L'équipe-type de Ligue Magnus d'octobre 2012

BERNIERmarcandre111129131L'équipe-type d'octobre présente une paire d'arrières complémentaire. Brett Wysopal est la première rampe de lancement de l'offensive briançonnaise. Ce petit gabarit très mobile et bon passeur s'engouffre dans le moindre espace laissé par les défenses adverses. Il offre ainsi de nombreuses solutions de jeu à ces partenaires. L'Angevin Pavol Mihalik est inversement un défenseur dur sur l'homme, très dificile à passer. Depuis qu'il s'est fait opérer de son épaule en fin de saison dernière, on sent qu'il s'engage plus. Constant depuis le début de la saison, il apporte son expérience et pallie au mieux la blessure de Jeff May (qui figurait dans l'équipe-type de septembre).

En attaque, la concurrence aura rarement été aussi forte à l'aile droite, avec des hommes en forme comme Crowder ou Bouchard. Mais l'attaquant majeur du moment est une valeur sûre depuis longtemps. Marc-André Bernier a connu l'an passé des statistiques bien inférieures à ses deux premières saisons régulières sous le maillot rouge. Après sept journées de cette nouvelle campagne, il compte déjà la moitié de points de la saison dernière, soit 14. Le capitaine des Diables rouges a retrouvé sa réussite face au but et mène un groupe en pleine confiance.

Mike Vaskivuo n'a pas mis longtemps à faire parler la poudre dans la Ligue Magnus. Joueur explosif et complet, il impressionne par ses accélérations qui créent souvent le décalage et n'hésite pas à aller au contact quand il le faut. Aussi bon buteur que passeur, son entente avec McGrane est un régal de complicité et de complémentarité. Les deux joueurs se trouvent les yeux fermés sur la glace et forment de très loin le duo le plus efficace des Brûleurs de Loups en ce début de saison. Dufour a essayé de les séparer en mettant Vaskivuo au centre d'une ligne avec Ouimet et Desrosiers afin d'équilibrer la production offensive de ses lignes, mais il a très vite reformé le duo en l'associant tantôt avec Bedin, Tardif ou plus récemment Desrosiers. La qualité de tir de Vaskivuo lui permet même de jouer régulièrement à la pointe sur le premier bloc de power-play. Il ne lui reste plus qu'à corriger une certaine indiscipline (il prend encore trop de pénalités stupides) pour être le joueur offensif dominant qui manquait à Grenoble ces dernières années.

En parlant de qualité de lancer d'un attaquant jouant à la pointe en supériorité numérique, les gardiens strasbourgeois ont un autre nom à proposer qui leur a fait très mal : Francis Charland. Suspendu en début de saison, le Canadien devait faire la différence dans une équipe de Chamonix en mal de résultats. L'ailier gauche y est parvenu en provoquant le déclic par ses cinq buts contre l'équipe alsacienne, et a rassuré les Chamois sur leurs capacités offensives intactes.

Les statistiques de gardiens, introduites pour la première fois en Ligue Magnus, font la part belle pour l'instant aux portiers tricolores. De quoi réjouir les sélectionneurs qui ont ainsi le choix pour chercher les successeurs de Huet. Les candidats sont nombreux, et Henri-Corentin Buysse est pour l'instant en retrait, absent des titulaires et remplaçants pour le prochain regroupement de l'équipe de France. Il serait prématuré d'omettre le gardien de Morzine-Avoriaz dans la liste des prétendants, qui démontre sa régularité en ce début de saison et a remis les Pingouins sur les rails de la victoire.

L'équipe-type d'octobre 2012 : Henri-Corentin Buysse (Morzine-Avoriaz) ; Brett Wysopal (Briançon) - Pavol Mihalik (Angers) ; Francis Guérette-Charland (Chamonix) - Mike Vaskivuo (Grenoble) - Marc-André Bernier (Briançon).