Ligue Magnus (3e journée) : Grenoble seul leader ?

Ils ne sont plus que trois. Trois clubs encore invaincus après seulement deux journées de championnat. Épinal, Grenoble et Villard-de-Lans, les insoumis en question, sont en pleine confiance. Mais ils pourraient vite finir par tomber. Comme les autres. Car le trio, certes en appétit, doit digérer ce week-end un sacré menu s'il veut garder les rênes de la Ligue Magnus. Face aux leaders se présentent des adversaires morts de faim. Et déjà en manque de points.

Premier à mettre son invincibilité en jeu, Grenoble est a priori le mieux loti. Les Brûleurs de Loups reçoivent Gap, dès ce soir, sur leur glace de Pôle Sud, trois jours seulement après une première victoire contre les Rapaces, en Coupe de la Ligue (5-2). Les Isérois tournent déjà à bloc, avec un groupe, comme l'an passé, plutôt homogène. Et pourraient du coup, s'emparer, en solo, de la première place. Les Haut-Alpins, à l'inverse, ont été battus d'entrée à Dijon (6-3). Avant de perdre le derby contre Briançon, en prolongation, dimanche dernier (3-2). Mais Jean-François Dufour et ses hommes sont méfiants, tout de même. L'an passé, Gap était venu s'imposer à Grenoble, en marquant deux fois dans les cinq dernières minutes (3-2).

Épinal n'a plus peur de rien. Ni de personne. Les Vosgiens ont attaqué leur championnat en gagnant à Rouen et contre Chamonix. Soit deux membres du top 4 de la saison dernière. Rien que ça. S'ils veulent se maintenir dans les hautes sphères de la ligue, les Dauphins, enfin au complet en défense avec le retour du Finlandais Jan Hagelberg, vont devoir remettre ça demain soir chez le voisin dijonnais, 2e l'an passé en saison régulière. Et ils en sont capables, les bougres. Battu samedi dernier à Grenoble (3-2), Dijon doit encore hausser son niveau de jeu. Les Ducs comptent sur la réussite de Tim Crowder en attaque (3 buts et 2 assistances cette saison) pour se remettre à gagner.

Voir Villard-de-Lans détenir la meilleure attaque du championnat, avec 11 buts inscrits en deux matchs, cela surprend un peu tout le petit monde du hockey français, pas franchement habitué à voir les Ours faire la leçon à leurs adversaires. Sur le papier, les joueurs du Vercors ne devraient pas avoir grand mal à enchaîner avec une troisième victoire, puisqu'ils affrontent Chamonix, lanterne rouge et plus mauvaise défense de LM. Sur le papier, seulement. Parce qu'en pratique, les Haut-Savoyards, après deux défaites à l'extérieur, n'ont déjà plus le choix. Il leur faut, maintenant, enfin marquer des points. "Concéder une nouvelle défaite nous entrainerait dans une spirale négative, d'où il est toujours délicat de sortir", affirme, sur le site du club, l'entraîneur des Chamois, Stéphane Gros, qui pourra compter sur Laurent Gras, de retour de blessure, mais pas sur Francis Charland, toujours suspendu.

Triple champion de France en titre, Rouen ne peut décemment pas rester avant-dernier, virtuellement condamné aux play-downs. Sur l'île Lacroix, personne n'imagine les Dragons s'incliner une troisième fois de rang. Et les Normands veulent absolument se reprendre. Mais attention, tout de même, à ne pas prendre Mulhouse à la légère. Le promu alsacien a déjà pris le rythme de l'élite.

Lancé après sa victoire dans le derby des Hautes-Alpes, dimanche dernier à Gap, Briançon doit maintenant trouver sa vitesse de croisière. Et tant pis pour Caen. Les Drakkars descendent dans la cité Vauban sans Pierre Bennett (adducteurs), Kevin Da Costa (luxation de l'épaule droite) et Miro Rahkola. Angers se déplace à Strasbourg sans Brian Henderson, mais avec Michael Busto, remis de ses pépins physiques. Les Ducs, seulement deux buts encaissés en deux matchs, seront favoris à l'Iceberg, tant l'Étoile Noire peine ces derniers mois à s'imposer sur sa glace. Morzine, enfin, accueille Amiens. Deux équipes qui, le week-end passé, ont battu les deux grands favoris du championnat. La partie s'annonce tendue.

Le programme :

Grenoble (3e, 4 pts, 2 v) - Gap (12e, 1 pt, 1 dap, 1 d), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 70 % / Gap 30 %.

Strasbourg (11e, 2 pts, 1 v, 1 d) - Angers (4e, 3 pts, 1 v, 1 dap), demain à 17 h 30. La cote : Strasbourg 40 % / Angers 60 %.

Rouen (13e, 0 pt, 2 d) - Mulhouse (6e, 3 pts, 1 v, 1 dap), demain à 20 heures. La cote : Rouen 70 % / Mulhouse 30 %.

Dijon (7e, 2 pts, 1 v, 1 d) - Épinal (1er, 4 pts, 2 v), demain à 20 heures. La cote : Dijon 40 % / Épinal 60 %.

Chamonix (14e, 0 pt, 2 d) - Villard-de-Lans (2e, 4 pts, 2 v), demain à 20 h 30. La cote : Chamonix 55 % / Villard-de-Lans 45 %.

Morzine/Avoriaz (5e, 3 pts, 1 v, 1 dap) - Amiens (8e, 2 pts, 1 v, 1 d), demain à 20 h 30. La cote : Morzine/Avoriaz 60 % / Amiens 40 %.

Briançon (10e, 2 pts, 1 v, 1 d) - Caen (9e, 2 pts, 1 v, 1 d), demain à 20 h 30. La cote : Briançon 80 % / Caen 20 %.

Prochaine journée (samedi 6 octobre) : Mulhouse - Grenoble, Épinal - Briançon, Angers - Rouen, Amiens - Dijon, Caen - Chamonix, Villard-de-Lans - Strasbourg, Gap - Morzine/Avoriaz.