Lock-out NHL : les stars rentrent déjà en Europe

RINNE Pekka-100520-057Le moins que l'on puisse dire est que les clubs européens n'ont pas traîné à signer les joueurs de NHL pour le lock-out. La preuve que des discussions informelles ont lieu depuis longtemps. Il faut maintenant s'activer vite pour activer rapidement les transferts.

Le bon coup du jour est réalisé par le Kärpät Oulu : dynastique il y a quelques années, le club du nord de la Finlande était rentré dans le rang, mais il a frappé fort. Le gardien Pekka Rinne, le défenseur Joni Pitkänen et l'attaquant Jussi Jokinen.

Les Suisses aussi ont vite rapatrié les leurs. Mark Streit a signé à Berne, et Zoug a fait revenir Damien Brunner et engagé l'arrière Rafael Diaz. Mais le recrutement d'un autre arrière helvète de NHL (Luca Sbisa) a échoué pour raisons financières.

En Russie, Kazan - qui avait amassé les stars en 2005 - affirme son intention de n'engager personne dans l'immédiat. Ilya Kovalchuk a donc trouvé cette fois un autre point de chute, le SKA Saint-Pétersbourg. Le Traktor Chelyabinsk a engagé l'attaquant biélorusse Andrei Kostsitsyn et le vainqueur de la Coupe Stanley, Vyacheslav Voïnov. Mais le club de KHL qu'on attend le plus renforcé est le Slovan Bratislava, qui a déjà fait revenir un ancien de la maison, le vétéran défensif Lubomir Visnovsky.

Le nouveau représentant tchèque de KHL, le Lev Prague, a lui aussi été à la pêche, avec Jiri Hudler et Jakub Voracek. Mais dans la conquête du public pragois, le Slavia Prague a réagi. On le disait en danger avec la création d'un concurrent de KHL, car le Slavia est le club le moins populaire. Alors, l'entraîneur-manager Vladimir Ruzicka a recruté Vladimir Sobotka et a surtout fait revenir la star Roman Cervenka.

Si les Tchèques reviennent au pays, c'est en effet surtout dans leurs clubs d'origine. Jaromir Jagr est rentré à la maison à Kladno (club qu'il possède désormais), tout comme Tomas Plekanec et Jiri Tlusty. Et ce n'est pas fini puisque les négociations sont en cours avec Tomas Kaberle et Marek Zidlický. Impressionnant ! Mais le champion Pardubice n'a pas l'intention de se laisser faire : il a fait revenir Ales Hemsky et travaille sur la piste David Krejci. Quant à Vitkovice, il a musclé sa défense avec Pavel Kubina et Roman Polák. Soyons clair : l'Extraliga tchèque va encore être le championnat le plus renforcé par le lock-out.