Elitserien : le HV71 aux commandes

HV71C'est un peu "l'homme qui valait 3 milliards" de l'Elitserien. Non pas pour sa valeur marchande mais plutôt pour son obstination, sa régularité et son inflexibilité. À 27 ans, le gardien Gustaf Wesslau est devenu une référence à son poste. Pourtant formé par l'AIK, il avait permis en 2010 au rival Djurgården d'atteindre la finale du championnat suédois. Après une mauvaise expérience en Ligue Américaine, il était revenu à Stockholm où il retrouva rapidement ses sensations avec un pourcentage d'arrêts de 92 % alors qu'il ne manqua qu'un seul match d'une saison régulière longue de 55 parties !

Posséder ce Steve Austin devant les filets, c'est un atout considérable pour n'importe quelle équipe. Cependant ses fantastiques performances n'ont pu empêcher Djurgården d'être relégué en Allsvenskan. Perdre son temps dans le deuxième échelon suédois, même une année, ça n'a pas intéressé Wesslau. En avril, le HV71, un des clubs suédois les plus ambitieux, a frappé à sa porte, lui proposant un contrat de trois ans. Le temps de réflexion fut court pour un joueur lui aussi ambitieux. "Je suis heureux et excité de représenter un club comme le HV71 dans les années à venir. Mon objectif est d'être le meilleur gardien de Suède et de remporter des championnats nationaux, un but commun que j'ai avec ce club" déclara le nouveau portier de la formation de Jönköping, trois fois vainqueur de l'Elitserien ces dix dernières années. La transaction a ravi le directeur sportif Fredrik Stillman, s'attachant alors les services d'un gardien de but de premier ordre qui pourrait encore se développer.

Au 1er novembre, malgré l'apport de grévistes NHL dans d'autres formations comme Frölunda et MODO (d'ailleurs absentes du top 5), son équipe fait cavalier seul au classement avec quatre points d'avance sur son dauphin, le Luleå HF. Meilleure attaque (le jeune californien Rhett Rakhshani faisant des ravages à sa première année), deuxième meilleur jeu de puissance, meilleur jeu en infériorité numérique, le HV71, auteur mardi d'un massacre 5-0 à Linköping, peut également compter sur son nouveau rempart qui bénéficie de statistiques flatteuses. Avec 93,5% d'arrêts effectués et une moyenne de buts encaissés de 1,63, Gustaf Wesslau n'avait perdu aucun match à ses 14 premières sorties. Il a fallu attendre jeudi pour le voir s'incliner contre Växjö pour la première fois de la saison. La machine à gagner n'a pas laissé indifférent le sélectionneur national Pär Mårts qui l'a convoqué pour la première étape de l'Euro Hockey Tour, alors que Wesslau n'avait disputé jusque là que deux rencontres, la saison dernière, sous l'uniforme Tre Kronor. L'occasion pour lui de revoir encore ses ambitions à la hausse et de briguer, pourquoi pas, un poste de titulaire pour le prochain championnat du monde à domicile. Puisque nous parlons du HV71, saluons le capitaine, l'increvable Johan Davidsson, devenu le 17 octobre dernier le meilleur passeur de l'histoire de l'élite suédoise avec 374 unités, brisant ainsi le record détenu par l'ancien attaquant de Luleå, Stefan Nilsson.

Brynäs s'essouffle

Si tout va bien pour le HV71, le Brynäs IF a connu une deuxième moitié d'octobre contrariante. En quinze jours, les champions en titre sont passés du premier au cinquième rang, la faute à une série noire de cinq revers consécutifs. Mats Lavander (31 minutes) est le meneur d'une équipe trop pénalisée (en deuxième position dans ce triste classement), donc trop préoccupée à tuer les désavantages numériques. Pourtant le club est plutôt actif en attaque (600 lancers, soit le second meilleur total) mais l'efficacité laisse souvent à désirer. Les contributions des arrivants Johan Harju, Andreas Thuresson et Sebastian Enterfeldt, de même que les "anciens" Sebastian Lauritzen, Daniel Widing ou Jesper Ollas ont déçu, Brynäs n'affiche plus la même confiance face au but. Toutefois, jeudi, le BIF a retrouvé le goût de la victoire à Timrå (4-2) mais pour combien de temps ? Deux éléments peuvent tout de même servir de catalyseur de par leur réussite exemplaire et ainsi transporter le groupe dans un meilleur état d'esprit.

Depuis la saison dernière, l'expérimenté Johan "Honken" Holmqvist opère un retour retentissant sur le devant de la scène. Cela lui a valu, comme Wesslau, une convocation pour l'Euro Hockey Tour alors que les portes de l'équipe de Suède lui sont restées closes ces deux dernières années. Le CV d'Elias Lindholm n'est pas aussi rempli que celui de Holmqvist, à juste titre puisqu'il n'a que 17 ans. Mais celui-ci ne fait pas simplement la fierté de la ville de Gävle mais de tout un pays alors que la nation rivale, la Finlande, n'a d'yeux que pour Aleksander Barkov. Les deux espoirs devraient d'ailleurs batailler pour le statut de premier choix européen lors du prochain repêchage NHL. Avant cela, le phénomène Lindholm sera une des grosses attractions du prochain championnat du monde U20 et devrait confirmer son très bon début de saison avec 13 points en 19 matches pour sa première session complète avec l'équipe senior. Il en comptait même 10 en 13 parties avant la dégringolade de son club. La présence de son cousin dans l'équipe a peut-être facilité son intégration car il s'agit tout simplement de Calle Järnkrok, meilleur marqueur de l'équipe. Sans surprise, Lindholm est le premier candidat au titre de recrue de l'année.

Nos expatriés

Malheureusement, rien de neuf pour Pierre-Édouard Bellemare qui est toujours ménagé par le Skellefteå AIK, d'ailleurs loin d'être épargné par les blessures. Johan Forsberg et Jimmie Ericsson ont peut-être quitté l'infirmerie, Bellemare est toujours en compagnie de Petter Granberg et John Klingberg. Malgré ces coups du sort, le SAIK reste solidement attaché à sa troisième place.

Le climat est plus clément pour Damien Fleury à Södertälje, pensionnaire de l'Allsvenskan. Si les débuts furent difficiles, tant pour lui que pour son équipe, tout s'est arrangé dès lors que Carl Hagelin, nouvelle étoile des New York Rangers, ait déposé ses valises dans la banlieue sud de Stockholm. Le résultat ne s'est pas fait attendre : Fleury s'est vu aligné aux côtés de Hagelin et de l'autre renfort NHL Matt Read, cette ligne s'avérant particulièrement tranchante. Södertälje a fait une remontée impressionnante au classement en empochant 24 points sur 27 possibles depuis l'arrivée de Hagelin, et Damien comptabilise 7 buts et 14 points en 18 rencontres.

Le 25 octobre dernier, Anthony Guttig, membre du Mora IK, a inscrit son deuxième but de la saison contre Malmö. Il totalise à l'heure actuelle 4 points.

Classement :

1.HV71 40 pts
2.Luleå HF 36 pts
3.Skellefteå AIK 35 pts
4.Linköpings HC 34 pts
5.Brynäs IF 33 pts
6.Färjestads BK 32 pts
7.MODO 28 pts
8.Frölunda HC 25 pts
----------------------------
9.Timrå IK 22 pts
10.AIK 20 pts
----------------------------
11.Växjö Lakers 18 pts
12.Rögle BK 16 pts

Meilleurs marqueurs :

1.Bud Holloway (Skellefteå) 24 pts
2.Pär Arlbrandt (Linköping) 23 pts
3.Carl Söderberg (Linköping) 22 pts
4.Joakim Lindström (Skellefteå) 20 pts
- Oscar Lindberg (Skellefteå)

Meilleurs buteurs :

1.Carl Söderberg (Linköping) 12
2.Pär Arlbrandt (Linköping) 9
3.Nicklas Jensen (AIK) 8
- Oscar Lindberg (Skellefteå)
- Mattias Weindhandl (Linköping)

Meilleurs gardiens :

1.David Rautio (Luleå) 95,3% (9 parties)
2.Alexander Salak (Färjestad) 94,9% (14 parties)
3.Johan Holmqvist (Brynäs) 93,7% (13 parties)