Caen - Neuilly (Coupe de la Ligue, groupe A, 1re journée)

2012-09-07 Lucas NormandonCaen est prêt

Bien que relégué au terme de la saison, Neuilly conserve son ticket en coupe de la Ligue. Les Caennais ont pourtant plusieurs revers face aux Bisons, notamment le cinglant 10-2 en 18e journée du championnat. De plus, Caen a signé son plus mauvais match de préparation contre Courbevoie en s’inclinant 3-1. En résumé, bien que l’objectif des Drakkars soit uniquement le championnat, ils ne peuvent négliger ce match sous peine d’entamer grandement le capital confiance. De leur côté, les Nocéens ont connu une préparation difficile. L’équipe a dû annuler la majorité de ses matchs amicaux en attendant l’officialisation des licences de ses étrangers et l’ont payé cash en perdant 7-3 à Anglet en ouverture de D1.

Pas de round d’observation dans le match. Avant la deuxième minute, Bennett reçoit une belle passe transversale au passage de la bleue. Il s’avance face au gardien Connor Toomey et parvient à prendre un tir en déséquilibre qui trouve les filets (1-0 à 01'57"). Les esprits s’échauffent très vite du côté de Neuilly et Lascek hérite d’une pénalité. Les locaux prennent une vingtaine de secondes pour se mettre en place. Le palet circule et revient à la bleue pour Maks Selan, qui tire au centre dans le trafic et trouve la crosse de Jérémie Romand, dont la déviation passe entre les jambières du portier (2-0 à 03'55"). Puis, deux nouvelles prisons pour les Bisons offrent à leur adversaire une double supériorité numérique. Charles Geslain la convertit en prenant son propre rebond devant le gardien (3-0 à 07'29").

2012-09-07 Pierre BennettEnsuite, Wagenhoffer s’acharne dans le dos de Kévin Da Costa. Le casque du Bas-Normand vole au sol, bien qu’il regarde toujours dans la direction opposée. Alexis Gomane se jette sur l’agresseur pour protéger son coéquipier. Lafrance rejoint les deux combattants en prison. Mais la « revanche » caennaise arrive 30 secondes plus tard. Après un tir qui passe au-dessus des filets, le palet rebondit devant le but. Maks Selan qui a suivi son propre tir le récupère et enfonce le clou avant la pause (5-0 à 18'27"). Caen profite un maximum des supériorités. Et cela se confirmera aux deux tiers suivants. D’abord sur un slap dévastateur par Jérémie Romand au rebond (6-0 à 28'47") et au troisième tiers sur un tir de l’ex-Nocéen Alexis Birolini (7-0 à 44'00").

Bref, Neuilly n’est pas au point sur les phases d’infériorité. Le cerbère Connor Toomey est le premier à en faire les frais puisqu’il est remplacé par Rémy Husson dès le deuxième tiers. Après avoir résisté un tiers, il finit par craquer dans la dernière période pour encaisser autant de buts que son coéquipier. Il faut donc voir également un souci avec la défense pas assez réactive pour gêner les attaquants adverses. Jean-Christophe Gauthier a ainsi le luxe d’orchestrer un subterfuge. Il laisse filer son palet avant de faire le tour de la cage. Le gardien suit le joueur mais ne voit pas le palet qui poursuit sa route au fond des filets (4-0 à 15'43"). Brice Chavel, lui, réussit à rentrer en zone offensive dans le dos de la défense. Bien servi par Timothée Franck il temporise le shoot et allume la cage dans le dos du gardien (9-0 à 50'36"). 2012-09-07 Timothée Franck

L’attaque francilienne ne relève malheureusement pas le niveau. Sherbatov et Sadoun réussissent quelque fois à inquiéter Lucas Normandon, le gardien Caennais mais ne l’empêchent pas d’obtenir un blanchissage. Même en double supériorité numérique, les lignes spéciales sont lentes dans les transitions et peu inspirées. Pire, les changements de ligne laissent le champ libre aux défenseurs qui n’hésitent pas à partir à l’assaut. Blake Cosgrove se retrouve ainsi seul face au but. Il utilise toute la portée de son bras et de sa crosse pour contourner le positionnement du gardien (10-0 à 56'14"). Un peu plus tôt Kévin Da Costa a montré la voie. Il hérite d’un tir de pénalité après avoir été retenu. Tout en maîtrise de soi, il s’élance face au gardien et le force à bouger de gauche à droite, et glisse le palet entre les jambières pendant le mouvement (8-0 à 48'33").

En conclusion, Caen réalise un très beau match. La réussite s’est exprimée dans tous les domaines offensifs : supériorité, contre, tirs de la bleue, tir de pénalité… De plus l’ensemble des blocs a été dangereux, y compris les juniors. Le blanchissage de Lucas Normandon ne gâche rien à la fête. Mais il faut s’attendre à une toute autre opposition Samedi prochain face à Strasbourg, où les Drakkars pourront réellement s’étalonner. Pour Neuilly, l’association des joueurs ne fonctionne pas. Le manque de préparation est évidemment une cause. Toutefois une réaction très rapide est indispensable si les hommes de Franck Spinozzi veulent jouer le haut du tableau de D1.

  

Caen - Neuilly-sur-Marne 10-0 (5-0, 1-0, 4-0)
Mardi 11 septembre 2012 à 20h00 à la patinoire Caen la mer. 800 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Charlotte Girard et Yann Furet.
Pénalités : Caen 16' (10', 2', 4'), Neuilly-sur-Marne 38' (12', 8', 18').

Evolution du score :
1-0 à 01'57" : Bennett assisté de Da Costa et Geffroy
2-0 à 03'55" : Romand assisté de Selan et Gauthier (sup. num.)
3-0 à 07'29" : Geslain (double sup. num.)
4-0 à 15'43" : Gauthier assisté de Romand
5-0 à 18'27" : Selan assisté de Poudrier et Gauthier (sup. num.)
6-0 à 28'47" : Romand assisté de Gauthier (sup. num.)
7-0 à 44'00" : Birolini assisté de Deshaies (double sup. num.)
8-0 à 48'33" : Da Costa (tir de pénalité)
9-0 à 50'36" : Chauvel assisté de Franck et Birolini
10-0 à 56'14" : Crosgrove assisté de Palis (inf. num.)

 

Caen

Gardien : Lucas Normandon.

Défenseurs : Blake Crosgrove - Maks Selan ; Alexis Gomane (A) - Nicolas Deshaies ; Alexis Birolini - Martin Ropert ; Alexandre Palis - Martin Ropert.

Attaquants : Jean-Christophe Gauthier - Thiery Poudrier (A) - Jérémie Romand ; Thibault Geffroy (C) - Kevin Da Costa - Pierre Bennett ; Charles Geslain - Brice Chauvel - Thimothee Franck ; Hugo Damy - Damien Grendka - Yoann Robert.

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Absent : Miro Rahkola.

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Connor Toomey puis Rémi Husson à 20'.

Défenseurs : Sergejs Louskins - Jeremy Fritsch ; Arthur Cuzin - Jozef Wagenhoffer ; Maxime Dubuc (A) - Jonathan Lafrance; Thomas Eischen.

Attaquants : Michal Pinc - Eliezer Sherbatov - Loic Sadoun (C) ; Leyland Plaire-Coudrier - Kevin Guimbard - Clément Rey ; Miroslav Kecka (A) - Stanislav Lascek - Marc Slupski.