Rouen - Caen (match de préparation)

Premières (bonnes) auditions normandes et encore du boulot !

2012-08-21-Rouen-CaenC'est avec pas mal de curiosités (majoritairement défensives) que nous abordions ce match. En effet, les Drakkars de Caen renouvellent les trois quarts de leur défensive, presque tout comme les Dragons de Rouen, où "seulement" quatre recrues sont attendues sur sept joueurs concernés en priorité par les tâches défensives. Mais nos appétences ne seront pas toute sustentées car il faudra noter quelques absences du côté des nouvelles sentinelles. Cosgrove et Rahkola au HCC, Durak au RHE76.

Premier émoi, puisque Sebastian Ylönen monte devant la cage rouennaise, secondé sur le banc par le natif de Saint Pol sur Mer (59), il y a 19 ans, Guillaume Duquenne, alors que Fabrice Lhenry avait au moins commencé l'échauffement comme le propriétaire du poste... Lucas Normandon, recruté à Angers pendant l'intersaison, sera bien le dernier rempart de l'équipe caennaise.

Les joueurs de Luc Chauvel, intronisé entraîneur en chef cet été, sont plus en jambes, ils patinent plus, ils ont plus d'automatismes et plus d'envie dans ce début de match et a minima tout au long de ce premier tiers où Ylönen a bien plus de travail que Normandon.

C'est sans surprise que les joueurs du Calvados ouvrent la marque, lors de la prison de leur capitaine Geffroy. Alexis Gomane délivre une rondelle de contre-attaque pour Kevin Da Costa sur la droite. Le joueur de centre gagne son duel face au gardien en trouvant vigoureusement le haut des filets d'un tir croisé malgré un angle assez fermé (0-1 à 12'41). C'est au métier que les champions de Seine-Maritime égaliseront. Ilpo Salmivirta dévie un lancer de loin de Raphaël Faure (1-1 à 16'26).

2012-08-21-Rouen-Caen2Les noirs, dans leurs nouvelles tuniques finement rayées de jaune, reviennent dans le deuxième tiers avec plus de volonté de mettre le palet à la cage. Néanmoins, les blancs, sous leurs chasubles chinées à l'équipe dirigée par Bertrand Pousse, restent dans le match, concentrés et organisés jusqu'à ce qu'ils commettent leur première erreur dans le slot, leur premier oubli devant la cage où Loup Benoit peut flinguer à la volée Normandon après avoir été servi par Desrosiers derrière un travail de Castonguay (2-1 à 26'01).

Les patineurs des bords de l'Orne ne profitent pas de deux supériorités, mais c'est finalement à quatre contre quatre qu'ils réussissent à égaliser, lorsque l'escouade des rives de la Seine laisse Brice Chauvel faire son numéro derrière la cage et servir Charles Geslain en embuscade devant l'enclave, qui fusille Ylönen à bout portant (2-2 à 34'59).

Une nouvelle fois, c'est à l'expérience que les locaux trouvent les filets pour prendre définitivement l'avantage. Grâce à Anthony Rech, Marc-André Thinel esseulé n'a plus qu'à pousser le caoutchouc dans la nasse (3-2 à 38'19).

Un des deux arbitres de lignes (M. Dehaen ?), pris dans une charge contre la balustrade au cours du tiers médian, ne reprendra pas les patins pour la dernière période. Une phase riche en buts haut-normands à la faveur d'un Romain Gutierrez présent devant le but. À deux reprises, celui qui a assis sur le banc Elomo lors du dernier match de la finale de ligue Magnus 2012 s'est montré opportuniste, d'abord d'un tir frappé au-dessus de l'épaule de Normandon (4-2 à 51'15), ensuite en se jetant sur un rebond laissé libre dans le trafic d'un jeu de puissance (5-2 à 52'22).

2012-08-21-Rouen-Caen3Les Bas-Normands jouent à trois contre cinq depuis vingt secondes, Stefanka et Åkerman créent habilement la surcharge à gauche, puis offrent une cage ouverte à Desrosiers sur la droite qui corse l'addition (6-2 à 54'36). Poudrier abandonne Rahkola dans la gêole. À un homme de moins, les Drakkars encaissent encore sur un rebond repris par Rech, et la défaite devient une débandade (7-2 à 56'11). Dommage !

Néanmoins, le temps-mort pris par Luc Chauvel à cet instant recadre ses hommes qui, après quatre minutes de velléités individuelles et d'indiscipline, finiront plus dignement. À part ce mauvais passage, des carences défensives basiques et un jeu de puissance défectueux, les Caennais n'auront pas démérité. La ligne Bennett - Da Costa - Geffroy a été remarquée.

Chez les Rouennais, aux rouages naturellement encore grippés après une semaine à peine de glace et de convivialité, c'est une victoire acquise au métier qui a été assez longue à se dessiner, à cause d'une rigueur déficiente. La fraîcheur de Romain Gutierrez et le rendement de Juraj Stefanka ont été notables.

Fort de ce vernissage, les uns et les autres peuvent déjà compter sur des points positifs et aussi avoir constaté tout le travail en gestation à entreprendre d'ici à moins de quatre semaines quand aura lieu la première journée de championnat.

 

Rouen - Caen 7-2 (1-1, 2-1, 4-0)
Mardi 21 août à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 1300 spectateurs environ.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau.
Pénalités : Rouen 10' (2', 8', 0') ; Caen 12' (2', 2', 8').

Évolution du score :
0-1 à 12'41" : K. Da Costa assisté de Gomane (inf. num.)
1-1 à 16'26" : Salmivirta assisté de Faure et Stefanka
2-1 à 26'01" : Benoit assisté de Desrosiers et Castonguay
2-2 à 34'59" : Geslain assisté de B. Chauvel
3-2 à 38'19" : Thinel assisté de Rech et Lahesalu
4-2 à 51'15" : Gutierrez assisté de Janil
5-2 à 52'22" : Gutierrez assisté de Castonguay et Janil (sup. num.)
6-2 à 54'36" : Desrosiers assisté d'Åkerman et Stefanka (double sup. num.)
7-2 à 56'11" : Rech assisté de Castonguay et Lahesalu (sup. num.)


Rouen

Gardien : Sebastian Ylönen.

Défenseurs : Florant Aubé ou Mathieu Chevallier - Johan Åkerman ; Lauri Lahesalu - Jonathan Janil ; Andrej Tavzelj - Raphaël Faure.

Attaquants : Anthony Rech - François-Pierre Guénette (A) - Marc-André Thinel (C) ; Loup Benoit - Éric Castonguay - Julien Desrosiers ; Ilpo Salmivirta (A) - Juraj Stefanka - Romain Gutierrez ; Anthony Goncalves - Maxime Joly - Dimitri Thillet.

Remplaçant : Guillaume Duquenne (G). Absents : Fabrice Lhenry, Miroslav Durak, David Fredriksson.
 
Caen (sous toutes réserves)

Gardien : Lucas Normandon.

Défenseurs : Alexis Birolini - Maks Selan ; Nicolas Deshaies - Alexis Gomane ; Martin Ropert.

Attaquants : Jérémie Romand - Thiery Poudrier - Jean-Christophe Gauthier ; Charles Geslain - Timothée Franck - Brice Chauvel ; Pierre Bennett - Kevin Da Costa - Thibault Geffroy (C) ; Yoann Robert - Damien Grendka - Hugo Damy.

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Absents : Miro Rahkola (blessé), Blake Cosgrove.