Canada - Bélarus (Mondial 2012, à Helsinki)

Ryan O'Reilly ouvre le score

Ce dernier match ne changera pas radicalement le classement. Le Canada est en tête de la poule et déjà qualifié en quarts, en attente de son adversaire. Il s'agit juste d'assurer la première place du groupe pour affronter a priori le vainqueur de Slovaquie-France.

Les Biélorusses, pour leur part, se sont péniblement sauvés et terminent un Mondial sans relief en espérant éviter une déroute. Ils l'ont fait avec brio jusqu'ici. Eux qui n'ont encaissé aucun but en infériorité dans ce tournoi tenteront de préserver cette invincibilité face au powerplay canadien.

C'est Dmitri Milchakov, le troisième gardien, qui tient les cages biélorusses, suite à la blessure de Vitali Koval et au départ inexpliqué d'Andrei Mezin.

La partie débute rapidement. Une relance biélorusse est interceptée dans la neutre et Duncan Keith profite du changement de ligne adverse pour envoyer Andrew Ladd en deux-contre-un. Le capitaine de Winnipeg sert le jeune Ryan O'Reilly, qui contrôle et ouvre le score en hauteur (1-0 à 02'16" - photo de droite).

Egalisation de la Biélorussie

La Biélorussie réplique au quart d'heure de jeu : Andrei Kostitsyn poursuit un palet envoyé au fond et met en échec O'Reilly. Il envoie le disque à l'opposé, ligne de fond, vers Yevgeni Kovyrshin, lequel remet dans l'axe à Sergei Kostitsyn lancé : égalisation au-dessus de la mitaine, face à un duo Phaneuf-Methot très passif et mal placé pour le coup (1-1 à 14'25" - photo de gauche).

Le premier tiers s'achève sur ce score, un tiers dominé par le Canada qui utilise bien sa vitesse et sa technique pour contrôler le palet.

Le deuxième tiers-temps débute assez mal pour la Biélorussie, qui concède deux pénalités coup sur coup. Il y a même une séquence à cinq-contre-trois, avant laquelle Brent Sutter demande un temps mort pour la préparer. Mais le jeu de puissance manque de créativité et de précision. Il faut attendre la toute dernière seconde de la deuxième pénalité pour voir Corey Perry dévier un tir de volée de Ryan Getzlaf et doubler la mise (2-1 à 29'10").

Ryan Getzlaf et Dmitri Milchakov

Sous contrôle et rassuré, le Canada appuie. Evander Kane déborde à gauche et lance hors cadre. Perry prend le rebond derrière la cage, le ramène devant le but, mais est contré. Kane échoue sur le gardien mais le disque glisse jusqu'à Getzlaf, à l'affût (3-1 à 32'46").

L'indiscipline biélorusse est criante. Andrei Kostitsyn assène une violente mise en échec dans le dos d'Evander Kane et est expulsé : cinq minutes de pénalité majeure qui placent son pays en situation très compliquée. Une faute totalement inutile en zone offensive... Kane, sonné, peine à se relever.

Il ne faut que quelques secondes au jeu de puissance pour concrétiser. Patrick Sharp trouve Jordan Eberle ligne de fond, qui donne le palet d'une passe dans le dos à John Tavares. L'attaquant des Islanders est chargé par deux défenseurs mais Ryan Nugent-Hopkins est là pour finir le travail (4-1 à 34'11"). Le jeune joueur des Oilers est pris à partie par Stasenko et tout le monde se frotte ; à l'arrivée, John Tavares prend une double pénalité, Stats une simple et Stasenko sort pour dix minutes (photo ci-dessous).

Un peu de tension...

C'est un cinq-contre-trois qui se profile donc, avec une belle occasion de Sharp de loin. Le palet est repoussé, dégagé et retombe sur Kolosov, qui servait la pénalité majeure d'Andrei Kostitsyn. Kolosov démarre et affronte Ward en échappée, le portier des Hurricanes s'impose d'un joli lancer de botte.

La Biélorussie tue la pénalité restante, puis la suivante - retard de jeu de Koltsov - avant de recevoir un avantage numérique sur un faire trébucher de Burrows.

Le troisième tiers débute donc avec cette supériorité biélorusse, qui ne donne rien. Le Canada contrôle sans forcer et finit par trouver une nouvelle fois la faille. O'Reilly remet du revers à Andrew Ladd au fond, lequel remonte vers la bleue et sert finalement O'Reilly au cercle gauche. L'attaquant de Colorado contrôle et expédie un tir précis en pleine lucarne, et trompe le gardien, masqué (5-1 à 48'16").

Jeff Skinner manque de peu le sixième à mi-période, lorsque, servi par Jordan Eberle, il contourne le gardien et voit son palet sorti sur la ligne par un défenseur. Même une pénalité d'Evander Kane ne donne rien pour la Biélorussie.

La fin de match n'est malgré tout pas vraiment favorable aux Canadiens. Tout d'abord, Luke Schenn est sanctionné d'une pénalité majeure pour charge contre la bande et prend une méconduite de match. Pire, à quelques secondes de la sirène, Marc Methot fait de même avec une méchante charge dans le dos sur Kovyrshin, qui quitte le match, coupé au visage. Un très vilain geste qui sera sûrement synonyme de suspension.

Désignés joueurs du match : Ryan O'Reilly (Canada) et Vladimir Denisov (Bélarus).

Commentaires d'après-match :

IMG 1974

Roman Graborenko (défenseur du Bélarus) : "Milchakov a montré qu'il pouvait jouer à ce niveau, donc le départ de Mezin n'a pas été un gros problème. Le niveau championnat du monde n'a rien à voir avec le niveau dans ma ligue au Canada. C'étaient les matches les plus durs que j'ai jamais fait lors de ce tournoi. Un hockey complètement différent."

Dmitri Milchakov (gardien du Bélarus) : "Nous n'avons pas rempli nos objectifs. On a mal joué. Qu'on perde d'un but ou de dix, on avait comme tâche de marquer des points et d'arriver en quart. On n'a pas rempli notre contrat. Bien sûr, c'est une excellente expérience de jouer contre des joueurs parmi les meilleurs du monde. La vitesse est plus grande que ce à quoi je suis habitué. Mon championnat à un niveau comparable à la VHL peut-être [2e echelon russe] mais il s'est terminé il y a déjà un mois et demi et j'avais pas joué depuis. Toute l'équipe a décidé d'attendre que Mezin s'exprime avant de faire des commentaires."

Alex Burrows (attaquant du Canada) : "On savait à quoi s'attendre, on ne les prenait pas la légère. On a marqué tôt, ils ont repliqué. Par contre, on a été un peu trop "cute" autour du filet comme on dit en canadien. Un jeu un peu trop en finesse. Quand on a été plus à l'intérieur de la zone en deuxième période, on a eu du succès. J'avais dit à quelques cousins français qu'ils étaient capable de faire 4e du groupe. Je sais pas s'ils m'ont cru. Ils gagnent les deux derniers matches et se donnent la chance de se qualifier. Ce serait extraordinaire pour eux. Mais peu importe l'équipe qu'on joue en quart, ce ne sera pas facile."

(interviews de Benoit Mantel)

IMG 1911--700-

 

IMG 1855

Canada - Bélarus 5-1 (1-1, 3-0, 1-0)
Mardi 15 mai 2012 à 12h15 à la Hartwall Arena de Helsinki. 9140 spectateurs.
Arbitrage de Georgij Jablukov (ALL) et Steve Patafie (USA) assistés de Masi Puolakka (FIN) et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Canada 58' (0', 6', 2'+5'+20'+5'+20'), Bélarus 45' (2', 8'+10'+5'+20', 0').
Tirs : Canada 28 (9, 13, 6), Bélarus 18 (6, 5, 7).

Évolution du score
1-0 à 02'16" : O'Reilly assisté de Ladd et Keith
1-1 à 14'25" : S. Kostitsyn assisté de Kovyrshin et A. Kostitsyn
2-1 à 29'10" : Perry assisté de Getzlaf et Keith (sup. num.)
3-1 à 32'46" : Getzlaf assisté de Kane et Perry
4-1 à 34'11" : Nugent-Hopkins assisté de Tavares et Sharp (sup. num.)
5-1 à 48'16" : O'Reilly assisté de Ladd


Canada

Gardien : Cam Ward.

Défenseurs : Duncan Keith (+2) - Jay Bouwmeester (+2) ; Dion Phaneuf (A) - Marc Methot (5'+20') ; Kris Russell - Kyle Quincey ; Luke Schenn (5'+20').

Attaquants : Jordan Eberle - John Tavares (4') - Jeff Skinner ; Evander Kane (+1, 2') - Ryan Getzlaf (C, +1) - Corey Perry (+1) ; Jamie Benn - Ryan Nugent-Hopkins - Patrick Sharp (A) ; Andrew Ladd (+2) - Ryan O'Reilly (+1) - Alexandre Burrows (+1, 2') ; Teddy Purcell (-1).

Remplaçant : Devan Dubnyk (G). Absents : Ryan Murray (en réserve), Marc-Édouard Vlasic (genou droit).

Bélarus

Gardien : Dmitri Milchakov.

Défenseurs : Vladimir Denisov (C) - Dmitri Korobov (-1, 2') ; Oleg Goroshko (-3) - Viktor Kostyuchyonok (-1) [une seule présence] ; Nikolai Stasenko (10') - Pavel Chernaok ; Roman Graborenko (+1).

Attaquants : Aleksei Ugarov (-1) - Aleksei Kalyuzhny (A, -3, 2') - Mikhail Grabovski (A, -2) ; Sergei Kostsitsyn (+1) - Yevgeni Kovyrshin (+1) - Andrei Kostsitsyn (5'+20') ; Konstantin Koltsov (2') - Andrei Stas (2') - Dmitri Meleshko ; Andrei Kolosov - Aleksandr Kitarov (-1) - Sergei Drozd (-1, 2') ; puis Andrei Mikhalyov à 40'00".

Remplaçant : Vitali Koval (G). Absents : Andrei Mezin (G, désertion), Andrei Stepanov, Aleksandr Kulakov.

IMG 2023--700-