Angers - Rouen (Ligue Magnus, 4e journée)

Le crunch aux Ducs

2012-10-06-Angers-RouenC'est dans une patinoire du Haras plein à craquer que les Ducs d'Angers reçoivent les Dragons de Rouen pour le choc de la quatrième journée. Les deux équipes qui ont toutes deux remporté leur dernier match de championnat et de coupe montent sur la glace avec des effectifs quasiment au complet puisque Raphaël Faure est absent coté visiteur et Nicolas Hébert est indisponible chez les Ducs.

Le tiers commence à vive allure par une grosse pression des Angevins dans le camp rouennais avec de solides mises en échec et un gros travail derrière la cage. Tomas Baluch, après une récupération de palet par Éric Fortier, loupe d'ailleurs de peu le cadre. Le bon début de match des Ducs est interrompu par deux pénalités coup sur coup de Julien Albert et Jonathan Harty. Le power-play des Dragons ne parvient pas à s'installer, et ce à cause du bon travail défensif des Ducs qui arrivent à tuer cette double infériorité sans que leurs adversaires ne puissent tirer à la cage de Florian Hardy. Mais quelques instants plus tard, Juraj Stefanka récupère le palet en fond de zone et le redonne de suite à Johan Åkerman qui tire à la cage. Hardy laisse un énorme rebond qui arrive dans la crosse de Romain Gutierrez qui n'a qu'à poser le palet au fond (0-1, 06'11'').

2012-10-06-Angers-Rouen2Les Ducs ne se laissent pas abattre et continuent à presser la cage de Lhenry, mais les incursions de Charlie Doyle (10') et de Braden Walls bien servi par Cody Campbell qui loupe son duel face au portier rouennais (13') n'y feront rien. L'égalisation interviendra à la seizième minute ; Walls récupère un palet dans sa zone fonce droit devant et sert parfaitement Michael Busto en entrée de zone afin que ce dernier décoche un tir qui file entre les bottes de Lhenry (1-1, 16'55''). La machine angevine est lancée à plein régime, et à la toute fin de tiers, alors que Angers évolue à un homme en plus suite à une faute appelée, Bellemare offre un caviar à Jeff May de derrière la cage. Le défenseur qui arrivait à pleine vitesse place le palet en pleine lucarne, ce qui permet à Angers de rentrer aux vestiaires avec un léger avantage (2-1, 19'04'').

Le second tiers commence de la même manière, avec toujours une grosse pression angevine, et la  première faute rouennaise intervient sans conséquences pour les visiteurs. Mais Angers est très à l'aise en 5 contre 5 et sur les contre-attaques ; Busto rentre rapidement dans la zone rouennaise, lance à la cage, mais Lhenry laisse un rebond et Tomas Baluch pousse le puck une nouvelle fois entre les bottes, ce qui permet de creuser l'écart (3-1, 24'20''). L'engagement qui suit est récupéré par les Angevins et par Julien Albert qui lance Robin Gaborit ; le numéro 11 se retrouve face au gardien tricolore et décoche un puissant tir du poignet qui termine en pleine lucarne, 19 secondes seulement après le troisième but (4-1, 24'39'').

2012-10-06-Angers-Rouen3Ce but refroidit quelque peu refroidir les ardeurs de Rouen qui se prend une nouvelle pénalité, mais les Angevins la jouent un peu trop facile à l'image de Jeff May. Pourtant à l'aise dans les relances, il se loupe cette fois-ci totalement sur une passe du revers qui termine dans la crosse de Thinel, le Québécois file en contre et trompe Hardy sur un tir rapide côté bouclier qui permet aux Dragons de rester dans la partie (4-2, 28'04''). La fin du tiers sera un peu plus hachée avec un jeu très brouillon offert par les deux équipes et surtout très peu de tirs cadrés.

Rouen rentre sur la glace avec une plus grande envie et installe de suite son jeu dans le camp adverse, sans pour autant inquiéter Florian Hardy grâce notamment à l'excellent jeu défensif des Ducs. Les arrières font un travail remarquable dans le placement et dans les interceptions, ce qui permet aux attaquants de créer tout de suite le danger sur la cage de Rouen. D'ailleurs c'est sur une contre-attaque emmenée par Walls et par Bellemare que le cinquième but des Ducs sera marqué par Campbell, sur un rebond laissé une nouvelle fois par Lhenry.

2012-10-06-Angers-Rouen4Les pénalités idiotes vont ensuite s'enchaîner du côté de Rouen, permettant aux locaux de jouer à cinq contre trois. Il faudra un poteau, une transversale et une mitaine réflexe de Fabrice Lhenry pour que le sixième but ne soit pas marqué durant cette supériorité. Mais ce but interviendra à la suivante, due à une dureté de Janil sur Harty avec une nouvelle fois Campbell qui glisse le palet entre les jambes du cerbère des visiteurs (6-2, 52'40''). Les Dragons subissent et n'aiment pas cela : après deux solides charges de Harty, très actif ce soir, Thinel en bon capitaine va dire sa façon de penser au jeune Canadien, mais intelligemment Harty ne répond pas et Thinel part au banc d'infamie sous les huées du public. Le match se termine par plusieurs tirs des Dragons, mais Hardy répond présent.

Nouvelle victoire pour les Ducs d'Angers qui lancent un message à l'ensemble de la ligue après ce net succès face au rival normand. C'est avec d'excellentes individualités en défense comme en attaque mais surtout une grande solidarité que les Ducs ont su maitriser leur sujet. Pour Rouen, c'est une troisième défaite en quatre matches de championnat et cela commence à faire beaucoup pour le champion en titre qui est proche de l'état d'urgence. Avec un Fabrice Lhenry des plus fébriles ce soir, une attaque moribonde (mis à part Thinel), les Dragons n'ont pas su montrer un visage de gagnant ce soir ; revanche entre les deux équipes cette fois-ci en Coupe de la Ligue ce mardi à l'Ile Lacroix.

Désignés joueurs du match : Romain Gutierrez pour Rouen et Braden Walls pour Angers.

Étoiles : Cody Campbell (***), Braden Walls (**), Michael Busto (*).

 
 
Angers - Rouen 6-2 (2-1, 2-1, 2-0)
Samedi 6 octobre 2012 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Pierre Dehaen et Matthieu Loos.
Pénalités : Angers 14' (4', 6', 4') ; Rouen 12' (0, 4', 8').
 
Évolution du score :
0-1 à 06'11" : Gutierrez assisté de Stefanka et Åkerman
1-1 à 16'55" : Busto assisté de Walls et Mihalik
2-1 à 19'04" : May assisté de Bellemare
3-1 à 24'20" : Baluch assisté de Busto et Harty
4-1 à 24'39" : Gaborit assisté de Albert
4-2 à 28'04'' : Thinel (inf. num.)
5-2 à 46'06" : Campbell assisté de Walls et Bellemare
6-2 à 52'40" : Campbell assisté de Bellemare (sup. num.)
 

Angers

Gardien: Florian Hardy.

Défenseurs: Pavol Mihalik - Jeff May ; Gary Lévêque - Michael Busto ; Jonathan Harty - Charlie Doyle.

Attaquants : Marc Belanger - Éric Fortier - Tomas Baluch (A) ; Cody Campbell - Braden Walls - Jonathan Bellemare (C) ; Julien Albert (A) - Juho Jokinen – Valentin Michel (ou Robin Gaborit)

Remplaçants : Alexis Neau (G), Étienne Chiappino, Paul Bahain, Léonard Nalliod-Izacard, Brian Henderson. Absent : Nicolas Hébert.

Rouen

Gardien: Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Lauri Lahesalu - Miroslav Durak ; Johan Åkerman (A) - Andrej Tavzelj ; Jonathan Janil ; Léo Guillemain.

Attaquants : Marc-André Thinel (C) - François-Pierre Guénette (A) - Ilpo Salmivirta ; Julien Desrosiers - Éric Castonguay - David Fredriksson ; Juraj Stefanka - Romain Gutierrez – Anthony Rech ; Loup Benoit.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Florent Aubé, Matthieu Chevalier, Anthony Gonçalves, Maxime Joly. Absent : Raphaël Faure.