Angers - Gap (Ligue Magnus, 5e journée)

Angers gagne devant ses légendes

ZACHARIASmichael111126178Ce week-end était dédié aux festivités du côté des Ducs d'Angers, à l'occasion des 30 ans du club. Plusieurs anciennes gloires angevines avaient fait le déplacement pour le repas du club la veille et pour ce match. On notera la présence de Ville Koivula (ex-gardien, vainqueur de la coupe de France 2007), Eerikki Koivu (défenseur des Ducs, 2000-2001 et 2002-2003), Stéphane Gachet (défenseur de 1994 à 1997) mais surtout l'emblématique n°62 des Ducs d'Angers : Sylvain Beauchamp, capitaine d'Angers de 1991 à 1996 et artisan du titre Nationale 1B en 1993. Il reste à l'heure actuelle le deuxième meilleur pointeur des Ducs derrière Jonathan Bellemare.

Juste avant le coup d'envoi, Michaël Juret, le président des Ducs, décide de retirer définitivement les numéros 19 (Martin Lacroix), 21 (Alain Vogin) et 62 (Sylvain Beauchamp). Le coup d'envoi peut être donné entre des Angevins diminués (absence de Tomas Baluch blessé) et des Gapençais revigorés par leur dernier succès contre Morzine (4-1).

Pas de round d'observation, car les Angevins se jettent vers l'avant. Les Rapaces résistent tant bien que mal grâce notamment à un Michael Zacharias des grands soirs. Il stoppe coup sur coup des tentatives de Marc Bélanger (3') et de Michael Busto rentré plein axe (5'). Gap a du mal à s'approcher de la cage angevine et le premier tir - timide - est l'œuvre de Milan Tekel au bout de sept minutes de jeu. Les Ducs continuent leur pressing mais Zacharias continue son festival... Souvent mis à contribution, il répond présent et laisse peu de rebonds. Il soulage également ses défenseurs en faisant des relances précises de la crosse.

La première supériorité numérique locale intervient à la moitié de cette période. Les Angevins pilonnent le but des Rapaces mais rien ne rentre, pas même le tir en angle fermé de Cody Campbell, dévié in-extremis du bouclier par le gardien sur son poteau droit (11'). Quelques minutes avant la fin du tiers, Zacharias dévie aussi de la botte gauche un missile de Jeff May qui aurait pu faire mouche (17'). Un tiers à sens unique, donc, mais le portier visiteur laisse ses partenaires dans le match en gardant sa cage inviolée.

FORTIEReric110903088Le retour sur la glace est moins joyeux pour les Angevins. En effet, les Gapençais qui semblaient au bord de l'asphyxie en première période ont retrouvé un second souffle. Ils commencent à inquiéter de plus en plus Florian Hardy, le portier local. Les protégés d'Ari Salo se retrouvent rapidement en supériorité numérique mais n'arrivent pas à trouver la faille dans une défense angevine bien regroupée devant son impeccable gardien. Après cette infériorité, les Angevins tentent de repartir de l'avant, mais ni Jonathan Bellemare (idéalement servi devant le slot par Jonathan Harty, 28'), ni Jeff May (qui lance un missile dévié par le casque de Zacharias, 37') ne trouveront la solution. Ce deuxième tiers, bien plus équilibré que le précédent, voient Angevins et Gapençais rentrer dos à dos sur ce score nul et vierge.

Le troisième tiers reprend sur une supériorité angevine qui ne donne rien. Les Gapençais jouent crânement leur chance mais les incursions sont bien stoppées par l'arrière-garde angevine. Les Ducs se retrouvent alors en supériorité numérique sur un sévère "accrocher" à l'encontre de Niko Mäntylä. Il ne faut qu'une poignée de secondes aux Angevins pour débloquer leur compteur. Valentin Michel, posté devant le poteau droit de Zacharias, dévie astucieusement la rondelle entre les bottes du cerbère gapençais (1-0, 46'18"). Le Haras commence à peine à souffler que Gap remet les compteurs à zéro sur une superbe action collective, conclue par un magnifique tir en lucarne de l'inusable Milan Tekel (1-1, 47'35"). Quelques instants plus tard, Jay Varady - le coach angevin - sort Florian Hardy, touché vraisemblablement aux adducteurs et remplacé par le jeune Alexis Neau. Ce dernier sera mis à contribution de suite mais répond bien présent.

La troisième ligne angevine met un pressing important aux Gapençais qui n'arrivent pas à se sortir de leur zone. Gary Lévêque récupère à la bleue et lance vers la cage ; Zacharias laisse un rebond bien exploité par Julien Albert (2-1, 53'37"). Les Gapençais poussent mais rien n'y fera : cage vide inexplicablement loupée (56') et tir sur le poteau de Niko Mäntylä (58'). Ari Salo joue son va-tout en sortant son gardien mais Julien Albert, au buzzer, ajoute un troisième but pour Angers (3-1, 9'59").

Encore une victoire pour des Angevins en manque de réalisme (34 tirs au but contre 13 !) mais qui engrangent les points. Gap a joué crânement sa chance et aura eu l'occasion de l'emporter en fin de match. Mais la logique est respectée et les Ducs conservent seul leur seconde place au classement.

Étoiles du match : *** Mike Zacharias (Gap), ** Julien Albert (Angers), * Jonathan Harty (Angers).

 

Angers - Gap 3-1 (0-0, 0-0, 3-1)
Samedi 13 octobre 2012 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Matthieu Loos et Charlotte Girard.
Pénalités : Angers 4' (0', 4', 0') ; Gap 10' (4', 4', 2').
Tirs cadrés : Angers 34 ; Gap 13.

Évolution du score :
1-0 à 46'18" : Michel assisté de Henderson (sup. num)
1-1 à 47'35" : Tekel assisté de Paradis et Virpiö
2-1 à 53'37" : Albert assisté de Lévêque
3-1 à 59'59" : Albert


Angers

Gardien : Florian Hardy [Alexis Neau à 49'51"].

Défenseurs : Pavol Mihalik - Jeff May ; Gary Lévêque - Michael Busto ; Jonathan Harty - Charlie Doyle.

Attaquants : Jonathan Bellemare (C) - Braden Walls - Marc Bélanger ; Éric Fortier - Cody Campbell - Valentin Michel ; Robin Gaborit - Brian Henderson - Julien Albert (A) ; Juho Jokinen (A).

Remplaçants : Alexis Neau (G), Nicolas Hébert, Léonard Nalliod-Izacard, Étienne Chiappino (blessé). Absents : Tomas Baluch (ligaments croisés du genou).