Canada - Slovaquie (Deutschland Cup 2012)

Janus montre son meilleur visage

BLIZNAK Mario-120515-274La fragilité de la Slovaquie au poste de gardien ne serait-elle plus qu'un mauvais souvenir ? Elle semble se découvrir sans cesse de nouveaux talents. Révélé sur le tard, Jan Laco était ainsi devenu meilleur gardien des derniers championnats du monde. On ne sait pas encore si ce tournoi aura des lendemains. Blessé à la clavicule en juillet à la reprise de l'entraînement avec le Donbass Donetsk, Laco a dû être opéré deux fois et sa reprise est prévue la semaine prochaine.

En attendant, c'est une belle occasion pour Jaroslav Janus de s'illustrer. Le quatrième du Mondial junior 2009 joue ce soir son premier match en équipe nationale car il a fait carrière jusqu'ici en Amérique du nord, avant de signer au Slovan Bratislava avec lequel il réalise un très bon début de saison en KHL. Janus risque le but dans ses premières minutes internationales : une reprise de Chris Lee touche son poteau à la 4e minute, et Nigel Dawes manque une cage ouverte sur une passe de Boyd.

Le problème de Janus, c'est que ses coéquipiers ne semblent pas toujours prêts face au rythme soutenu imposé par le Canada. Les rouges finissent leurs charges, à l'instar d'un Carsen Germyn avec son forechcking toujours limite en retard. Les Slovaques subissent le jeu et leur première ligne Hossa-Mikus-Radivojevic ne semble pas au point. C'est le deuxième trio slovaque qui se crée les meilleures occasions. Mario Bliznak, idéalement décalé, ne trouve pas de solution de tir face à un gardien, Tyler Weiman, vite replacé. Libor Hudacek rate ensuite la lucarne sur un centre de Marcel Hascak.

Coup sur coup, deux joueurs slovaques restent à terre. Le capitaine Branko Radivojevic reçoit le palet en plein visage quand son centre Juraj Mikus dégage un palet du slot. Radoslav Tybor est propulsé tête la première contre la bande par une charge de Karl Stewart, le rugueux attaquant de Straubing. L'arbitre ne siffle rien, le Canada part en contre-attaque, Dustin Boyd devance Boris Valabik et remet en retrait sur Nigel Dawes, démarqué face au but (1-0). Tybor ne reviendra pas sur la glace. Radivojevic fera en revanhe son retour avec quatre points de suture.

HASCAK Marcel-120515-275En deuxième période, le jeu devient d'abord franchement mollasson. Les deux équipes temporisent et le tempo diminue. Cela explique peut-être la baisse vigilance de Chris Lee, contré à la bleue offensive par Hascak. Libor Hudacek est alors lancé en breakaway et feinte Weiman à pleine vitesse (1-1). Cela réveille les supporters slovaques arrivés pour le week-end, qui font l'ambiance mais s'étaient eux aussi un peu assoupis. Leur joie est totale quand leur équipe reprend l'avantage. Un tir de Marcel Hossa est dévié par le patin de Belle et trompe le gardien masqué par Radivojevic (1-2).

La dynamique du match a totalement changé, le patinage slovaque a maintenant le dessus sur le physique canadien. Libor Hudacek met dans le vent Shawn Belle et se présente encore face à Weiman, qui repousse de la jambière. Lorsque la crosse de Milley touche le visage de Baranka, l'avantage numérique est concrétisé par un tir contré de Peter Ölvecký qui lobe le gardien (1-3).

Les Canadiens s'efforcent de revenir pendant toute la troisième période. Soumis à de nombreux lancers, Janus réussit un spectaculaire arrêt de la mitaine en grand écart sur un tir puissant de la gauche de Talbot. Mais une minute plus tard, Stewart du revers grignote un rebond traînant face au but (2-3). Comme hier, Rich Chernomaz sort son gardien dès que possible, et comme hier, cela ne sert à rien. Baranka et Mikus visent la cage vide de loin et portent le score final à 2-5.

Désignés joueurs du match : Nigel Dawes pour le Canada et Jaroslav Janus pour la Slovaquie.

Commentaires d'après-match

Peter Ölvecky (attaquant de la Slovaquie, premier but en équipe nationale) : "Avant la deuxième période, on nous a dit de mieux patiner, de gagner les duels et d'être plus agressifs en zone offensive. Nous avons tout bien fait dans ce tiers, nous avons eu des powerplays et c'était la plus grande différence. J'ai demandé à mes coéquipiers de me laisser prendre le palet, je lui trouverai une place adéquate à la maison. Le public était incomparable par rapport à vendredi, il mérite des remerciements pour son soutien. Cela ne m'a pas trop surpris qu'il y ait autant de Slovaques, mais nous préférions qu'ils puissent avoir un sentiment de victoire, et même de performance."

 

Canada - Slovaquie 2-5 (1-0, 0-3, 1-2)
Samedi 10 novembre 2012 à 19h45 à l'Olympia Eisstadion de Munich. 4800 spectateurs.
Arbitrage de Lars Brüggemann et Bastian Haupt (ALL) assistés de Christoffer Hurtik et Christian Höck (ALL).
Pénalités : Canada 12' (4', 8', 0') ; Slovaquie 24' (2', 4'+10', 8').
Tirs : Canada 42 (15, 9, 18) ; Slovaquie 32 (9, 19, 4).

Évolution du score :
1-0 à 18'38" : Dawes assisté de Boyd et Regehr
1-1 à 25'51" : Hudacek assisté de Hascak
1-2 à 30'17" : Hossa assisté de Mikus [att.]
1-3 à 38'31" : Ölvecký assisté de Stastny (sup. num.)
2-3 à 51'34" : Stewart assisté de Regehr et Milley
2-4 à 57'41" : Baranka (inf. num., cage vide)
2-5 à 59'05" : Mikus assisté de Stajnoch (cage vide)


Canada

Gardien : Tyler Weiman [sorti de 57'14" à 57'41" et de 58'24" à 59'05"].

Défenseurs : Brett Festerling - Mark Katic ; Chris Lee (-2) - Marc Zanetti (-1) ; Shawn Belle (-1) - Richie Regehr (C, +1, 6') ; Mathieu Roy (A, -1) - Jamie Fraser (+1).

Attaquants : Julian Talbot (-1) - Yanick Lehoux (-2) - Connor James (-1) ; Nigel Dawes (-2) - Dustin Boyd (-2) - Adam Mitchell (-3) ; Karl Stewart (+1) - Mark Bell (+1) - Norm Milley (+1, 2') ; Matt Pettinger (A, -1) - Stephen Dixon (2') - Carsen Germyn (2').

Remplaçant : Sébastien Caron (G).

Slovaquie

Gardien : Jaroslav Janus.

Défenseurs : Boris Valábik (-2, 2'+10') - Michal Sersen ; Ivan Baranka (A, +2) - Martin Štajnoch (+3) ; Juraj Mikuš - Marek Daloga ; Kristian Kudroc - Richard Stehlík (+1).

Attaquants : Marcel Hossa (A, -1) - Juraj Mikúš (+2, 2') - Branko Radivojevič (C, +1, 2') ; Libor Hudáček (+1) - Mário Bližňák (+2) - Marcel Haščák (+1, 2') ; Peter Ölvecký (+1) - Andrej Šťastný - Radoslav Tybor ; Michal Chovan (-1, 2') - Tomáš Marcinko (-1, 2') - Marek Hovorka (2').

Remplaçant : Peter Hamerlik (G). En réserve : Peter Galamboš, Michel Miklík.