Toulouse-Blagnac – Courbevoie (Division 1, 3e journée)

La berceuse toulousaine

Nous voici à Blagnac pour le premier match de la saison à domicile pour les Bélougas qui reçoivent ce soir les Coqs de Courbevoie. La première journée ayant été reportée, il ne s'agit que du deuxième match de championnat pour les locaux qui ont réussi à prendre les deux points du coté d' Amneville. Leurs adversaires du soir ont raté leurs deux premiers matchs. Avec deux défaites au compteur ils ont déjà l'obligation de gagner pour ne pas être distancés au classement. C'est dans une patinoire moyennement remplie (983 spectateurs) que les Bélougas vont tenter de réussir leur début de saison pour prendre le chemin de l'objectif annoncé : atteindre les play-offs.

Un démarrage raté

Les premiers échanges sont nerveux. Moins de deux minutes de jeu se sont écoulées et Terry Prunier prend un shoot à mi-distance et manque de tromper un Jure Verlic vigilant. Le match est lancé. Les Bélougas continuent sur leur lancée et mettent une grosse pression sur le but adverse. A la 7e minute, Valtteri Autio traverse seul la patinoire, et tire. Celui-ci est repoussé mais l'équipe a bien suivi et Sébastien Savajol réussit à mettre Kevin Codevelle en bonne position. Son tir instantané passe sous la jambière de Jure Verlic. 1-0 pour les Bélougas. Premier but à domicile, les spectateurs ont de quoi espérer car ce début du match dominé laisse entrevoir de bonnes possibilités pour la suite. Mais voilà, c'est vite oublier que le hockey sur glace est un sport où le manque de concentration, même de quelques secondes, peut être fatal. Un contre des Coqs magnifiquement mené et conclu par Benjamin Rubin se charge de rappeler aux locaux que rien n'est acquis.

Ce but est le premier coup porté au moral des troupes de Benoît Pourtanel. Toulouse ne maîtrise plus le jeu. La première alerte, c'est à la 12e minute où André Menard qui après une traversée fantastique dans la défense blagnaco-toulousaine rate de peu le cadre. Les Bélougas ne jouent plus les palets et ne font strictement aucune mise en échec. Ce qui devait arriver arriva. À la 17e minute, après une très belle boulette d'un défenseur derrière le but, Matus Hanes trouve le fond des filets. 2-1 pour Courbevoie. Ce premier tiers s'est révélé catastrophique pour les Bélougas qui n'ont pas réussi à se remobiliser après l'égalisation. Le jeu est inexistant et il va falloir se remotiver pour éviter le naufrage.

Une équipe en perdition.

À peine le coup d'envoi du 2e tiers donné, et après un cafouillage devant le but Benjamin Rubin trompe Sami Koskela. 3-1, Courbevoie prend le large. Le ciel tombe littéralement sur la tête des locaux. Encore une fois le manque total de concentration aura été payé cash. À ce moment les Bélougas sont au fond du gouffre, les joueurs patinent relevés, on ne sent plus l'envie de jouer. Quel dommage !

Courbevoie continue ses offensives sans vraiment être inquiété par une défense peu inspirée. À la 27e minute Michael Denis manque de saler l'addition pour les visiteurs mais un hors jeu signalé sauve les locaux. Ce tiers s'enlise avec un jeu assez pauvre, le match semble déjà terminé tellement il y a peu d'envie sur la glace. Les pénalités qui se succèdent contre les Coqs laissent espérer un regain de motivation pour les Bélougas. Mais c'est peine perdue, l'équipe est incapable de mettre correctement en place son jeu de power play même à 5 contre 3. et le score en reste à 3-1 pour Courbevoie.

Le réveil ne sonne toujours pas

Le 3e tiers démarre sur les mêmes bases que le 2e. Dès la troisième minute, William Place, magnifiquement servi par Alexandre Motte, envoie un missile au fond des filets de Sami Koskela. Encore une fois, en remontant sur la glace sans réelle motivation, il était très difficile aux Bélougas d'éviter d'encaisser ce but. Le reste du tiers n'est qu'une succession d'actions molles, aussi bien du côté de Courbevoie que de celui de Toulouse-Blagnac.

Conclusion

Ce match a été d'un rare ennui. Courbevoie fait la bonne opération en prenant les deux points face à une très faible équipe de Toulouse-Blagnac. Difficile de juger cette équipe des Coqs sur leur prestation de ce soir tellement le match a été joué sur un rythme de match d’entraînement.

Pour ce qui est de la performance des Bélougas, elle a clairement été catastrophique. Seul Sami Koskela s'en tire honorablement avec une prestation correcte dans les buts pour son premier match à domicile. Pour le reste de l'équipe, entre des blocs offensifs qui n'ont pas réussis plus de 16 tirs cadrés en 60 minutes et des escouades défensives qui laissent des palets filer directement sur les attaquants adverses, l'équipe n'est clairement pas au point. Il est sûr que c'est un match de début de saison et que les différentes recrues ont besoin de s'intégrer et d'apprendre à jouer dans le dispositif défini par l’entraîneur. Mais quand même, lâcher un match alors que l'équipe n'est menée que d'un but, voir des joueurs jouer relevés et ne plus patiner alors qu'il reste 40 minutes de jeu, c'est assez inquiétant. Il faut seulement espérer que ce match ne soit qu'un gros passage à vide, sinon l'objectif des play offs risque de s'éloigner bien vite.

 

Toulouse-Blagnac - Courbevoie 1-4 (1-2, 0-1, 0-1)
Samedi 22 septembre 2012 à la patinoire Jacques-Raynaud. 983 spectateurs.
Arbitrage de Marie Tjana Picavet assisté de Adrian Popa et Frederic Hemmery.
Pénalités : TBHC 24' (4', 10', 10'), Courbevoie 28' (16', 8', 4').

Évolution du score :
1-0 à 06'29" : K. Codevelle assisté de Savajol et Fournier
1-1 à 07'13" : Rubin assisté de Gadoury et Tremblay
1-2 à 16'07" : Hanes assisté de Motte
1-3 à 20'47" : Rubin assisté de Tremblay
1-4 à 42'25" : Place assisté de Motte et Bougaran


Toulouse Blagnac

Gardien : Sami Koskela.

Défenseurs : Valtteri Autio – Kévin Codevelle ; Maxime Michaud (A) - David Gaydon ; Irwin Curtet – Terry Prunier.

Attaquants : Sébastien Savajol (C) – Karl Fournier – Olivier Gamache ; Jimi Palanto – Rémi Peronnard (A) – Alexis Codevelle ; Augustin Gillardin – Bryan Ten Braak – Jérémy Pradel ; Harold Ten Braak.

Remplaçants : Pierre Mauffrey (G), Damien Gadiot, Clément Blaser, Rémi Doroginsky.

Courbevoie

Gardien : Jure Verlic.

Défenseurs : William Place - Vladimir Konopka ; Roman Jasko - Luc Tanesie ; Udo Marie.

Attaquants : Kevin Gadoury - Benjamin Rubin - Julien Tremblay ; Alexandre Motte - André Menard - Matus Hanes ; Anthony Denis - Michaël Denis - Arnaud Bougaran.

Remplaçants : Yannick Wilfart (G), Benjamin De Avelar, Nicolas Domalain.