Canada - Slovaquie (Mondial 2012, quart de finale)

IMG 2866La phase finale du tournoi commence. Le premier quart de finale oppose le Canada, premier du groupe, à la Slovaquie, quatrième et qualifiée lors de son dernier match remporté contre la France. Lors de leur précédente confrontation en première journée du tournoi, le Canada avait gagné 3-2 au terme d'un match défensif et équilibré.

Le Canada a cette année une équipe pour aller au bout, ce qui ne ferait pas de mal à l'équipe à la feuille d’érable qui reste sur deux échecs en quart de finale ces deux dernières années en championnat du monde.

La Slovaquie a un bilan récent encore pire. Les champions du monde 2002 ne se sont plus qualifiés en quart de finale depuis 3 ans, même pas l'année dernière à domicile. La qualification était déjà un premier objectif, racontait le grand capitaine Zdeno Chara. Le second est de réintégrer le top 4 et donc vaincre cet après-midi le Canada, dans une patinoire bien garnie mais qui est loin d'avoir fait le plein pour cette affiche.

Le jeu est relativement équilibré car aucune équipe ne veut prendre de mauvais but d'entrée de jeu. Ryan Getzlaf, capitaine d'Anaheim et du Canada, est pénalisé pour accrocher, ce qui permet à Chara et Satan de placer deux bons tirs, mais Alexandre Burrows dégage bien et, mieux, intercepte des palets en zone neutre sur l'infériorité.

IMG 3028Puis sur une attaque de la première ligne slovaque, Branko Radivojevic rentre dans la zone offensive côté gauche, s'arrête et fait une passe en profondeur devant le but que Tomas Kopecky dévie presque involontairement e la cuisse, poussé par Jamie Benn. Cam Ward ne peut rien faire. 0-1 à 5'57

Rebelote cinq minutes plus tard, sur une entrée de zone côté gauche, la charge de Kris Russel rate sa cible. Libor Hudacek s'enfonce dans la zone et passe en retrait pour un tir instantané de Tomas Surovy. Le rebond plein axe est mal dégagé par John Tavares qui ne peut contrôler le palet, à la différence de Miroslav Satan qui surgit et reprend  face au gardien des Carolina Hurricanes. 0-2 à 9'14

Voilà le Canada mené de deux buts après seulement dix minutes de jeu ! Mais loin de paniquer, il remonte bien les palets et reste bien en zone offensive. Cependant la défense slovaque est bien repliée au centre et laisse les Canadiens loin du but.

La Slovaquie joue les contre et continue de se montrer très dangereuse à ce jeu, à l'image de Miroslav Satan qui fait une passe en retrait à Tomas Surovy au centre qui frappe au-dessus, encore libre de tout marquage. Le repli défensif des attaquants canadiens laisse à désirer et la défense est parfois un peu esseulée.

IMG 2911La réaction vient de Ryan Getzlaf. Le centre va dans le coin et, grâce à son physique, ramène le palet et se présente devant le gardien malgré la pression de son défenseur Sekera. Dans la confusion devant le but, Evander Kane prend le rebond et réduit la marque. 1-2 à 16'14

La deuxième période continue sur le même rythme : la domination est canadienne avec un jeu plus simple qui cherche des rebonds vu que la Slovaquie reste regroupée devant son gardien. À tel point que l'attaquant Andrew Ladd paraît surpris de pouvoir recevoir un centre parfait de derrière la cage alors qu'il est complètement démarqué face au gardien. L'ailier des Jets de Winnipeg rate le bon centre plein axe de Ryan O'Reilly et il tire au-dessus du-palet.

La Slovaquie joue extrêmement disciplinée et est de loin l'équipe la moins pénalisée du tournoi. Juraj Mikus prend la première prison slovaque pour faire trébucher. Le power-play aura quelques tirs mais l'occasion la plus franche sera quand Jordan Eberle sur un chagement de ligne reçoit le palet à la bleue, il n'a personne devant lui ; il part affronter le gardien mais rate son duel face à Jan Laco qui dévie du bras. Tenace, il récupère le palet derrière le but et remet aussitôt au centre où Jeff Skinner a suivi. 2-2 à 26'30

IMG 2890-(But de Perry)Les fabricants de crosses se frottent les mains à plusieurs occasions pendant les minutes qui suivent tant les crosses se brisent sur quelques grosses occasions canadiennes dont la dernière aboutit finalement à un cinglage Marek Hovorka, qui a confondu son bâton avec une hache pour son premier match en tant que titulaire dans ce tournoi.

Puis l'arbitre siffle une crosse haute de Michal Sersen sur John Tavares. La Slovaquie doit donc jouer à 3 contre 5 pour une minute et demie et met sur la glace le trio Chara-Baranka-Handzus (1m95 de moyenne), de quoi faire de la place devant le slot.

La Slovaquie tient bien le siège et Jeff Skinner commet un cinglage inutile sur Jan Laco qui avait gelé un palet. Le public prend parti pour la Slovaquie, siffle le jeu de puissance canadien et ensuite encourage les Slovaques sur ce qui leur reste de supériorité. Mais Alexandre Burrows et Teddy Purcell empêchent parfaitement les arrières slovaques de prendre des tirs, quitte à oublier les attaquants, comme Tomas Surovy, démarqué au centre qui tire juste à côté.

Le Canada presse et touche même le poteau sur un tir de Ryan Nugent-Hopkins mais les contres slovaques sont dangereux et Cam Ward fait un bel arrêt du bouclier. Finalement, un tir de Kris Russell de la droite donne un rebond à Andrew Ladd qui prend sa chance de la gauche, la troisième tentative est la bonne pour Alexandre Burrows, le seul francophone de l'équipe en l'absence de Méthot suspendu. L'avant de Vancouver résiste au marquage de Rene Vydareny et pousse le rebond au fond des filets. 3-2 à 37'43

IMG 3085Le Canada, qui avait déjà prouvé ses ressources mentales pour revenir face à la Finlande, mène maintenant au score et peut regagner le vestiaire pour la deuxième pause plus confiant.

D'autant qu'il ne relâche pas son emprise sur le match lors de la dernière période, même si les contre-attaques slovaques se font de plus en plus dangereuses, à l'image de bons tirs de Tomas Tatar puis de Michel Miklik. Bons tirs auxquels répliquent Ryan Getzlaf à bout portant, puis Jeff Skinner, mais Jan Laco, à défaut d'être vraiment impeccable, dévie tout, parfaitement suppléé par Zdeno Chara. Le défenseur de Boston joue autant en équipe nationale que chez les Bruins avec des temps de jeu de plus de 25 minutes ; il dégage un palet en hauteur de la crosse, repousse du patin sur une cage ouverte, chipe le palet dans le coin avec sa crosse géante.

La Slovaquie, menée au score, garde son jeu et ne commence à faire preuve d'un peu d'audace que dans les dix dernières minutes. Sur une contre-attaque, l'égalisation finit par arriver. Milan Bartovic plutôt que d'aller au centre préfère suivre Tomas Tatar qui entre côté droit, fait une passe abandon pour son poursuivant. Le tir mi-distance de l'avant de Liberec bat Cam Ward, peut-être un peu froid avec seulement 7 tirs dans cette période. 3-3 à 53'25

Les Slovaques sont transformés. Juraj Mikus presse derrière la cage adverse et récupère le palet en chargeant Dion Phaneuf, qui tombe. Miroslav Satan, face au but, réceptionne sa passe. Le vainqueur de la coupe Stanley 2009 temporise longtemps et force les défenseurs à se coucher et Cam Ward à faire le premier mouvement : sa frappe tape la transversale ! Le hold-up était très proche.

La fin de match s'anime. Ryan Nugent-Hopkins commet une erreur de jeunesse en chargeant dans le dos le porteur du palet qui avait déjà pasé le palet depuis longtemps. Le tout dans la zone défensive slovaque. Faute inutile qui sera sans conséquence sur la supériorité slovaque. Mais Michel Sersen fait une belle mise en échec, régulière, sur Evander Kane. Juraj Mikus récupère le palet et un Ryan Getzlaf revanchard vient lui charger le genou en face-à-face. Le jeune joueur de Lev Poprad se tord de douleur pendant que le capitaine canadien rentre au vestiaire. Expulsé, il ne jouera pas la demi-finale... ni ses coéquipiers qui vont en être privés par sa faute.

En cinq secondes de supériorité, Michal Handzus, qui avait fait si mal à la France en power-play, gagne l'engagement pour Andrej Sekera, masque bien le gardien et dévie le tir en hauteur de l'arrière de Buffalo pour venger son coéquipier. 3-4 à 57'32

IMG 3120Brent Sutter tente le tout pour le tout et sort Cam Ward, mais il est contraint de ne jouer qu'à cinq car la pénalité majeure de Getzlaf ne s'est pas annulée avec le but. Pour la troisième fois consécutive, le Canada reste bloqué au stade des quarts de finale d'un match qu'il a dominé sans vraiment proposer du très bon hockey face à des Slovaques toujours aussi patients et défensifs, mais également terriblement opportunistes, notamment sur leur contre-attaques et leurs supériorités numériques.

La Slovaquie n'avait plus réalisé un tel parcours depuis bien longtemps et sera opposée au vainqueur de Suède - République Tchèque.

Désignés joueurs du match : Andrew Ladd pour le Canada et Tomas Kopecky pour la Slovaquie.

Commentaires d'après-match :

Alexandre Burrows (attaquant du Canada) : "Évidemment c'est décevant comme résultat par rapport à la manire dont nous avons perfomé. Faut donner du crédit à l'adversaire, ils ont travaillé fort, ils ont eu quelques rebonds chanceux sur notre filet. On n'a pas joué notre meilleur et on paye pour. On a généré de l'attaque. Mais sur ce genre de tournoi d'élimination, il faut marquer le deuxième but d'assurance, et on n'a pas été capable ce soir. La faute [de Ryan Getzlaf], c'est une charge qu'on voit souvent en Amérique du Nord. Ça aurait peut-être été un 2 minutes. C'est un peu malchanceux, genou sur genou. On voit clairement que c'est un coup d'épaule. Sur la séquence [du but de Hanzus], il a gagné la mise au jeu, on n'a pas été capable de bloquer le lancer, et devant le filet, Handzus est tellement gros que d'habitude on essaie de bloquer son bâton, qu'il ne touche pas la rondelle, mais ça n'a pas réussi."

IMG 3142Dion Phaneuf (défenseur du Canada) : "On s'est un peu relâché dans la dernière période et ils en ont profité."

Tomas Tatar (attaquant de la Slovaquie) : "On a donné tout ce qu'on avait pour l'équipe, toute notre énergie et ça a marché. C'est énorme pour la Slovaquie, je pense que les gens sont fous de joie là-bas. On bat un des meilleurs pays, avec les meilleurs joueurs. Notre pays est tellement petit et le Canada a tellement plus de joueurs que nous. Même si on perdu nos deux premiers matches, ils étaient très serrés. On fait un bon tournoi, je pense. Nos joueurs jouent pas tous en NHL mais ils jouent bien. On sait patiner, on applique la stratégie. On a besoin de Juraj Mikus, j'espère qu'il va bien."

Branko Radivojevic (attaquant de la Slovaquie) : "À la deuxième pause, on s'est dit, on n'a rien à perdre. On est retourné sur la glace et on a réussi à repasser devant. C'est notre sixième victoire de suite. On peut continuer."

Michal Handzus (attaquant de la Slovaquie) : "Je ne sais même pas si je touche le palet. Il a juste tiré et c'est rentré. Peu m'importe si je l'ai touché ou pas, il est rentré et c'est ce qui compte."

Miroslav Satan (attaquant de la Slovaquie) : "On a pas changé l'équipe par rapport à l'an dernier avec des jeunes qui ont une expérience internationale limitée. Jusqu'à présent on joue bien. Six victoires de suite, personne n'attendait ça de nous. Peut-être même pas nous-mêmes."

Vladimir Vujtek (entraîneur de la Slovaquie) : "Notre équipe n'avait pas envie de rentrer à la maison et elle l'a montré sur la glace, surtout en troisième période. C'était le meilleur cadeau d'anniversaire pour moi [65 ans]."

Brent Sutter (entraîneur du Canada) : "Félicitations à la Slovaquie, ils ont joué un très bon hockey. Quand vous menez d'un but, il faut savoir le garder."

IMG 2940-(700)

 

Canada - Slovaquie 3-4 (1-2, 2-0, 0-2)
Jeudi 17 mai 2012 à 13h00 à la Hartwall Areena de Helsinki. 11568 spectateurs.
Arbitrage de Martin Frano et Antonin Jerabek (TCH) assistés de Sirko Schulz (ALL) et Sergei Shelyanin (RUS).
Pénalités : Canada 31' (2', 2', 2'+25'), Slovaquie 6' (0', 6', 0').
Tirs : Canada 36 (6, 17, 13), Slovaquie 28 (10, 7, 11).

Évolution du score :
0-1 à 05'57" : Kopecky assisté de Radivojevic et Handzus
0-2 à 09'14" : Satan assisté de Surovy et Hudacek
1-2 à 16'14" : Kane assisté de Getzlaf
2-2 à 26'30" : Skinner assisté de Eberle et Sharp (sup. num.)
3-2 à 37'43" : Burrows assisté de Russell et Ladd
3-3 à 53'25" : Bartovic assisté de Tatar
3-4 à 57'32" : Handzus assisté de Sekera (sup. num.)


Canada

Gardien : Cam Ward.

Défenseurs : Duncan Keith (-2) - Jay Bouwmeester (-1) ; Dion Phaneuf (A, +1) - Kris Russell; Kyle Quincey - Luke Schenn ; Ryan Murray.

Attaquants : Evander Kane - Ryan Getzlaf (C, -1, 2'+25') - Corey Perry (-1) ;  Jordan Eberle (-1) - John Tavares (-1) - Jeff Skinner (-1, 2') ; Jamie Benn (-1) - Ryan Nugent-Hopkins (2')- Patrick Sharp (A) ; Andrew Ladd (+1) - Ryan O'Reilly (+1) - Alexandre Burrows (+1) ; Teddy Purcell.

Remplaçant : Devan Dubnyk (G). Absents : Matt Hacket (G), Marc-Édouard Vlasic (blessé), Marc Méthot (suspendu).

Slovaquie

Gardien : Jan Laco.

Défenseurs : Ivan Baranka - Andrej Sekera (-1) ; Michal Sersen (+1, 2') - Zdeno Chara (C, +1) ; René Vydarený - Tomáš Starosta (+1).

Attaquants : Tomas Kopecky - Micha Handzus (A) - Branko Radivojevic ; Libor Hudacek (+1) - Tomáš Surový (+1) - Miroslav Satan (A, +1) ; Tomas Tatar (+1) - Juraj Mikúš (+1, 2') - Michel Miklik ; Marek Hovorka (-1, 2') - Mário Bližnák (-1) - Milan Bartovic ; Marcel Hascak.

Remplaçant : Peter Hamerlík (G). Absents : Julius Hudacek (G), Dominik Granak (main cassée), Kristián Kudroc (dos), Marcel Hossa (main cassée).

IMG 2979-(700)