Allemagne - Suisse (Deutschland Cup 2012)

ULLMANN Christoph-110511-349Ce match est une sorte de finale de la Deutschland Cup entre les deux vainqueurs du premier jour. L'Allemagne et la Suisse se livrent toujours des affrontements serrés et pauvres et buts, dans laquelle la moindre pénalité compte. Alors, deux pénalités d'un coup, imaginez...

Pris de vitesse, les Suisses cumulent deux fautes de Hollenstein et Loeffel et se retrouvent à 3 contre 5. Placé en retrait derrière la ligne bleue pendant que Moritz Müller gagne le palet dans le coin, Thomas Greilinger peut s'avancer entre les cercles et prendre un lancer puissant, dont Christoph Ullmann n'a plus qu'à pousser le rebond au fond (1-0). Peu en danger défensivement, l'Allemagne s'est mise sur la bonne voie.

La ligne qui met le plus souvent la pression en zone offensive est le trio de Hambourg, composé de David Wolf, Jerome Flaake et Garret Festerling. Il faut dire qu'il n'a pas joué hier (Garret n'ayant donc pas pu affronter son frère Brett présent sous le maillot canadien), puisque les Allemands ont amené cinq trios offensifs et se permettent de les faire tourner durant le week-end.

En deuxième période, la Suisse reprend du poil de la bête. Mais il suffit de voir Daniel Pietta se coucher devant un lancer adverse (et sortir en boitant, avant de reprendre sa place) pour comprendre que la détermination allemande est farouche. Pour battre cette équipe, il faut que les défenseurs se mouillent, tel Patrik von Gunten qui dribble côté droit pour s'ouvrir accès à la cage... mais n'est pas un finisseur.

Le temps passe et la Suisse essaie d'être plus créative en attaque. Elle tente des séquences plus cadencées, mais cela donne l'impression qu'elle surjoue car elle n'arrive pas à enchaîner ces passes. La Nati manque toujours d'imagination offensive. Hollenstein et Romy, dont la ligne a été efficace hier, échouent eux aussi à sept minutes de la fin.

Dans les dernières secondes, Nikolai Goc lance en échappée Gogulla qui conclut tranquillement en cage vide (2-0). Le néo-moustachu Dennis Endras (le mois "pileux" de novembre a commencé, il suffit de voir les visages dans ce tournoi) signe donc un blanchissage et l'Allemagne se rassure avec une seconde victoire convaincante pour Pat Cortina.

Désignés joueurs du match : Andres Ambühl pour la Suisse et Dennis Endras pour l'Allemagne.

Commentaires d'après-match

Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : "Nous avons accompli un meilleur travail défensif qu'hier et nous avons eu en Dennis Endras un gardien qui nous a tenus dans le match pendant 60 minutes."

Marcus Kink (attaquant de l'Allemagne) : "On a vu que nous pouvons très bien défendre, même sous pression. Même à la fin, personne n'était nerveux. Auparavant, nous aurions peut-être dégagé le palet et produit un icing. Aujourd'hui, nous avons très bien amené le 2-0, cela montre que l'équipe progresse et se développe."

Sean Simpson (entraîneur de la Suisse) : "Quand on ne marque pas, on ne peut pas gagner."

 

Allemagne - Suisse 2-0 (1-0, 0-0, 1-0)
Samedi 10 novembre 2012 à 16h15 à l'Olympia Eisstadion de Munich.
Arbitrage de Peter Gebei (HON) et Richard Schütz (ALL) assistés d'Andreas Hofer et Thorsten Lajoie (ALL).
Pénalités : Allemagne 10' (2', 4', 4') ; Suisse 8' (4', 2', 2').
Tirs : Allemagne 30 (14, 9, 7) ; Suisse 28 (7, 8, 13).

Évolution du score
1-0 à 04'40" : Ullmann assisté de Greilinger et Müller (double sup. num.)
2-0 à 59'53" : Gogulla assisté de Wolf et Baxmann (cage vide)


Allemagne

Gardien : Dennis Endras.

Défenseurs : Jens Baxmann (+1) - Frank Hördler (+1, 2') ; Moritz Müller - Nikolai Goc ; Florian Ondruschka - Benedikt Kohl (2') ; Felix Petermann - Sinan Akdag.

Attaquants : David Wolf (2') - Garret Festerling - Jerome Flaake ; Philip Gogulla (+1, 2') - Christoph Ullmann (A, +1) - Michael Wolf (C, +1) ; Marcus Kink - Daniel Pietta (2') - Frank Mauer ; Marcel Müller - Kai Hospelt (A) - Thomas Greilinger.

Remplaçant : Dimitrij Kotshnew (G). En réserve : Rob Zepp (G), Martin Buchwieser, Felix Schütz, Alexander Barta.

Suisse

Gardien : Reto Berra [sorti de 58'55" à 59'53"].

Défenseurs : Eric Blum - Patrick Von Gunten ; Robin Grossmann (-1) - Romain Loeffel (2') ; Patrick Geering - Alessandro Chiesa ; Tim Ramholt (-1) - Clarence Kparghai.

Attaquants : Denis Hollenstein (-1, 4') - Kevin Romy (A, -1) - Simon Bodenmann ; Roman Wick (A) - Andres Ambühl (C) - Dario Bürgler (-1) ; Reto Suri - Julien Walker (2') - Inti Pestoni (2') ; Victor Stancescu - Ryan Gardner (-1) - Fabian Schnyder.

Remplaçant : Martin Gerber (G).