Angers - Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, 2e journée)

Les Pingouins domptent la banquise angevine

2012-09-22-Angers-Morzine3Morzine-Avoriaz se déplace à la patinoire du Haras pour la seconde journée de Ligue Magnus. Devant une belle affluence (1000 spectateurs), Angers est privé de Brian Henderson et Morzine-Avoriaz se présente au complet.

Le match démarre fort du côté des hommes de Jay Varady. Les Ducs campent dans la zone offensive mais Henri-Corentin Buysse est vigilant devant sa cage. Comme toujours, le portier de Morzine réalise de grands matchs sur la patinoire d'Angers. Auteur d'arrêts spectaculaires devant Tomas Baluch (1') ou encore Braden Walls (2'), le cerbère visiteur rassure ses partenaires. Un brin de réussite – qui sied aux grands gardiens – l'aidera lorsque Éric Fortier s'amuse avec lui. Le numéro 9 des Ducs récupère le palet devant le slot et met au sol Buysse avant de placer la rondelle du revers... sur la base du poteau gauche (5').

Les Morzinois ont eu chaud mais le score est toujours nul et vierge. Le jeu est rapide et on ne voit qu'une équipe sur la glace. Néanmoins, les rares incursions morzinoises sont tranchantes, à l'image de Guillaume Doucet qui inquiète Hardy après un bon travail côté gauche (9'). Les Angevins sont clairement un cran au-dessus, mais le manque de réalisme, conjugué à la très belle performance d'Henri-Corentin Buysse, fait que le score n'évoluera plus.

À la reprise, les débats s'équilibrent et les fautes commencent à pleuvoir du côté angevin. Tour à tour, Pavol Mihalik, Jonathan Harty et Marc Bélanger se retrouvent sur le banc des pénalités. Rien de bien dangereux pour les locaux car la défense angevine tient bon la baraque et anéantit quasiment toutes les velléités offensives des joueurs de Tom Hartogs.

2012-09-22-Angers-Morzine2Mais le jeu proposé par les deux équipes est moins fluide. Conséquence vraisemblablement de la débauche d'énergie livrée au premier tiers. Peu de tirs, même si Angers aurait pu faire la différence lors d'une supériorité numérique en fin de période. Mais Buysse s'interposera par deux fois devant Jeff May (tir de la bleue, 38') et Cody Campbell (tir à ras du montant gauche devant le slot, 39').

Le troisième tiers reprend sur les même bases que le premier. À savoir une domination angevine constante, malgré une pénalité au bout de 30 secondes contre Julien Albert coupable d'une charge à contre-temps. Alors que le public se demande comment Angers va pouvoir s'en sortir, Tomas Baluch délivre le Haras. Éric Fortier sert le numéro 56 des Ducs qui tire à ras glace entre les jambières de Buysse, masqué sur ce coup-là par une forêt de jambes (1-0, 47'20"). Trois secondes plus tard, Jeff May – incontestablement le leader de la défense angevine – sera pénalisé sévèrement par le zèbre de la rencontre Savice Fabre pour une charge incorrecte. Ennuyeux pour des Ducs déjà privés sur blessure de Michael Busto depuis le début de ce troisième tiers.

Quelques instants plus tard, Braden Walls écope d'une pénalité stupide en donnant un coup de crosse sur la mitaine de Buysse alors que celui avait gelé la rondelle et que l'arbitre avait sifflé ! Une pénalité qui coûtera cher puisque Robin Weihager égalise d'un tir de la bleue, alors que Florian Hardy était masqué (1-1, 51'18"). Les Angevins poussent mais ni Jonathan Bellemare en break (55'), ni Marc Bélanger en angle fermé (57') n'arrivent à tromper la vigilance de Buysse. Dès lors la prolongation est inéluctable et les Morzinois vont même la commencer en supériorité puisque Juho Jokinen écope d'une pénalité quelques secondes avant la fin du temps réglementaire.

2012-09-22-Angers-Morzine1Une prolongation qui ne donnera rien malgré des tentatives des deux côtés. Evan Cheverie loupe une cage vide assez inexplicablement (65') et Buysse – une nouvelle fois – stoppe un missile de Jeff May de façon assez incroyable (69'). Le défenseur angevin aux 141 matchs d'AHL viendra d'ailleurs le féliciter pour cet arrêt.

Place aux tirs aux buts et les Morzinois se montreront à leur avantage. Tout d'abord par Peter Szabo qui loge la rondelle entre les jambières de Florian Hardy, pas assez prompt sur ce coup-là. Puis par Evan Cheverie qui a bien fixé Hardy. Ce dernier n'a esquissé aucun mouvement... Entre-temps, Henri-Corentin Buysse avait stoppé les deux tentatives angevines de Cody Campbell et Jonathan Bellemare. À noter une superbe mitaine sur le tir du capitaine angevin !

Le portier morzinois, pour l'ensemble de son œuvre, pouvait bien faire exploser sa joie et plonger sur la glace devant des supporters angevins forcément déçus.

Une victoire qui n'est certes pas un hold-up tant les Morzinois sont appliqués et volontaires dans le jeu. Mais les Ducs, avec plus de réalisme, auraient pu et du l'emporter. Ils marquent néanmoins un point...

Étoiles du match : *** Henri-Corentin Buysse (Morzine), ** Robin Weihager (Morzine), * Tomas Baluch (Angers).

 

Angers - Morzine-Avoriaz 1-1 (0-0, 0-0, 1-1, 0-0) / 0-2 aux tirs au but
Samedi 22 septembre 2012 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Maxime Durand et Pierre Dehaen.
Pénalités : Angers 24' (0', 6', 8'+10') ; Morzine 8' (0', 2', 6').
Tirs : Angers 38 (15, 8, 13, 2) ; Morzine 18 (4, 8, 3, 3).

Évolution du score :
1-0 à 47'20" : Baluch assisté de Fortier et Michel
1-1 à 51'18" : Weihager assisté de Besson et Szabo (sup. num)

Tirs au but :
Angers : Campbell (raté), Bellemare (raté).
Morzine-Avoriaz : Szabo (réussi); Cheverie (réussi).


Angers

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Pavol Mihalik – Jeff May ; Gary Lévêque – Michael Busto ; Jonathan Harty – Charlie Doyle.

Attaquants : Jonathan Bellemare (C) – Braden Walls – Marc Bélanger ; Éric Fortier – Cody Campbell – Tomas Baluch (A) ; Robin Gaborit – Valentin Michel ou Juho Jokinen – Julien Albert (A).

Remplaçants : Alexis Neau (G), Étienne Chiappino, Léonard Nalliod-Izacard, Nicolas Hebert. Absent : Brian Henderson (blessé).