Ligue Magnus, 1re journée : premiers coups de tonnerre

Après la Coupe de la Ligue, c'est au tour de la Ligue Magnus d'ouvrir ses portes pour cette saison 2012-2013. À l'Iceberg, on retrouvait Strasbourg défiant une jeune et enthousiaste équipe de Caen qui avait sérieusement corrigé Neuilly-sur-Marne 10-0 dans la semaine. Et deux enseignements majeurs concernant les Drakkars : cet enthousiasme est toujours d'actualité et l'ancien attaquant d'Angers Thiery Poudrier sera bel et bien leur maestro en cette nouvelle saison. Poudrier a obtenu 3 points (1+2), son jeune compatriote Jean-Christophe Gauthier a réalisé un doublé et le tout aussi jeune Lucas Normandon, gardien natif de Grenoble, a obtenu un blanchissage : solide succès de Caen 3-0 en terre alsacienne.
 
Après des débuts mitigés en CDL, Chamonix rendait visite au promu, Mulhouse. Et cette visite fut riche en rebondissements. Les Chamois ont en effet mené 1-0 (Carl Lauzon) puis 2-1 (Matthias Terrier), à chaque fois en supériorité numérique, avant de s'écrouler en troisième période. Le triangle suédois David Sallander - Marcus Kristoffersson - Christofer Löfberg a fait un malheur en contribuant à deux buts, le Slovaque Lukas Pek trompant également la vigilance du portier chamoniard Clément Fouquerel. Les Scorpions s'imposent finalement 4-3, Omar Pacha ne pouvant que sauver l'honneur pour Cham' à 44 secondes de la sirène. Le petit nouveau s'offre un demi-finaliste de la saison passée...
 
 
Une fois de plus, Rouen est bien le favori désigné pour le titre de champion de France. Ce refrain semble indélébile, tant les Rouennais sont au rendez-vous chaque année. Mais samedi soir, durant la première période qui les opposait à Épinal, les Dragons ont brillé par leur absence puisque les Dauphins avaient déjà pris les commandes 3-0 par Benjamin Casavant, Fabien Leroy et Michal Petrak (à 4 secondes du buzzer !) après 20 minutes de jeu. Il a fallu opérer une remontée délicate pour les Normands qui ont réduit l'écart par Anthony Rech et Ilpo Salmivirta. Insuffisant, Épinal remporte la partie au final 4-2 et créé la sensation de la soirée, qui plus est à l'extérieur. Deuxième défaite en deux matches pour les Dragons.
 
Un autre mauvais départ à mettre à l'actif d'Amiens, la plus jeune formation de la Magnus avec 22 ans de moyenne d'âge. Villard-de-Lans, sentant le vent de la relégation dans son dos depuis quelques années, a pris un départ canon. Les Ours ont pris une avance également de 3-0 grâce à des buts de Vincent Couture, Tim Hartung et Nick Canzanello, dont deux en infériorité. Malgré le réveil des Amiénois (Luka Basic, Kevin Bergin et Vincent Bachet trouvant la solution), Villars tiendra bon pour un succès 4-3, satisfaisant pour le coach Rich Metro. 
 
Première journée et premier choc, entre Briançon et Angers, un des quarts de finale de la saison passée. Les Ducs se déplaçaient dans les Hautes-Alpes avec beaucoup de sérénité : vainqueurs de Rouen quatre jours plus tôt et pourvus d'une équipe enfin au complet. La défense angevine, prometteuse, a reçu beaucoup d'éloges avant le coup d'envoi de la saison. Celle-ci a fait des merveilles puisqu'elle a permis à Florian Hardy, tout de même crédité de 31 arrêts, de blanchir les Diables Rouges. Les réalisations de Michael Busto et Jeff May dans le premier tiers ont été suffisantes. Angers gagne le match 2-0.
 
Grenoble, qui affiche clairement la volonté d'arracher au moins un trophée cette saison, a dû batailler jusqu'au bout à Morzine pour empocher la victoire dans un match rythmé. Il faut dire que les deux équipes ne se sont jamais quittées au tableau de marque, les Pingouins prenant toujours les devants mais les Brûleurs de Loups revenant systématiquement au score. Malgré trois points de son défenseur suédois Robin Weihager, Morzine-Avoriaz a cédé au cours de la séance des tirs au but, Ed McGrane offrant le succès aux Isérois 4-3.
 
Gap effectuait un déplacement périlleux chez le dernier vainqueur de la Coupe de France, Dijon. Et les Ducs n'ont pas failli à leur statut, dominant outrageusement les Rapaces et montrant de cette manière qu'ils en auront encore dans le ventre cette année. Gap était pourtant revenu à une longueur d'avance à moins de cinq minutes de la fin (3-4) avant que les Dijonnais ne mettent un dernier coup de collier dans les dernier instants. Tim Crowder, signature récente, a obtenu 3 points, 2 pour Nicolas Ritz, Kyle Hardy, Janos Vas et Aram Kevorkian, Dijon bat Gap sur le score de 6-3.
 
Les résultats :
 
Strasbourg 0 - 3 Caen
Mulhouse 4 - 3 Chamonix
Rouen 2 - 4 Épinal
Villars-de-Lans 4 - 3 Amiens
Briançon 2 - 0 Angers
Morzine-Avoriaz 3 - 4 Grenoble (t.a.b.)
Dijon 6 - 3 Gap