Grenoble - Gap (Coupe de la ligue, groupe D, 1re journée)

Grenoble encore en rodage...

2012-09-11-Grenoble-Gap4Les Brûleurs de Loups et les Rapaces se retrouvent pour le premier match officiel de la saison, trois jours après s'être rencontrés sur la glace de Chambéry pour un dernier match de préparation. Les hommes du nouvel entraîneur gapençais, Ari Salo, bien connu en Isère pour y avoir terminé sa carrière de joueur et débuté celle d'entraîneur, s'étaient alors imposés 6-3 en faisant la différence dans le dernier tiers-temps. Il sera donc question de revanche ce soir sachant que les Grenoblois veulent à tout prix éviter le début de saison catastrophe de la saison dernière. Pas de droit à l'erreur donc dans ce match déjà capital en vue de la qualification pour les phases finales de cette coupe de la Ligue, les Grenoblois ayant perdu l'an passé tout espoir en s'inclinant sur leur glace face à... Gap !

Pour cette rencontre, les Brûleurs de Loups se présentent enfin au complet avec le retour de joueurs ayant manqué une bonne partie de la préparation à cause de petits pépins physiques (Luc Tardif Jr, Francis Desrosiers, Sylvain Dufresne et Sébastien Raibon notamment). De quoi espérer un résultat meilleur que ceux des matchs de préparation qui ont vu Grenoble s'incliner à quatre reprises face à des équipes de Magnus (Chamonix, Briançon, Angers et donc Gap) pour seulement trois victoires face à Villard et deux équipes de D1 (Anglet et Bordeaux). Du côté de Gap, la seule absence marquante à déplorer est celle de la nouvelle recrue Mickael Perez, encore convalescent.

2012-09-11-Grenoble-Gap2Après la traditionnelle remise des nouveaux maillots grenoblois par les sponsors, la rencontre débute enfin. Zacharias a d'emblée plus de travail que son vis-à-vis grenoblois Raibon. La faute à l'arbitrage un peu tatillon de M. Velay qui sanctionne Colin Moore pour un accrocher peu évident. L'occasion pour les Brûleurs de Loups de tester leur power-play nouvelle formule avec dans les premiers rôles, les nouvelles recrues Ed McGrane et Mike Vaskivuo. Si la transmission du palet fonctionne plutôt bien, la vitesse de passe n'est pas suffisante pour trouver des décalages dans la défense gapençaise malgré des tentatives de Ouimet et Dufresne qui butent sur Zacharias. Luc Tardif Jr effectue ses premiers pas sur la glace sous le chandail grenoblois et fait d'emblée apprécier son impact physique. Aligné avec parcimonie, il semble remis de sa blessure au genou qui avait mis un terme prématuré à sa saison en ECHL.

Les trois blocs principaux fonctionnent plutôt bien même si Desrosiers, qui retrouve Le Blond et Tartari comme lors des play-offs 2011-12, ne semble pas encore à 100%. Tartari reçoit la première pénalité grenobloise. Le power-play gapençais se met en place avec une belle installation en zone offensive et les premières situations chaudes devant la cage de Raibon. Un deuxième power-play consécutif à une faute de Tekel permet à Grenoble d'accentuer son emprise sur la rencontre, mais les Brûleurs de Loups ne parviennent pas à faire la différence au tableau d'affichage malgré une domination d'ensemble. Après quelques tensions suivant le coup de sirène, M. Velay n'apprécie visiblement pas les contestations de Kai Syväsalmi et lui inflige une double méconduite, synonyme de fin de match pour le défenseur finlandais de Gap.

2012-09-11-Grenoble-Gap3Après une première période stérile, les filets vont finir par trembler au cours d'une deuxième période plus animée. Ce sont logiquement les Brûleurs de Loups qui sonnent la charge en premier. Après un premier deux contre un manqué de peu, Vaskivuo déborde sur l'aile droite et centre devant le but pour Joris Bedin dont la reprise à bout portant fait mouche (1-0, 22'37").

Les Grenoblois pensent avoir fait le plus dur en ouvrant le score mais Kévin Dusseau est envoyé en prison dans la foulée. Cette fois Colin Circelli ne laisse pas passer l'occasion en récupérant un palet mal dégagé par la défense grenobloise pour finalement battre Raibon de près (1-1, 23'26").

Gap a même l'occasion d'enfoncer le clou quelques minutes plus tard lorsque Sylvain Dufresne est envoyé à son tour en prison. Un deuxième power-play consécutif pour les Rapaces bêtement interrompu par un surnombre incontestable, sifflé alors que les six joueurs gapençais étaient en zone d'attaque. Ce retour à égalité numérique permet aux Brûleurs de Loups de souffler. Mieux même, ils marquent en supériorité numérique sur un tir anodin de Dufresne, le palet étant touché au passage par Tartari, suffisamment pour tromper Mike Zacharias, visiblement surpris par la trajectoire (2-1, 27'13"). Ce but heureux remet les locaux dans le bon sens mais les défenseurs grenoblois continuent d'être dans le collimateur de M. Velay. Après Dusseau et Dufresne, c'est au tour de Crossman de se faire pénaliser dans ce tiers. Les Rapaces poussent mais Raibon répond présent face aux assauts de Moore, Circelli et Virpiö, les Gapençais les plus percutants. Grenoble s'accroche à son petit but d'avance malgré une nouvelle pénalité de Dufresne en fin tiers.

2012-09-11-Grenoble-Gap5Souvent sanctionnés par M. Velay, les Brûleurs de Loups ont péché par indiscipline au deuxième tiers, sans conséquence pour eux. Mais à force de s'exposer, les Grenoblois vont finir par se faire sanctionner au tableau d'affichage cette fois. La pénalité de Crossman en début de troisième tiers - sa deuxième du match - est celle de trop. Peu en réussite jusque-là, le power-play gapençais finit par trouver la solution grâce à l'expérimenté Milan Tekel qui règle la mire sur un slap expédié directement dans la lucarne de Raibon (2-2, 43'00").

L'issue du match est donc toujours aussi indécise à un peu plus de 15 minutes de la fin. Les hommes de Jean-François Dufour obtiennent pourtant une occasion en or de reprendre les devants : alors que Martin Charpentier venait de se faire pénaliser, Jiri Rambousek percute Sébastien Raibon qui en rajoute un peu mais suffisamment pour que Rambousek se fasse pénaliser pour obstruction. À cinq contre trois pendant près de deux minutes, les Grenoblois mitraillent la cage de Mike Zacharias, mais ce dernier tient bon et les tirs grenoblois manquent souvent de précision. Les Gapençais résistent héroïquement pendant deux minutes et frustrent les Brûleurs de Loups qui semblent avoir laissé passer leur chance.

2012-09-11-Grenoble-Gap1Les coups partent d'ailleurs autour de la cage gapençaise mais seul Matthieu Le Blond est envoyé en prison. Cette fois, Gap semble avoir pris un ascendant psychologique certain mais le box play grenoblois fait le dos rond et tient bon. Lorsque Le Blond revient sur la glace, il reste à peine dix minutes de jeu pour faire la différence. Et c'est Luc Tardif qui donne le coup de reins nécessaire en débordant la défense gapençaise sur l'aile droite : il laisse en retrait à Ouimet qui rate sa reprise mais tente une deuxième fois et trompe finalement Zacharias qui avait déjà fait un premier mouvement (3-2, 50'12").

Grenoble s'accroche à ce but opportun alors que Gap se complique la tâche avec une pénalité de Moore au mauvais moment. Deux minutes de supériorité numérique bienvenues pour les Grenoblois même si ses derniers se montrent fébriles et se font des frayeurs inutiles. Après un arrêt miraculeux de Zacharias devant Arrossamena, Ari Salo doit finalement se résoudre à demander un temps mort et sortir son gardien. Une opération vaine puisque Mike Vaskivuo marque finalement dans la cage vide en angle fermé, confirmant ainsi le difficile succès grenoblois (4-2, 59'49").

Les Rapaces sont passés tout près d'une première victoire dans cette coupe de la ligue, ne cédant finalement que dans les dernières minutes à l'issue d'un match sérieux et prometteur pour la suite. Mike Zacharias a bien tenu sa cage pendant une bonne partie du match, jouant de malchance sur deux des trois buts grenoblois. En défense, la méconduite de match de Kai Syväsalmi à la fin du premier tiers-temps a compliqué la tâche des 5 autres défenseurs même si le jeune Brice Mansouri a fait ce qu'il a pu. En attaque, Jouni Virpiö et Colin Circelli sont assurément les bonnes surprises du recrutement et leur deuxième bloc forme une belle alternative à l'immuable duo Rambousek-Jelen. Les Gapençais auront leur mot à dire dans cette poule D, mais en attendant ce sont les Ducs de Dijon qui les attendent samedi pour l'ouverture de la Ligue Magnus.

Une défaite aurait compromis les chances grenobloises pour la suite de la compétition, cette victoire étriquée fera du bien au moral à une équipe dont la préparation a été tronquée par les blessures de joueurs cadres et qui évoluait pour la première fois au complet. Le manque évident de repères a gêné la cohésion d'ensemble et les trop nombreuses pénalités ont été sanctionnées à deux reprises par les Gapençais. Une discipline à surveiller lors des prochaines échéances même si M. Velay s'est montré bien tatillon ce soir. Parmi les éléments positifs, on retiendra la bonne rentrée de Luc Tardif Jr, très tranchant dans ses interventions, ainsi que la percussion de Mike Vaskivuo qui poursuit sur la lancée des matchs de préparation. Quant à la défense, elle semble reposer surtout sur les deux cadres Baptiste Amar et Sylvain Dufresne déjà très - trop ? - utilisés dans les moments les plus chauds. Avec un poids en moins, les Grenoblois peuvent maintenant se tourner vers l'ouverture de la Ligue Magnus dès samedi à Morzine.

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : "Je suis très satisfait de l'intensité. Même si on a peut-être été trop physiques, ce qui nous a causé du tort, mes joueurs n'ont pas baissé les bras."

Jason Crossman (défenseur de Grenoble) : "C'était important de commencer correctement. On a appliqué la principale ligne de conduite du coach : rester concentrés sur notre système et ça a payé."

 

Grenoble - Gap 4-2 (0-0, 2-1, 2-1)

Mardi 11 septembre 2012 à 20h15 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2400 spectateurs.
Arbitrage de Damien Velay assisté de Mathieu Pretat et Adrian Popa
Pénalités : Grenoble 14' (2', 8', 4'), Gap 42' (4'+10'+20', 2', 6')
Tirs cadrés : Grenoble 40 (15, 11, 14), Gap 29 (6, 15, 8)

Évolution du score :

1-0 à 22'37" : Bedin assisté de Vaskivuo
1-1 à 23'26" : Circelli (sup. num.)
2-1 à 27'13" : Tartari assisté de Dufresne et Ouimet (sup. num.)
2-2 à 43'00" : Tekel assisté de Rambousek et André (sup. num.)
3-2 à 50'12" : Ouimet assisté de Tardif et Baylacq
4-2 à 59'49" : Vaskivuo assisté de Baylacq (cage vide)

 

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon

Défenseurs : Baptiste Amar (A) - Sylvain Dufresne (4') ; Nicolas Antonoff - Kévin Dusseau (2') ; Jason Crossman (A) (4') - Maxime Suzzarini.

Attaquants : Joris Bedin - Ed McGrane - Mike Vaskivuo ; Francis Desrosiers - Christophe Tartari (2') - Mathieu Le Blond (2') ; Nicolas Arrossamena - Mathieu Briand - François Ouimet ; Luc Tardif Jr - Julien Baylacq (C) ; César Joffre.

Remplaçant : Antoine Bonvalot (G).

Gap

Gardien : Mike Zacharias (sorti de 59'01" à 59'04" et de 59'40" à 59'49")

Défenseurs : Martin Charpentier (2') - Milan Tekel (A) (2') ; Kai Syväsalmi (10'+20') [puis Mansouri après 20'00"] - Niko Mäntylä ; Alexandre Cornaire (C) - Matus Luciak ; Brice Mansouri.

Attaquants : Jiri Rambousek (2') - Jiri Jelen - Mathieu André ; Jouni Virpiö - Colin Circelli - Jérémie Paradis (A) ; Yoann Lacheny - Colin Moore (4') - Norbert Abramov ; Charly Cirgues - Alexis Dicharry - Paul Schmitt.

Remplaçant : Anthony Durbin (G). Absents : Mickaël Perez, Julian Barrier-Heyligen, Bertrand Fribault, Jérémy Baridon.