Angers - Épinal (Coupe de la ligue, 1/4 de finale aller)

Angers prend une (petite) option sur la qualification

Toujours privés de Tomas Baluch (genou), Étienne Chiappino (commotion) et Jeff May (main), Angers devra également se passer de Juho Jokinen (psoas) et de leur gardien Florian Hardy pour ce quart de finale aller de la coupe de la Ligue. Du côté d'Épinal, Fabien Leroy (quadruple fracture du doigt) manque à l'appel.

Devant un public nombreux (1064 personnes), Angers met la pression d'entrée et marque un but sur sa première action. Aleksis Ahlqvist est mis à contribution plusieurs fois de suite sur la même action mais, dépassé par les évènements, il devra s'incliner au bout de la troisième tentative d'Éric Fortier (1-0, 00'23"). Les Ducs poussent et mettent rapidement à la faute des Dauphins qui ne sont véritablement pas rentrés dans leur match. En supériorité numérique, les Angevins butent sur un Aleksis Ahlqvist qui reprend à peine ses esprits. Le gardien visiteur est un brin fébrile mais il annihile toutes les tentatives locales lors de cette première supériorité. Et contre toute attente, Épinal revient dans la partie lorsque Sébastien Gauthier – de la bleue – place la rondelle dans la lucarne opposée du jeune back-up des Ducs, Alexis Neau (1-1, 05'33"). Mais les Angevins reprennent rapidement les commandes lorsque Valentin Michel est le plus prompt à pousser la rondelle qui traîne entre les bottes d'Aleksis Ahlqvist (2-1, 05'59").

FORTIEReric110903088Les Ducs dominent outrageusement ce premier tiers et il s'en faut de peu que Marc Bélanger ne trompe la vigilance du portier finlandais des Dauphins (9'). Cependant, les hommes de Jay Varady n'arrivent pas à faire le break. En fin de tiers, ils se retrouvent même en infériorité lorsque Braden Walls part en prison pour une charge avec la crosse quelque peu stupide. Une supériorité que les Dauphins maîtrisent bien, mais de façon stérile. Pire pour eux, quelques secondes après la fin de cet avantage numérique, Brian Henderson – idéalement servi par Robin Gaborit – s'y reprend à deux fois pour battre Alexis Ahlqvist (3-1, 19'44"). Les Ducs repartent donc au vestiaire avec deux buts d'avance, mais ont perdu leur défenseur slovaque Pavol Mihalik (qui n'a fait qu'une présence durant ce tiers).

Le deuxième tiers reprend à peine qu'Éric Fortier, visiblement victime d'une élongation, doit rentrer précipitamment au vestiaire. On ne le reverra plus sur la glace. Les Ducs continuent néanmoins de pousser fort vers la cage adverse et Aleksis Ahlqvist est sauvé par son montant gauche sur un tir de la bleue de Jonathan Bellemare (24'). Peu à peu les débats s'équilibrent et les Angevins sont parfois retranchés dans leur zone défensive. Logiquement, ils sont pénalisés et Cody Campbell rejoint le cachot. La supériorité spinalienne qui en découle fait mouche. Sébastien Gauthier frappe de la bleue et trouve le poteau droit d'Alexis Neau ; le palet revient directement dans la palette de Dannick Bouchard qui n'a plus qu'à marquer dans la cage vide (3-2, 28'51").

Le jeu proposé par les deux équipes est quelque peu brouillon, et malgré les deux supériorités angevines consécutives, le score ne bouge pas. La tension est palpable et quelques secondes avant la fin du tiers, Marc Bélanger assène une grosse droite à Peter Slovak qui restera de longues minutes au sol. Assez inexplicablement, le numéro 14 d'Angers n'écopera que de 2' sur cette action.

Le troisième tiers démarre avec un rythme beaucoup moins soutenu. Les Ducs, en effectif plus que limité, semblent chercher leur deuxième souffle, tandis qu'Épinal peine à accélérer. Angers fera tout de même le break une nouvelle fois. Marc Bélanger, bien lancé par Braden Walls, sert idéalement Jonathan Bellemare au second poteau, qui n'a plus qu'à dévier la rondelle dans la cage (4-2, 45'15"). Dès lors, et malgré les supériorités numériques des deux côtés, le score n'évoluera plus.

Un match engagé où les Ducs ont dans l'ensemble dominé les débats. Néanmoins, Épinal garde toutes ses chances pour le match retour puisqu'ils ne sont menés que de deux petits buts.

Pour Angers, la trêve internationale sera la bienvenue après le match de samedi prochain contre Amiens en championnat, puisque la liste des blessés continue de s'allonger.

Étoiles du match : *** Brian Henderson (Angers), ** Jonathan Bellemare (Angers), * Sébastien Gauthier (Epinal).

 

Angers - Épinal 4-2 (3-1, 0-1, 1-0)
Mardi 29 octobre 2012 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1064 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Matthieu Loos et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Angers 10' (2', 4', 4') ; Epinal 10' (2', 4', 4').

Évolution du score :
1-0 à 00'23" : Fortier assisté de Gaborit et Campbell
1-1 à 05'33" : Gauthier
2-1 à 05'59" : Michel assisté de Albert et Henderson
3-1 à 19'44" : Henderson assisté de Albert et Walls
3-2 à 28'51" : Bouchard assisté de Gauthier et Susanj (sup. num.)
4-2 à 45'15" : Bellemare assisté de Bélanger et Walls