New Jersey Devils - Los Angeles Kings (finale de coupe Stanley, match 5)

Plus qu'à une longueur des Kings

Cinquième match de cette finale de la coupe Stanley version 2012 opposant les Devils du New-Jersey et les Kings de Los Angeles. Après leur victoire non sans mérite 1-3 au Staples Center mercredi dernier, les Devils ont donc droit à un sursis chez eux au Prudential Center avec une foule en délire pour tenter de revenir à une victoire des Kings qui, eux, peuvent être champions dès ce soir.

Le premier tiers nous offre un jeu très ouvert, favorable aux Kings, mais ces derniers ne vont pas en profiter et tombent sur un excellent Martin Brodeur. Dès la première minute, il signe un poke-check sur Dustin Brown qui avait réussi à contourner la défense par le côté gauche pour se retrouver seul face au gardien. Jeff Carter tente sa chance à la septième minute en partant de derrière la cage mais sans succès également, et ils trouveront même le poteau quelques minutes plus tard.

Les locaux vont enfin s'installer en zone offensive grâce à la première pénalité du match qui est donnée à Willie Mitchell pour obstruction, mais le jeu des Devils est approximatif, cependant il faut un mauvais dégagement de Jonathan Quick derrière la cage pour que Zach Parise ouvre le score bien que Quick ait fait l'effort pour revenir dans ses buts, trop tard (1-0, à 12'45''). Los Angeles a une belle chance de revenir sur un contre à deux minutes de la fin, mais Brodeur est en forme ce soir et sort deux arrêts coup sur coup. Ce premier tiers aura été clairement à l'avantage des visiteurs mais c'est New-Jersey qui rentre au vestiaire avec un court avantage en n'ayant tiré que quatre fois sur la cage adverse.

Le début de ce second tiers voit les Devils se montrer plus dangereux offensivement en multipliant les tirs dangereux sur Quick, mais les Kings vont jouer parfaitement le contre. Justin Williams, grâce à un tir balayé en entrée de zone, permet aux siens de revenir à égalité (1-1, 23'26''). Les Kings, bien postés en défense, vont rejouer le contre quelques minutes plus tard : sur un mauvais contrôle d'Anton Volchenkov à la ligne bleue, Jared Stoll s'empare du palet, part en échappée et se retrouve nez-à-nez avec Brodeur qui sort vainqueur de ce duel en stoppant le palet alors qu'il est allongé sur la glace.

New Jersey domine toujours autant et est une nouvelle fois bien installé dans la zone défensive des Kings de Los Angeles, le palet tourne bien à la bleue et Alex Ponikarovsky va servir parfaitement Bryce Salvador qui décoche un tir du poignet qui part tranquillement mais qui terminera au fond du filet de Jonathan Quick totalement masqué sur le coup (2-1, 29'05").

Martin Brodeur est une nouvelle fois décisif sur un jeu en supériorité des visiteurs, sur ce power-play notons qu'un but sera refusé pour les Kings, en effet la crosse de Stoll est un peu trop haute pour que le but soit valable. En fin de tiers, les Devils ont deux belles occasion, mais ni Parise qui loupe une gage grande ouverte, ni Ilya Kovalchuk qui tombe sur un Quick stratosphérique ne creuseront l'écart. Les Devils rentrent au vestiaire avec un avantage d'un but.

Le troisième tiers est marqué par un jeu très fermé de la part des Devils. Cependant les Kings ont une chance en or d'égaliser, mais ils touchent une première fois le poteau puis quelque temps plus tard le palet qui file tranquillement au fond du filet est bloqué sur la ligne par Brodeur. Les Devils peuvent profiter d'un jeu de puissance dû à un retenir de Brown mais ne sauront en profiter, en partie à cause d'un excellent Quick dans les cages. Dans la dernière minute, les Kings jouent le tout pour le tout en sortant le gardien et sont à cinq contre quatre sur la glace mais Martin Brodeur tient la barre jusqu'à la fin du match pour mener les siens vers une deuxième victoire de suite et vers Los Angeles ce lundi pour un sixième match au Staples Center.

 

New Jersey Devils - Los Angeles Kings 2-1 (1-0 ; 1-1 ; 0-0)
Samedi 9 juin 2012 à 20H00 au Prudential Center. 17625 spectateurs.
Pénalités : New Jersey : 6' (0', 4', 2') ; Los Angeles 6' (2', 0', 4')
Tirs cadrés : New Jersey 19 (4, 12, 3) ; Los Angeles 26 (7, 10, 9)
Los Angeles mène la série 3 matchs à 2.

Evolution du score

1-0 à 12'45 : Parise (sup. num.)
1-1 à 23'26 : Williams assisté de M. Greene
2-1 à 49'05 : Salvador assisté de Ponikarovsky et de Zajac
 

New Jersey Devils

Gardien : Martin Brodeur.

Défenseurs : Bryce Salvador - Marek Zidlicky ; Andy Greene - Mark Fayne ; Anton Volchenkov - Peter Harrold.

Attaquants : Zach Parise (C) - Travis Zajac - Dainius Zubrus ; Patrik Elias (A) - Adam Henrique - Ilya Kovalchuk (A) ; Aleksei Ponikarovsky - Jacob Josefson - David Clarkson ; Ryan Carter - Stephen Gionta - Steve Bernier.

Remplaçants : Johan Hedberg (G), Adam Larsson (D) Matt Taormina (D), Henrik Tallinder (D), Cam Janssen (A), Eric Boulton (A), Petr Sykora (A).

En réserve : Jeff Frazee (G), Keith Kinkaid (G), Brandon Burlon, Matthew Corrente, Eric Gelinas, Dan Kelly, Jay Leach, Alexander Urbom (D), Matt Anderson, Mike Hoeffel, Brad Mills, Tim Sestito, Mike Sislo, Mattias Tedenby, Steve Zalewski, Vladimir Zharkov (A).

Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick (sorti de sa cage à 58'53").

Défenseurs : Rob Scuderi - Drew Doughty ; Willie Mitchell - Slava Voynov ; Matt Greene (A) - Alec Martinez.

Attaquants : Dustin Brown (C) - Anze Kopitar (A) - Justin Williams ; Dustin Penner - Mike Richards - Jeff Carter ; Dwight King - Jarret Stoll - Trevor Lewis ; Simon Gagné - Colin Fraser - Jordan Nolan.

Remplaçant : Jonathan Bernier (G).

En réserve : Brad Richardson (A), Scott Parse (A, hanche), Andrei Loktionov (A), Kyle Clifford (A), Kevin Westgarth (A), Tyler Toffoli (A), Richard Clune (A), Linden Vey (A), Justin Azevedo (A), Andy Andreoff (A), Marc-André Cliche (A), Davis Drewiske (D), Jake Muzzin (D), Thomas Hickey (D), Patrick Mullen (D), Andrew Campbell (D), Martin Jones (G).