Publicité

Phoenix Coyotes - Los Angeles Kings (finale de conférence Ouest, match 3)

Le coyote au bord de l'agonie

Premier match au Staples Center à Los Angeles dans cette série entre les Kings de Los Angeles et les Coyotes de Phœnix. Les Kings mènent déjà 2 victoires à zéro grâce à une domination impressionnante sur tous les compartiments de jeu et surtout sur le plan physique et l'échec avant. Du côté des Coyotes, l'objectif est de revenir rapidement dans cette série après un départ catastrophique à domicile où l'attaque de l'Arizona a buté sur un Jonathan Quick impressionnant dans ses cages. Cependant, les Coyotes devront se débrouiller sans Martin Hanzal qui a reçu un match de suspension par la commission de discipline de la NHL après une charge dangereuse sur le capitaine californien Dustin Brown. C'est Daymond Langkow, habituellement, sur le quatrième trio, qui le remplace sur le premier trio.

Phœnix frappe d'entrée à la porte des Kings avec dès la première minute une offensive porté par Taylor Pyatt mais bien bloquée par Quick. Les Coyotes sont nettement mieux rentrés dans le match et ce sont eux qui ont les occasions les plus dangereuses, mais Quick veillent au grain dans sa cage et permet à son équipe de rentrer au vestiaire avec ce score de parité.

Les Coyotes sont enfin récompensés de leurs efforts dès l'entame de ce deuxième tiers. Keith Yandle trouve parfaitement Daymond Langkow en entrée de zone qui surprend la défense des Kings et se retrouvant tout seul au centre de la glace. L'attaquant a donc tout le temps pour décocher un tir ras glace qui file tranquillement entre les jambes du portier américain, légèrement en retard pour fermer les jambières (0-1 à 21'03"). Ce but va réveiller les Kings qui n'ont guère inquiété le portier des Coyotes Mike Smith jusque-là, mais c'est sans compter une passe chirurgicale de Dustin Brown qui traverse toute la zone neutre en direction d'Anze Kopitar qui se retrouve seul en échappée pour aller déculotter Smith avec une magnifique feinte se terminant par un tir du revers (1-1 à 23'10"). Les Coyotes continuent à presser pour reprendre l'avantage au plus vite mais les Kings tiennent très bien en défense et en infériorité où le duo Jared Stoll - Trevor King font un travail admirable.

Los Angeles ne va pas attendre dans le troisième tiers pour reprendre l'avantage. Après un bon travail défensif la ligne de King, Lewis et Stoll se porte à l'attaque dès la deuxième minute et grâce à un bon échec-avant, les attaquants récupèrent le palet et King manœuvre à sa guise du coin droit au cercle d'engagement du même côté pour venir devant la cage et viser le haut du filet d'une précision millimétrée pour venir marquer son cinquième but des play-offs (2-1 à 41'47").

Phœnix tente tant bien que mal de revenir au score mais Quick est une nouvelle fois exemplaire avec un arrêt grand écart sur un tir de Radislav Kesla pourtant quelque peu accroché par un défenseur de Los Angeles. Cependant les Coyotes ne feront plus rien à cause de trop nombreuse pénalités (quatre durant ce tiers) qui permettent aux Kings de marteler la cage de Smith qui tient son équipe jusqu'au bout. Phœnix ne va pas renverser la vapeur et Los Angeles s'impose une nouvelle fois pour mener trois victoires à rien dans cette finale de conférence Ouest.

Les Kings sont donc à un match d'une finale de la coupe Stanley, ce qui serait une première depuis 1993, année où Wayne Gretzky était présent dans l'équipe. Pour Phœnix, les joueurs de Dave Tippett n'ont plus rien à perdre et devront montrer le même visage que lors de ce match 3, le meilleur des Coyotes dans cette série.

 

Los Angeles - Phœnix 2-1 (0-0, 1-1, 1-0)
Jeudi 17 mai 2012, 19h00, au Staples Center de Los Angeles. 18367 spectateurs.
Tirs : Los Angeles 28 (8, 7, 13), Phœnix 19 (11, 4, 4)
Pénalités : Los-Angeles 4' (0', 2', 2'), Phoenix12' (2', 2', 8')

Évolution du score

0-1 à 21'03" : D. Langkow assisté de K. Yandle et D. Morris
1-1 à 23'10" : A. Kopitar assisté de D. Brown et J. Williams
2-1 à 41'47" : D. King assisté de T. Lewis et J. Stoll
 

Phoenix Coyotes

Gardien: Mike Smith

Défenseurs : Keith Yandle (A) - Derek Morris ; Michal Rozsival - Oliver Ekman-Larsson ; Michael Stone - Rostislav Klesla.

Attaquants : Ray Whitney - Daymond Langkow - Radim Vrbata ; Mikkel Bødker - Antoine Vermette - Shane Doan (C) ; Taylor Pyatt - Boyd Gordon - Lauri Korpikoski ; Kyle Chipchura –Paul Bissonnette - Gilbert Brulé.

Remplaçants : Jason LaBarbera (G), David Schlemko.

Réservistes : Raffi Torres (A, suspendu), Brett Hextall (A), Alexandre Bolduc (A), Jordan Szwarz (A), Andy Miele (A), Brett MacLean (A), Marc-Antoine Pouliot (A), Matt Watkins (A), Ethan Werek (A), Adrian Aucoin (D, blessé), Chris Summers (D), Maxim Goncharov (D), Connor Murphy (D), David Rundblad (D), Louis Domingue (G).

Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick.

Défenseurs : Rob Scuderi - Drew Doughty ; Willie Mitchell - Slava Voynov ; Matt Greene - Alec Martinez.

Attaquants : Dustin Brown (C) - Anze Kopitar - Justin Williams ; Dustin Penner - Mike Richards - Jeff Carter ; Dwight King - Jarret Stoll - Trevor Lewis ; Brad Richardson - Kyle Clifford - Jordan Nolan.

Remplaçant : Jonathan Bernier (G), Colin Fraser.

Réservistes : Simon Gagné (A, commotion), Scott Parse (A, hanche), Andrei Loktionov (A), Kevin Westgarth (A), Tyler Toffoli (A), Richard Clune (A), Linden Vey (A), Justin Azevedo (A), Andy Andreoff (A), Marc-André Cliche (A), Davis Drewiske (D), Jake Muzzin (D), Thomas Hickey (D), Patrick Mullen (D), Andrew Campbell (D), Martin Jones (G).