Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, 5e journée)

Rouen se hisse !

2012-10-13-Rouen-Chamonix3Face à Rouen, Chamonix a concédé sa cinquième défaite en autant de journées, leur compteur de points reste vierge. Si l’affiche le promettait, ce choc du bas de tableau n’a pas donné lieu à un vrai combat de play-down. Les Rouennais ont livré une prestation sérieuse qui va rassurer les Haut-Normands, dont la performance en supériorité et l’exploit (tour du chapeau) de Desrosiers ont littéralement mis au supplice les Rhône-Alpins auteur d’un seul bon tiers (le premier).

Les Huskies ont pourtant bien démarré la rencontre. Charland est le premier à tirer (0’19) sans véritable contradiction. Rapidement, les visiteurs obtiennent leur première supériorité. Lhenry essuie une salve de tirs tous plus dangereux les uns que les autres. Lauzon (3’06), Audibert (3’44), Silvennoinen (4’26) seront des artilleurs frustrés par un solide gardien international. Gras, lui, sera imprécis (3’55). Sur sa lancé le CHC, via une percée de Terrier (5’38), continue d’être très menaçant mais il est toujours enrayé par le vétéran de la ligue Magnus.

2012-10-13-Rouen-ChamonixPuis, sur une pression offensive du RHE 76, Pacha dégage directement dans une tribune. Les Dragons jouent bien le jeu de puissance qui en découle. Rech (7’10) puis Castonguay (7’30) auraient pu ouvrir le score sans le brio de Fouquerel. Ce sera donc Desrosiers qui déflorera le tableau de marque, d’un tir frappé fort en haut du slot à mi-hauteur (1-0 à 08’54).

Les joueurs de Haute-Savoie mettent d’abord du temps à s’en remettre. Ils manquent un power-play (12’12). Ensuite, ils ont deux occasions, leurs dernières (déjà) de la partie. Deux échappées. Sur la première Audibert ne cadre pas son tir (12’53). Sur la seconde, Lhenry stoppe magistralement la feinte de Lauzon de sa jambière droite (14’16).

Les joueurs de Stéphane Gros poursuivent leurs efforts mais ne capitalisent pas sur un troisième avantage numérique où Lhenry maintient son équipe en avance, et ils rentrent bredouille au vestiaire.

Le contingent de Rodolphe Garnier revient sur la glace avec plus de rigueur. Même s’il reste muet sur une attaque à cinq parce que la déviation de Stefanka manque le cadre (21’11). Julien Desrosiers échoue sur le gardien (26’43) avant de retrouver les filets en reprenant un rebond de Thinel dans le haut des filets (2-0 à 26’59).

2012-10-13-Rouen-Chamonix4Si Castonguay manque le coche (9’40), Latulippe, avec sa crosse, ne manque pas le visage de Benoit. Le Canadien est affublé d’une double pénalité (2'+2'). C’est un des faits majeurs de la partie. Car Desrosiers ne rate pas la mire (3-0 à 30’02) dans les deux premières minutes de prison. L’ailier inscrit là un troisième but de suite ! Puis Janil, abandonné devant Fouquerel, se joue du gardien d’une ruse habile dans les deux minutes suivantes (4-0 à 31’03).

Dorénavant, même si Pacha de loin en power-play envoie le puck à ras la glace entre les jambières d’un Lhenry un peu froid (4-1 à 34’32), la messe est dite. Les joueurs démontrent leur frustration. Lauzon sur Rech (37’21). Charland (?) et Stefanka... en rentrant au vestiaire.

Rouen va archi-dominer le dernier tiers. Toucher deux montants : Desrosiers (45’03) et Salmivirta (53’51). Fouquerel sortira un arrêt impeccable devant Benoit qui aurait peut-être du préférer la passe (51’10). Mais il devra s’incliner lorsque Salmivirta le provoque en duel lors d’une attaque surnuméraire (5-1 à 50’52). En fin de match, Biscard, profite de largesses rouennaises pour resserrer le score. Dans le cœur du slot, l’ailier glissera la rondelle entre les jambières de Lhenry (5-2 à 58’51).

La défaite sera sans doute moins pénible avec ce second but chamoniard mais n’évite pas aux Huskies l’enlisement au classement de ligue Magnus pendant que Les Dragons s’y redressent chichement.

  

Rouen - Chamonix 5-2 (1-0, 3-1, 1-1)
Samedi 13 octobre 2012 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 1977 spectateurs.
Arbitrage de M. Bliek assistés de MM. Smeeckaert et Salmon.
Pénalités : Rouen 20' (6', 4'+10', 0') ; Chamonix 12' (2', 8', 2').
Lancers : Rouen 47 (10, 21, 16) ; Chamonix 24 (15, 4, 5).
Chances : Rouen 13 (3, 5, 5) ; Chamonix 4 (4, 0, 0).

Évolution du score :
1-0 à 08'54" : Desrosiers assisté de Thinel (sup. num.)
2-0 à 26'59" : Desrosiers assisté de Thinel
3-0 à 30'02" : Desrosiers assisté de Thinel et Guénette (sup. num.)
4-0 à 31'03" : Janil assisté de Stefanka et Rech (sup. num.)
4-1 à 34'32" : Pacha assisté de Terrier et Charland (sup. num.)
5-1 à 50'52" : Salmivirta assisté de Janil et Gutierrez
5-2 à 58'51" : Biscard assisté de Masson


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Johan Åkerman (A) ; Andrej Tavzelj – Miroslav Durak ; Léo Guillemain-Paillie puis Raphaël Faure à 15'44" – Jonathan Janil.

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech – Juraj Stefanka – Romain Gutierrez ; Ilpo Salmivirta – Loup Benoit – Éric Castonguay ; Maxime Joly (de 40’00 à 50’00)

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Florent Aubé, Maxime Joly. Absent : David Fredriksson (suspendu).

Chamonix

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Omar Pacha – Andreas Nilsson ; Riku Silvennoinen – Damien Torfou ; Fabien Veydarier – Arthur Cocar.

Attaquants : Francis Charland – Carl Lauzon – Jay Latulippe ; Arnaud Hascoet – Laurent Gras (A) – Alexandre Audibert (C) ; Patxi Biscard – Clément Masson (A) – Matthias Terrier.

Remplaçants : Tom Charton (G) et Clément Colombin. Absents : Richard Aimonetto (?), Kai Öhberg (tendon d’achille), Jérémy Ares.