Coupe de France : Strasbourg aime les rebondissements

Le nombre d'équipes de division 3 encore qualifiées suggérait de possibles cartons pour l'entrée en lice des clubs de Ligue Magnus. Si Marseille avait créé la surprise à Toulon au premier tour, il n'y avait pas de miracle face à Briançon (0-14). Mais même face à un cador de D1 (Reims), le club associé Châlons-en-Champagne, qui bénéficie du prêt de joueurs rémois, a explosé 1-20, dont quatre buts en 3'22" lorsque les Gaulois ont eu la mauvaise idée de faire entrer leur second gardien.

Le deuxième score du jour est à mettre l'actif du tenant du titre Dijon, qui affrontait une équipe de division 1 (Annecy). Les visiteurs ont ouvert le score, mais les Ducs ont enchaîné par six buts dans les dix premières minutes, pour terminer à 16-1. Rouen a fait un peu pareil à Courbevoie (cinq buts en neuf minutes, 1-9 au final). Alors, aucun espoir même pour les clubs de D1 ? Neuilly-sur-Marne a failli prouver le contraire dans le match du jour : les Bisons sont remontés de 3-0 à 4-5 en deuxième période à Strasbourg... avant de s'incliner 8-5.

Il ne reste donc plus que trois clubs de D1 : Anglet (vainqueur 5-1 chez son collègue de division Toulouse-Blagnac), Brest (vainqueur 1-0 seulement de Cholet) et Reims (déjà cité). Lyon peut les rejoindre s'il gagne à Chambéry demain.

Sauf victoire de Chambéry ou d'Asnières (contre Caen) demain, la division 2 ne compte plus qu'un seul représentant, les Français Volants de Paris, vainqueur 5-1 à Deuil (D3). Les autres clubs de D2 ont vécu une soirée difficile. Vanoise a pris 1-10 contre Villard-de-Lans, dont quatre buts dans les neuf premières minutes, et Meudon a encaissé un 1-9 contre Amiens pour sa première confrontation contre une équipe de Magnus. Tours, qui attendait le derby contre le vieux rival Angers, a tenu un écart de deux buts jusque très tard, avant de s'incliner 3-7 au bout du compte.

Trois confrontations entre clubs de Ligue Magnus devaient faire trois malheureux. Mulhouse a eu peu d'espoir contre Épinal (2-7). Morzine-Avoriaz a fait respecter l'avantage de la glace - contrairement à la coupe de la ligue - contre Chamonix qui a pourtant mené quatre fois à la marque (7-4). Grenoble revient de loin : menés 3-1 à Gap, les Brûleurs de Loups ont égalisé puis se sont qualifiés aux tirs au but.