Présentation de la Ligue Américaine (AHL) 2012-2013 (1)

American Hockey League (AHL)La NHL étant toujours bloquée, la première ligue nord-américaine devient par défaut la ligue Américaine (AHL). Ce championnat très ancien trouve ses origines dans les années 1920, avec début officiel en 1936, et, après absorption de quelques autres ligues, se retrouve depuis 2001 unique championnat de “deuxième niveau”. On y trouve trente franchises filiales des équipes NHL. Par le passé existait par exemple l’IHL (International Hockey league), une ligue de deuxième échelon concurrente. Celle-ci a été absorbée en 2001 et plusieurs franchises actuelles (Milwaukee, Chicago, Houston, Grand Rapids) en proviennent.

Traditionnellement, c’est une ligue de développement où les franchises NHL envoient leurs espoirs sous contrat professionnel, renforcés de quelques vétérans, habitués à faire l’ascenseur entre élite et second couteaux. On y teste également quelques évolutions du jeu, comme par exemple le “trapèze” derrière le but du gardien il y a quelques années. Cette saison, c’est le dégagement interdit “hybride” qui sera testé.

Avec le lockout, le niveau se retrouve singulièrement gonflé. En effet, on retrouve en AHL les joueurs qui sont encore dans leur premier contrat professionnel depuis la draft (“entry level contract”), peu importe leur expérience NHL. C’est ainsi que des noms aussi prestigieux que Jeff Skinner (Carolina), Ryan Nugent-Hopkins, Jordan Eberle, Magnus Pääjärvi et Taylor Hall (Edmonton) ou encore Adam Henrique et Adam Larsson (New Jersey) sont éligibles pour jouer en AHL en ce début de saison, un championnat bien loin de leur niveau réel : Skinner a ainsi annoncé qu’il ne rejoindrait pas les Charlotte Checkers.

Malgré tout, il est possible qu’ils doivent y rester toute la saison : les franchises NHL ont en effet conseillé à leurs jeunes de se trouver un logement pour toute l’année...

L’AHL, comme la NHL, fonctionne par un système de franchises : ce sont des “entreprises de spectacle” qui ont pour but de générer du profit. Si cela n’est pas le cas, la franchise peut faire faillite et disparaitre, ou simplement déménager. De même, les affiliations avec les équipes NHL ne sont pas figées : bien des franchises AHL existantes depuis longtemps ont accueilli les espoirs de plusieurs équipes successivement. Tampa Bay et Anaheim ont ainsi inversé leurs équipes réserve à l’intersaison.

Présentation des forces en présence dans ce championnat professionnel, un championnat à part entière mais que l’on ne peut s’empêcher d’étalonner avec la NHL. Première partie : la division Atlantique de la conférence Est.

Conférence Est

Division Atlantique


Manchester MonarchsAndrei Loktionov (Manchester Monarchs)Les Manchester Monarchs sont apparus en 2001 et servent de réserve à Los Angeles depuis. C’est là que Cristobal Huet a débuté sa carrière nord-américaine. Pour cette saison 2012-2013, plusieurs joueurs sacrés en NHL en juin dernier se voient contraints de descendre d’un cran. Jordan Nolan (2009 #186, 26 matchs NHL), héros de la 4e ligne des 

Kings, jouera ainsi pour les Monarchs, de même que son compère Dwight King (2007 #109, 33 matchs NHL). L’un des piliers de l’équipe sera Vyacheslav Voynov (2008 #32) - l’une des révélations NHL de l’an passé. Il sera rejoint en défense par des joueurs d’expérience comme Jake Muzzin (2007 #141, 11 matchs NHL) et surtout Thomas Hickey, ancien n°4 de la draft 2007 qui n’a pour l’instant jamais joué en NHL, ou encore David Kolomatis (2009 #126) et Nicolas Deslauriers (2009 #84).

En attaque, les Monarchs pourront compter sur Andrei Loktionov (2008 #123, 59 matchs NHL), Brandon Kozun (2009 #179), Linden Vey (2009 #96), l’ancien international junior Stefan Legein (2007 #37), Jordan Weal (2010 #70), ainsi que trois néo-professionnels, Nikolay Prokhorkin (2012 #121), le redoutable Tyler Toffoli (2010 #47) qui a terminé deux fois meilleur buteur de l’OHL (57 et 52 buts, 108 et 100 pts) et Tanner Pearson (2012 #30), médaillé de bronze au dernier mondial junior. Marc-André Cliche (2005 #56) et Richard Clune (2005 #71) évoluent aux Monarchs pour la cinquième année, David Meckler (2006 #134) pour la sixième. L’excellent Martin Jones sera dans les cages pour la troisième année, après une brillante carrière junior au Calgary Hitmen.

Classement 2011-2012 : 2e de la division Atlantique, 83 pts, éliminé au 1er tour
Meilleur buteur : Justin Azevedo 28 buts
Meilleur pointeur : Justin Azevedo 50 pts
Meilleur défenseur offensif : Patrick Mullen 41 pts
Meilleur gardien : Jeff Zatkoff, 2.49 buts encaissés, 92% d’arrêts


Portland PiratesAndy Miele (Portland Pirates)Les Portland Pirates, installés dans le Maine depuis 1993, ont accueilli les jeunes de nombreuses franchises NHL au cours de l’histoire. L’équipe accueille pour la deuxième saison les espoirs des Coyotes de Phoenix. Et le point fort pour cette nouvelle saison sera assurément la défense ! Oliver Ekman-Larsson (2009 #6, 130 matchs NHL), installé en NHL depuis deux ans, se retrouve en AHL et y rejoint les anciens premiers choix Brandon Gormley (2010 #13), vainqueur de la coupe Mémorial 2012 avec Shawinigan et international junior, Chris Summers (2006 #29, 23 matchs NHL) et David Rundblad (2009 #17, 30 matchs NHL), ou encore Maxim Goncharov (2007 #123), et Michael Stone (2008 #69, 13 matchs NHL), pour former l’escouade défensive la plus impressionnante de la ligue.

Côté offensif, Alexandre Bolduc (48 matchs NHL) a une longue expérience dans la réserve de Vancouver. Chris Brown (2009 #36) fera ses débuts pro après trois ans à l’université du Michigan. Plusieurs anciennes stars universitaires, récompensées par le Hobey Baker de joueur de l’année comme Chris Conner (147 matchs NHL) ou Andy Miele (7 matchs NHL) joueront aussi pour les Pirates. Un nom connu apparait dans l’effectif : Brett Hextall (2008 #159) est le fils de l’ancien gardien star de Philadelphie Ron Hextall. Enfin, une curiosité sera l’agent libre Brendan Shinnimin qui fera ses débuts en pro après une saison de 58 buts et 134 pts en ligue junior de l’Ouest, sous les couleurs des Tri-City Americans. Le meilleur marqueur et buteur de l’an dernier, Brett Sterling, ne sera en revanche plus là, parti aux Chicago Wolves. Dans les cages, le premier choix Mark Visentin (2010 #27), deux fois médaillé au mondial junior, fera ses débuts pro après quatre saisons aux Niagara IceDogs. Il sera le remplaçant de l’expérimenté Chad Johnson (ex-New York Rangers).

Classement 2011-2012 : 3e de la division Atlantique, 81 pts, non qualifié en playoffs
Meilleur buteur : (Brett Sterling 30 buts), Brett MacLean 25 buts
Meilleur pointeur : (Brett Sterling 62 pts), Andy Miele 54 pts
Meilleur défenseur offensif : (Nathan Oystrick 43 pts)
Meilleur gardien : Justin Pogge, 3,07 buts encaissés, 89% d’arrêts


Providence BruinsMatt Bartkowski (Providence Bruins)Les Providence Bruins se sont installés dans le Rhode Island en 1992 et alignent donc leurs jeunes à Providence depuis vingt ans. La réserve de Boston parait assez limitée cette saison. Parmi les joueurs à suivre, Chris Bourque (2004 #33, 33 matchs NHL) le fils de la légende défensive, Ray, a rejoint le système après plusieurs années à Hershey, où il a remporté trois titres AHL et un titre de MVP des playoffs. Il aura un rôle majeur aux côtés de Jordan Caron (2009 #25, 71 matchs NHL) et du jeune Craig Cunningham (2010 #97), auteur d’une première saison prometteuse, et surtout du vétéran Trent Whitfield (194 matchs NHL). On suivra avec attention les débuts professionnels de Jared Knight (2010 #32), buteur vedette des London Knights, du grand espoir Ryan Spooner (2010 #45) et de Justin Florek (2010 #135), qui a brillé quatre ans à Northern Michigan. L’ancien attaquant de Toronto Christian Hanson (42 matchs NHL) a lui aussi rejoint les Bruins, de même que Jamie Tardif, habitué de l’AHL.

En défense, Colby Cohen (2007 #45, 3 matchs NHL) tachera de confirmer sa progression et encadrera le jeune Torey Krug, signé en agent libre après une bonne carrière NCAA à Michigan State. Le vétéran Garnet Exelby, rugueux défenseur, apportera sa longue expérience (408 matchs NHL) à une défense assez médiocre, hormis David Warsofsky (2008 #95), ancien champion du monde junior américain et plutôt intéressant l’an passé malgré un petit gabarit. On suivra aussi Matt Bartowski (2008 #190, 9 matchs NHL), qui voudra franchir un cap après deux saisons à faire l’ascenseur. Enfin, parmi les noms à suivre, Maxime Sauvé, né à Tours lors de la carrière en France de son père Bob, disputera sa quatrième saison pour Providence après avoir disputé l’an passé son premier match NHL. Les cages seront gardées par l’ancien Michael Hutchinson et le Suédois Niklas Svedberg, en provenance de Brynas.

Classement 2011-2012 : 4e de la division Atlantique, 77 pts, non qualifié en playoffs
Meilleur buteur : Craig Cunningham 20 buts
Meilleur pointeur : Carter Camper 48 pts
Meilleur défenseur offensif : David Warsofsky 29 pts
Meilleur gardien : Michael Hutchinson, 2,36 buts encaissés, 92,7% d’arrêts


Saint-John's IceCapsCarl Klingberg (St John's IceCaps)Winnipeg n’a pas repris le club-école d’Atlanta, les Chicago Wolves, lors du retour des Jets en NHL. Ce retour a induit la disparition des Manitoba Moose, aussi les Jets ont-ils déménagé leurs jeunes et créé les St. John's IceCaps, sur Terre-Neuve, où la dernière équipe AHL avait fermé ses portes six ans plus tôt. Le plus gros nom pour cette saison est sans contestation Alexander Burmistrov (2010 #8, 150 matchs NHL) : l’ancien premier choix évolue depuis deux ans en NHL. Il évoluera en attaque aux côtés de Hunter Tremblay, du prometteur Spencer Machacek (2007 #67, 25 matchs NHL), vainqueur de la coupe Mémorial en 2007 avec les Vancouver Giants, du talentueux Suédois Carl Klingberg (2009 #34, 7 matchs NHL) et de l’ancien Ducks Maxime Macenauer (2007 #63, 29 matchs NHL). Patrice Cormier (2008 #54, 30 matchs NHL), acquis dans le deal Kovalchuk et auteur du but du titre canadien en prolongations lors du Mondial junior 2009 et médaillé d’argent en 2010 en tant que capitaine, ou Ben Maxwell (2006 #49, 47 matchs NHL) possèdent une petite expérience en NHL. Le vétéran Jason King (59 matchs NHL), ancien Canucks, sera l’un des plus anciens de l’équipe, avec des garçons comme Brian Sutherby (460 matchs NHL), l’ancien buteur des Stars Raymond Sawada (11 matchs NHL) et Derek Whitmore.

En défense, l’expérimenté Derek Meech (128 matchs NHL) encadrera une défense peu convaincante avec notamment les jeunes Ivan Telegin (2010 #101) et Julian Melchiori (2010 #87), et le “vieux” Dean Arsene, vétéran d’AHL (13 matchs NHL). Paul Postma (2007 #205, 4 matchs NHL), meilleur défenseur l’an passé, sera lui aussi à surveiller. Fort heureusement, le gardien Mark Dekanich, ancien Predators, est l’un des meilleurs à son poste en AHL ces dernières années.

Classement 2011-2012 : Vainqueur de la division Atlantique, 94 pts, défaite au troisième tour.
Meilleur buteur : Jason King 22 buts
Meilleur pointeur : Spencer Machacek 50 pts
Meilleur défenseur offensif : Paul Postma 44 pts
Meilleur gardien : Eddie Pasquale, 2,41 buts encaissés, 91,1% d’arrêts


Worcester SharksNick Petrecki (Worcester Sharks)Pour un jeune de San Jose, un rappel en NHL à des allures de “coast to coast” puisqu’il faut passer du Massachussets à la Californie ! Les Worcester Sharks sont la réserve des Sharks depuis 2006, après avoir perdu ceux des Blues ; les Sharks évoluaient auparavant à Cleveland. Après avoir promu plusieurs jeunes et effectué de nombreux échanges, San Jose parait un peu court en jeunes talents. Néanmoins, l’équipe possède des arguments intéressants grâce à des signatures de jeunes agents libres universitaires ou juniors. Dans les cages, le Finlandais Harri Sateri (2008 #106) dispute sa troisième saison nord-américaine après de très bons résultats internationaux en junior. Il partagera son poste avec Alex Stalock (2005 #112, 1 match NHL), habitué de l’AHL, le meilleur gardien de l’an passé, Tyson Sexmith, étant parti en KHL. La défense ne comporte guère de “gros” espoirs, avec le seul Nick Petrecki (2007 #28) comme ancien premier choix des Sharks. A ses côtés, on trouvera Taylor Doherty (2009 #57), Sena Acolatse, Matt Pelech (ancien premier choix de Calgary, 2005 #26), Matt Tennyson et l'offensif Matt Irwin. Le vétéran AHL et KHL Danny Groulx sera chargé d’encadrer ce petit monde.

Il faudra donc compter sur l’attaque pour obtenir des résultats. A ce titre, l’ancien premier choix du Wild James Sheppard (2006 #9, 224 matchs NHL) devra rebondir après plusieurs saisons décevantes et coupées par les blessures... mais il a déjà 28 ans. Le reste de l’effectif est du même calibre, avec tout de même quelques espoirs corrects : Sebastian Stalberg (frère de Viktor) qui a brillé avec l’université du Vermont, Marek Viendesky (2009 #189), l’ancien Flyers Jonathan Matsumoto (14 matchs NHL), John McCarthy (51 matchs NHL), Brandon Mashinter (13 matchs NHL) et Frazer McLaren (39 matchs NHL), tous trois aperçus en NHL l’an dernier, ou encore l’ancien Sabres Tim Kennedy (112 matchs NHL). Finalement, le jeune le plus prometteur fera ses débuts professionnels : Freddie Hamilton (2010 #129), ancien international junior et buteur des Niagara IceDogs, frère de Doug, un premier choix des Bruins. A suivre aussi le petit gabarit de Yanni Gourde, auteur d’une saison de 124 pts avec Victoriaville en ligue du Québec, ou encore Travis Oleksuk, qui reste sur une superbe saison de 53 pts avec Minnesota-Duluth en NCAA, tous deux signés en agent libre.

Classement 2011-2012 : 5e de la division Atlantique, 74 pts, non qualifié en playoffs
Meilleur buteur : John McCarthy 20 buts
Meilleur pointeur : John McCarthy 47 pts
Meilleur défenseur offensif : Matt Irwin 42 pts
Meilleur gardien : (Tyson Sexmith, 2,33 buts encaissés, 91,6% d’arrêts).