Landeskog assisté de Eriksson et Zetterberg


Italie

Gardien : Daniel Bellissimo puis à 52'54” Thomas Tragust.

Défenseurs : Matt de Marchi (-1, 4') - Nicholas Plastino (-1, 4') ; Trevor Johnson (-2) - Thomas Larkin (-2) ; Roland Hofer - Alexander Egger (A, -1).

Attaquants : Giulio Scandella - Daniel Tudin - Luca Ansoldi (A, -1) ; Nicola Fontanive (-2, 2') - Vincent Rocco (-1, 4') - Robert Sirianni (-1) ; Marco Insam (-1) - Luca Felicetti (-1) - Patrick Iannone (-1) ; Diego Iori (2') - Manuel de Toni (C) - Anton Bernard.

Remplaçants : Stefano Marchetti, Derek Edwardson. Absents : Andreas Bernard (G), Christian Borgatello (adducteurs), Armin Helfer (clavicule cassée).

Suède
 
Gardien : Viktor Fasth.
 
Défenseurs : Staffan Kronwall (+1) - Jonas Brodin; Niklas Hjalmarsson (+1) - Erik Karlsson (+2); Niklas Kronwall (+1) - Victor Hedman (+1).
 
Attaquants : Daniel Alfredsson (C, +1) - Niklas Persson - Patric Hörnqvist (+1, 2') ; Viktor Stålberg (+1) - Marcus Krüger (+2) - Gabriel Landeskog (A, +2) ; Johan Larsson - Calle Järnkrok - Jakob Silfverberg ; Henrik Zetterberg (A, +1) - Loui Eriksson (+1, 2').
 
Remplaçant : Jhonas Enroth (G). Absents : Fredrik Pettersson (poignet cassé), Joel Lundqvist (fracture de l'os zygomatique), Jonathan Ericsson (articulation sacro-iliaque), Johan Franzen (nez cassé).